Bifrost n°57 - spécial Robert Heinlein

Avec un peu de retard, enfin ok beaucoup de retard, je vais vous parlé du Bifrost n°57. Je sais que le n°58 vient juste de sortir et que je termine seulement ce numero-ci, mais bon... c'est pas non plus ma lecture la plus urgente, et en plus je le lis comme un magazine, c'est-à-dire plic-ploc en fonction des envies et des instants.

Ce numero-ci se présente comme un spécial Robert Heinlein. Auteur de référence aux USA , il semble cependant bien méconnu du public francophone. Jusqu'à aujourd'hui j'avoue n'avoir lu de lui que "Etoiles, garde-à-vous!". Mais je connaissais tout e même son "Histoire du futur", même si je n'ai jamais poussé jusqu'à l'acheter! Chose à ratrapper je pense...

+++ La quatrième de couverture +++

La femme avançait en trébuchant dans le long couloir, trop fatiguée pour courir. Elle était grande, pieds nus, et portait des vêtements déchirés qui n’auraient pu dissimuler sa grossesse très avancée.
La vue brouillée par la douleur, elle aperçut une lumière bleue familière. Un sas. Elle n’avait plus d’autre endroit où aller. Elle ouvrit la porte, la franchit et la referma derrière elle. Elle se tourna vers la porte extérieure, celle qui donnait sur le vide, puis se hâta d’actionner les quatre manettes de déverrouillage. Au-dessus de sa tête, une tonalité d’avertissement retentit, discrète et rythmique. La porte extérieure restait désormais fermée grâce à la pression de l’air dans le sas et il faudrait la verrouiller à nouveau pour débloquer la porte intérieure. Elle entendit du bruit dans le couloir, mais elle se savait en sécurité. Tenter de forcer la porte extérieure déclencherait assez d’alarmes pour attirer la police et le service de l’air.
Ce n’est qu’en sentant ses tympans éclater qu’elle s’aperçut de son erreur. Elle voulut hurler, mais son hurlement s’éteignit très vite quand le dernier souffle d’air se rua hors de ses poumons. Elle continua un certain temps à marteler sans bruit les parois métalliques, jusqu’à ce que le sang lui coule du nez et de la bouche. Le sang faisait des bulles. Au moment où ses yeux commençaient à geler, la porte extérieure pivota vers le haut, lui dévoilant le paysage lunaire…

John Varley
« L’Homme à la Cloche »


+++ Les Nouvelles +++

On retrouve deux nouvelles de Robert A. Heinlein : "Vous les zombies" et "Le représentant en éléphants". Chacune étant originale car elles n'ont ni l'une ni l'autre été éditées en français jusqu'à aujourd'hui et de plus elles ont chacune leur propre ton!

J'avoue avoir préféré "Vous les zombies" que "Le représentant en éléhants" qui partait un peu trop dans tous les sens. Mais ces nouvelles offre un style que l'on retrouve apparemment peu souvent dans l'oeuvre francophone de l'auteur. La première offrant un joli travail sur le paradoxe temporel.

On peut également lire "L'homme à la cloche" de John Varley. Une nouvelle très très bonne! Et un auteur qui se revendique du maître Heinlein. Une belle histoire d'aventure. Une belle découverte, et cela donne envie d'aller plus loin dans son oeuvre.


+++ Pour le reste +++

Hé bien on retrouve un généreux et complet dossier sur Robert A. Heinlein. D'un coté l'histoire et évolution littéraire de l'auteur. D'un autre coté, on retrouve les différentes étapes importantes de son oeuvre, offrant par la même occasion des clés de lectures pour parcourir son univers.

A coté de cela on retrouve toutes les chroniques livresques... donnant encore une fois envie de lire certains ouvrages!

Oh et les Razzies sont marrantes en passant vite fait... mais ça pue le règlement de compte à deux balles plus qu'autre chose! Largement passable finalement... Alors que cela m'avait fait marrer au travers du web.


+++ Sur le Web +++

Plus d'infos et de détails sur le site des Editions Le Bélial.
Lire l'édito en PDF


+++ Le livre +++

192 pages
Façonnage : broché
Parution : janvier 2010
PRIX : 11,00 EUR


Free Blog Counter


Bifrost n°57 - spécial Robert Heinlein Bifrost n°57 - spécial Robert Heinlein Reviewed by Julien le Naufragé on dimanche, mai 02, 2010 Rating: 5

3 commentaires:

  1. Le dossier est vraiment bien. Particulièrement apprécié le fait qu'il fasse taire les mauvaises langues qui ont taxé Heinlein de toutes sortes de choses.

    RépondreSupprimer
  2. Un bon cru.
    La seule chose qui me dérange avec les razzies c'est que cela prend une place de plus en plus extravagante pour aussi peu de chose.
    Mais bon l'édition a l'air d'être un métier à forte frustration, faut bien qu'ils se défoulent les piou piou.

    RépondreSupprimer
  3. Pour moi aussi un très bon cru, bien qu'en dessous du dernier qui est sorti voilà un mois.
    Cela m'a fait découvrir Heilein, de qui je ne connaissais que l'adaptation ciné de Verhoeven (très bon film à mon avis), et ses opinions à la limite du fascisme...

    Je vois qu'on a les même goûts littéraires. Très beau site. Bravo !

    A.C. de Haenne

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.