"Quand il y'aura des pommiers sur mars" de Ugo Bellagamba

Sympathique nouvelle sans prétention qui nous offre un moment uchronique sur la belle rouge.


+++ La quatrième de couverture +++

Sur fond de la rhapsodie de Liszt, le Nikital vogue aux abords de Mars. Le Capitaine s’apprête à faire son discours, aux côté de Liwei et sous l’œil de Margaux la pianiste et Jean Sirène le journaliste. Vers la zone des machines, Sacha et Boris pensent avoir vu quelqu’un se profiler. Sous l’œil inquiet des ouvriers et sous la plume acerbe du journaliste, tout va s’accélérer.



+++ Mon avis +++

Avec cette nouvelle, Ugo Bellagamaba nous envoie sur mars. Un petit voyage dans l'espace et le temps, car si on visite bien la belle rouge, planète mythique qui a donné de nombreux sujets de romans en SF, ce texte est également une sympathique uchronie. Dans ce futur, les Russes dirigent notre univers, ce sont eux qui détiennent le pouvoir de l'espace et donc de mars. Mais bien sur, tout le monde n'est pas content, et ce sont bien sur les Américains qui se rebellent pour la liberté, prenant le maquis et devenant les terroristes de service. Retournement de situation truculent d'ailleurs. Au niveau de l'histoire je ne rentrerai pas plus que cela dans l'histoire pour ne rien gâché aux curieux et curieuses...

Au niveau esthétique, Ugo Bellagamba pourrait presque revendiquer le steampunk marsien car tout se passe dans un énorme Zepellin russe. Ajoutons à cela l'usage récurent du sempiternel "camarade" soviétique et vous aurez une couche supplémentaire passéiste déroutante. Mais on est bien sur mars, dans le futur, et ce dirigeable parcours la planète pour prouver au monde entier de part sa taille énorme la suprématie russe.

Au final, j'ai bien aimé la chute qui n'est pas sans me rappeler les idées développées par Robert Charles Wilson dans ses derniers ouvrages. Mais je n'en dirai pas plus...

Bref, une sympathique nouvelle sans prétention, offrant un bon moment mais sans plus. Un court voyage plaisant en ce mois de mars, qui est marqué pour moi de voyage sur la planète rouge. Un texte qui intéressera les curieux et qui est accessible en ligne pour seulement 1,00 EUR sur le site des éditions Le Bélial.


+++ Mais encore +++

Neuvième lecture pour le Winter Time Travel Challenge, défi littéraire qui a pour thème l'uchronie.

Mon billet de présentation
Les autres billets de ce Challenge
Le billet du RSF blog qui a lancé ce Challenge
L'uchronique c'est quoi? Allez voir sur Wikipedia



+++ Le livre +++

Cette nouvelle est disponible au format électronique sur le site des éditions Le Bélial pour la mode somme de 1,00 EUR si cela vous intéresse.
  • 30 pages (en PDF)
  • Parution : décembre 2010
Free Blog Counter
"Quand il y'aura des pommiers sur mars" de Ugo Bellagamba "Quand il y'aura des pommiers sur mars" de Ugo Bellagamba Reviewed by Julien le Naufragé on jeudi, mars 17, 2011 Rating: 5

8 commentaires:

  1. Encore un joli retour sur cette nouvelle, et donc un petit rappel pour que je la découvre.

    RépondreSupprimer
  2. Oh et à ce prix-là, c'est encore moins cher que de ce payer un bon thé dans un café! Sauf que le bon moment ici est plus long. Mais avec un e-reader cela doit être plus confortable que sur le PC.

    RépondreSupprimer
  3. Je trouve la couverture et le titre géniaux ! Je n'ai pas (encore) de compte paypal, donc il faudra remettre cette découverte à plus tard...

    RépondreSupprimer
  4. @ Livraison : Tu peux suivre le Blog des éditions Le Bélial, ils ont chaque mois une nouvelle en lecture gratuite avant de devenir payant à 1 EUR. Ce qui fut le cas de cette nouvelle-ci d'ailleurs. Ce mois-ci c'est un texte de Stephen Baxter!

    RépondreSupprimer
  5. Oooh merci ! J'avais pas vu ça... :D

    RépondreSupprimer
  6. Jai beaucoup aimé ce côté "boulon" et surtout la fin ouverte ;)

    RépondreSupprimer
  7. Comme toi AcrO, j'aime les fins ouvertes.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.