"Cygnis" de Vincent Gessler

A lire des avis mitigés ici et là au détour du web, je me suis pris d'un certain intérêt pour ce livre. Jusqu'au jour où il a croisé mon chemin au détour d'une librairie liégeoise. Ajoutez à cela une superbe couverture, et l'acte d'achat était conclu. Confirmant mes attentes, "Cygnis" m'a procuré de bons moments et augure un bon auteur en devenir. Vincent Gessler est un auteur à suivre!


++ La quatrième de couverture ++
Est-ce le ciel ou la forêt? Un fourmil­lement frémit à la limite de son champ de conscience, sensation familière associée au danger. Il se redresse à demi et s’empare de son fusil. Ses oreilles bourdonnent. L’œil à la lunette, il fait défiler différents modes de vision. Au-delà de l’espace délimité par l’ouverture de l’abri s’étend la forêt. Et au milieu, bien droit sous la pluie, un robot solitaire. Il n’a pas d’arme et se contente de regarder Syn dans les yeux.
C’est l’histoire de Syn, un trappeur accompagné de son loup au pelage greffé de bandes synthétiques, dans un monde de ruines technologiques. La menace est partout, une guerre se déclare mais Syn ne veut plus tuer ses semblables…
Seule la science-fiction peut nous donner ce vertige d’être des archéologues du futur. Dans une langue raffinée, Vincent Gessler réussit son pari de nous envoûter par son récit âpre et exaltant de l’éternelle recherche des origines.

+++ Mon avis +++

Les critiques fusent envers Vincent Gessler sur la blogosphère. Critiquant un style trop riche, trop lourd et un brin trop littéraire. Cette maitrise du verbe irriterait la sphère ide l'imaginaire. Cependant, c'est exactement ce genre de critique qui m'a amené à lire ce livre. J'avoue avoir même beaucoup aimé ce style au belles phrases. Vincent Gessler arrive à créer de belles images et c'est un vrais délice. Doué d'un certain esthétisme, le premier roman de cet auteur Suisse augure d'un futur possiblement prometteur.

Le petit bémol c'est que ce livre manque un peu de rythme. C'est pas qu'il ne se passe rien, bien du contraire. C'est même bien amené, mais il manque un petit quelque chose dans la succession des choses, dans les aventures ou que sais-je. Juste un petit quelque chose qui ferait de suite la différence. Cela dit je ne me suis embêté à aucun moment. J'ai même beaucoup aimé et plutôt qu'une succession interminable d'aventures on garde en tête de belles images.

Il est également appréciable d'arriver à conclure cette histoire post-apocalyptique en moins de 250 pages là où actuellement la tendance éditoriale est à publier des trilogies ou autres méga-bouquins de taille biblique.

L'histoire en elle-même est assez sympathique finissant également sur une fin étourdissante qui n'a rien à envier au grand Asimov. J'avouerai cependant que le petit coté romantique m'a un peu saoulé dans le sens où c'était assez vite et facilement emballé. Alors que l'amour dans la vrais vie, l'Amour... c'est bien plus compliqué que ça non?

Au final, ce premier roman du Suisse Vincent Gessler augure d'un futur prometteur. Un auteur qui pourrait se développer avec le temps et nous offrir de très bons romans. A suivre donc?! Je pense bien que oui. En tout cas, je conseille le livre à qui aime les belles phrases et le post-apocalyptique poétique et esthétique.

Et pour bien terminer sur un point esthétique, je soulignerais le fait que ce livre est tout simplement superbement illustré, ce qui est un vrais plaisir. Une illu signée Yoz. Et dans ce rayon là, niveau ligne graphique, il y'a à prendre et à laisser du coté de chez L'Atalante.


+++ Sur le Web +++

Vincent Gessler chez L'Atalante éidtions
Interview de l'auteur sur ActuSF


+++ Le livre +++
  • Broché: 224 pages
  • Editeur : L' Atalante (25 mars 2010)
  • Collection : La Dentelle du Cygne
  • Prix approximatif : 14,00 EUR
Free Blog Counter
"Cygnis" de Vincent Gessler "Cygnis" de Vincent Gessler Reviewed by Julien le Naufragé on samedi, juin 26, 2010 Rating: 5

9 commentaires:

  1. Je ne sais pas qui le style de Gessler a irrité, moi, il me plait beaucoup, ça change de lire une si belle plume. Et je suis aussi d'accord avec toi sur le fait que ce livre manque un peu de rythme.

    RépondreSupprimer
  2. Vu qu'il est court il faudrait que je le lise. Mon copain a bien aimé. Par contre c'était "trop" bien écrit au début, limite illisible, trop recherché, pas assez spontané (j'en ai lu un extrait pour voir, c'était assez flagrant).
    Vu que les chroniques disent que c'est très prometteur en plus, ça serait dommage de ne pas le lire, puisqu'il est à portée de main ^^

    RépondreSupprimer
  3. @ SBM : Merci pour le comment et je vois qu'on est du même avis.

    @ Lelf : je pense que le livre vaut un petit effort même si j'avoue qu'il ne m'en a pas demandé. Sa plume est riche et son idée sympathique. Le genre de plume qui est à suivre... Cela dit, j'avais bien aimé les premières pages. C'est en lisant cela dans la librairie que j'ai été rapidement convaincu.

    RépondreSupprimer
  4. Moi qui me demandai si j'allais franchir le cap avec celui ci, ta chronique me fait dire que oui, décidément il faut que je m'y mette. J'aime également les belles plumes, sortant d'un Jaworski et me préparant à plonger dans un autre, ce sera un vrai bonheur de poursuivre la route de si belle manière.

    RépondreSupprimer
  5. Pfiouuu, je prends enfin le temps de venir voir ce que lisent mes petits camarades du Cercle ! Celui-là me fait beaucoup envie et je ne pense pas que le style très littéraire sera un frein au contraire, cela change du style un peu répétitif des thrillers dont la seul originalité est le côté trash des meurtres ! A bientôt Julien !

    RépondreSupprimer
  6. Je viens de le finir et effectivement, mon principal reproche tient au manque de rythme...
    sinon, c'est beau, recherché...rien à reprocher du côté du style

    RépondreSupprimer
  7. On est bien d'accord Val, mais cela reste un beau et bon début pour cet auteur à suivre!

    Au passage, le livre a reçu le Prix Julia Verlanger 2010.

    RépondreSupprimer
  8. Pour ma part j'ai beaucoup apprécié son style, en fait c'est celui ci qui m'a permis de supporter un récit relativement lent comme tu l'as souligné.
    En tout cas de manière générale, j'ai beaucoup aimé, à suivre. ^^

    RépondreSupprimer
  9. @ Endea : Un nouveau livre de l'auteur est en préparation. J'attends de voir ce que cela va donner. Apparemment très différent. Mais il y'a du bon pour un premier livre, un beau style.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.