"Voyage - 1" de Stephen Baxter

Présenté comme uchronie, il ne m'en fallait dès lors pas plus pour aller me chercher ce livre de Stephen Baxter et enfin me plonger dans son oeuvre. Au final? Un réel bonheur, mais peut-être pas à portée de tous...


++ La quatrième de couverture ++

1969 : Neil Armstrong fait, au nom de l'humanité, un premier pas sur la lune. C'est l'apogée du programme spatial américain, un grand moment de l'histoire contemporaine. Mais quand Kennedy survit à sa tentative d'assassinat, tout bascule. Sous l'aiguillon de son adversaire politique, Nixon va pousser la NASA a atteindre un nouvel objectif encore plus spectaculaire : la conquête de Mars. Natalie York est géologue, passionnée par la planète rouge au point d'y consacrer sa vie. Ralph Gershon, un pilote, rêve d'aller dans les étoiles. Pour être de ce voyage, ils seront prêts à tout sacrifier. Et c'est bien ce qu'on exigera d'eux...


+++ Mon avis sur "Voyage" de Stephen Baxter +++

C'est avec grand plaisir que je me suis plongé dans ce livre de Stephen Baxter. Avec plaisir mais aussi beaucoup d'appréhension car Lael (du Cercle d'Atuan) m'avait un peu effrayé avec le côté très Hard SF de ce livre avec son côté technique et ses personnages au second plan, etc. Mais j'avoue que j'ai dès le départ dévoré le livre, pour ensuite continuer la lecture doucement, digérant le détails avec curiosité et finalement avaler la fin de l'ouvrage avec beaucoup de plaisir tant on s'accroche finalement au personnage de Natalie York.

On est donc en plein uchronie ici, et une vrais de vrais : Kennedy n'a pas été assassiné! Ce petit détail historique fait que le cours de l'histoire change, et Stephen Baxter joue avec ça. J.F.K. aurait investit dans le voyage spatial , et après la conquête de la Lune, il s'agit de conquérir Mars. La planète rouge est un vieux démon de l'homme, faisant miroiter sa face rougeâtre, si lointaine et si proche à la fois. S'invitant dans la mythologie de l'homme jusqu'à dans SF du 20ème siècle qui y voyait des hommes verts et bien sur la future colonie humaine! Stephen Baxter reprend le flambeau, mais dans une veine Hard SF, un peu comme Kim Stanley Robinson et son "Mars la rouge". Sauf que si Robinson nous parle de la terraformation de Mars, Baxter nous livre ici tout le combat de la conquête de l'espace. Les luttes des différentes factions, les tensions politiques qui évoluent comme l'histoire avance. Les gué-guerres d'égo de ces pilotes d'exception qui veulent tous leur nom au panthéon des astronautes. Certes Stephen Baxter n'est pas un grand littéraire, d'ailleurs c'est même plutôt un ingénieur en mathématique et docteur en aéronautique, mais s'il traînent en longueur sur des détails techniques qu'il semble bien maîtrisé, il prend également le temps d'installer ses personnages, de les rendre attachant ou à tout le moins intriguant. Je trouve que Baxter rend bien tout le combat humain qui se joue avec cette conquête de l'espace, que ce soit personnel, politique, ou commercial. On sent que Baxter connaît cet univers de l'astronautique. La NASA est certainement pleine de rêve, mais également d'égo sur-dimensionné qui veulent tous leur place au soleil! Et pas n'importe quelle place, celle qui se trouve dans l'espace!

Stephen Baxter livre ici un bien bel ouvrage qui déborde de passion pour la conquête spatiale. Cependant, ce n'est pas forcément un bouquin qui plaira a beaucoup de monde. Tombant dans les travers de la Hard SF, il s'éternise sur des détails techniques qui peuvent saouler certaines personnes et qui peuvent donner franchement l'impression que l'on préfère parler mécanique que psychologie des personnage. Néanmoins, Baxter donne avec "Voyage - 1" un livre qui développe une certaine curiosité. N'ayant personnellement jamais porté d'intérêt à la conquête spatiale, j'avais un peu peur de perdre le fil mais Stephen Baxter nous transmet ici une passion certainement aussi développée que Robert Heinlein pour le sujet!

Au final un bien beau livre qui m'aura emmener à travers les étoiles, et qui ne me donne qu'une envie : continuer le "Voyage" avec le tome 2. Un livre à conseiller à tout fan de la conquête spatiale (je pense à El JC ou la Lhisbei team notamment) mais que je déconseillerais à toute personne effrayée par la Hard SF et ses descriptions techniques.


+++ Mais encore +++

Dixième lecture pour le Winter Time Travel Challenge, défi littéraire qui a pour thème l'uchronie.

Mon billet de présentation
Les autres billets de ce Challenge
Le billet du RSF blog qui a lancé ce Challenge
L'uchronique c'est quoi? Allez voir sur Wikipedia



+++ Le livre +++
  • Poche: 509 pages
  • Editeur : J'ai lu (24 juin 2003)
  • Collection : Science-fiction
  • Traduction : Guy Abadia
  • Illustration : Jean Vouillon
Free Blog Counter
"Voyage - 1" de Stephen Baxter "Voyage - 1" de Stephen Baxter Reviewed by Julien le Naufragé on dimanche, mars 20, 2011 Rating: 5

8 commentaires:

  1. Oh, tu me tentes énormément. D'autant plus que j'adore la couverture. Et que je n'ai encore jamais lu cet auteur. C'est noté pour ma prochaine rencontre en librairie avec ce livre...

    RépondreSupprimer
  2. Tu as bien fait de penser à moi ;o) Il me le faut !!!

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  4. @ Cachou : Je crois avoir fait une belle découverte avec cet auteur... J'en ai un autre de lui en rayon à la maison. Sinon il y'a uen nouvelle à lui sur le blog des éditions Le Bélial à lire!

    @ El JC : j'avais vu juste alors! ;-) Bonne lecture, je crois que tu t'en régaleras encore plus que moi!

    @ Pontiac : Désolé mais ce n'est pas juste un endroit pour déposer de la pub...

    RépondreSupprimer
  5. Je suis contente que ça t'ai plû ! Merci de m'avoir cité c'est sympa XD

    RépondreSupprimer
  6. @ Lael : Je ne t'avais pas oublié. ;-) Du coup : spéciale dédicace à Lael! Et de rien.

    RépondreSupprimer
  7. Je l'ai et je m'y plonge fin avril ;o)

    RépondreSupprimer
  8. @ El JC : J'attends le tome 2 pour ma part qui devrait arriver bientôt

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.