"Nicolas Eymerich, inquisteur" - volume 1 - Valerio Evangelisti

"Nicolas Eymerich, inquisiteur" - Valerio Evangelisti

Voici un bien gros livre ! 1600 pages et 5 romans ! Bref, de quoi nous gâter en heures de lecture. Un ouvrage qui permet de découvrir les aventures noires de Nicolas Eymerich, un inquisiteur qui a tout pour plaire, ou pas ! Un récit ambitieux découpé en trois trames narratives, mélangeant policier historique et science-fiction, et qui a reçu le Grand Prix de l'imaginaire en 1999.


Pour ma part, face à un aussi gros, je me devais de le lire par étape afin de garder l'envie et le plaisir de lecture. Ce que j'ai fait. Voici donc mon compte rendu par étape, découpage selon les cinq romans de ce livre.


L'histoire de "Nicolas Eyrmerich, Inquisiteur" de Valerio Evangelisti


Nicolas Eymerich est l’inquisiteur général d’Aragon, au service de l’Église catholique qu’il sert de manière rigide : il obéit strictement aux règles édictées et traque tous les hérétiques dans le sud de l’Europe et, particulièrement, en France. Aussi perspicace que Sherlock Holmes, l’inquisiteur va devoir faire face à des manifestations troublantes, apparemment surnaturelles…
Tour de force de Valerio Evangelisti qui a su intégrer un personnage authentique (l’inquisiteur et théologien catalan mort en 1399) dans une trame fictive en trois récits parallèles, les cinq premiers tomes des aventures de Nicolas Eymerich sont réunis pour la première fois en un volume.


Mon avis sur "Nicolas Eymerich, inquisiteur"


1352, Nicolas Eymerich devient inquisiteur d'Aragon. Immédiatement, il fait face à des événements qui ont tout d'un complot satanique. Nouvellement promu au titre, Nicolas Eymerich va montrer sa dévotion sans faille, enquêter et déjouer le mal qui s’installe afin d'asseoir son autorité. 

2194, le Malpertuis vogue à travers l'espace grâce à une énergie découverte au 20ème siècle et basée sur l'imaginaire. En route vers une autre planète, ils ont pour but d'en ramener une étrange cargaison.

Nicolas Eymerich est donc le héros de ce roman. Un triste sire qui a pourtant tout pour déplaire : austère et avide de pouvoir, imbu de lui-même et autoritaire, il fera tout pour asseoir la volonté divine. Quelle qu'en soit le prix pour les autres ! Sale type en puissance, Nicolas Eymerich n'a rien du personnage que le lecteur devrait aimer. Pourtant, Valerio Evangelisti réussi à attacher son lecteur à un personnage trouble, réussissant aussi bien que d'autres le font dans le roman noir. 

Valerio Evangelisti arrive également à captiver au travers de son érudition historique sur la période (même s'il est probable qu'il prenne des liberté pour le récit), nous invitant dans une aventure qui tient du roman policier historique teinté de fantastique.

Mais le roman ne se limite pas à cela car l'auteur y ajoute une autre trame narrative où les humains, grâce à l'énergie de l'imaginaire (les psytrons, merveilleuse trouvaille !) arrivent à voyager à travers le temps et l'espace, permettant ainsi au Malpertuis de voyager bien loin.

Le passage d'un récit à l'autre peut sembler bancal au début, probablement déroutant. On suit deux trames, même trois au début, qui vont se rejoindre comme on le comprend très rapidement. Cela ne déroutera pas les amateurs de science-fiction mais perdra peut-être le lecteur de policier historique pour qui l'aventure d'Eymerich aurait suffit. Pour moi, la combinaison des deux rend le tout encore plus intéressant. Tant le personnage détestable d'Eymerich que l'utilisation de l'énergie offerte par l'imaginaire et les psytrons pour voyager dans l'espace. A découvrir !


A suivre ...

  • "Les chaînes d'Eymerich"
  • "Le corps et le sang d'Eymerich"
  • Le mystère de l'inquisiteur Eymerich"
  • "Cherudek"

Envie de soutenir le blog ?

Mais n'hésitez pas non plus à soutenir votre libraire local en lui commandant cet ouvrage. 
"Nicolas Eymerich, inquisteur" - volume 1 - Valerio Evangelisti "Nicolas Eymerich, inquisteur" - volume 1 - Valerio Evangelisti Reviewed by Julien le Naufragé on dimanche, janvier 22, 2017 Rating: 5

7 commentaires:

  1. Voilà une série que je n'ose aborder, j'ai un peu de mal avec les récits "historiques" mais ta chronique donne envie !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plus historique que space opera bien sur. ;-) Mais c'est très bon. Il y a du rythme et on ne se perd pas en dissertation de savoir sur l'histoire. A découvrir !

      Supprimer
  2. J'avais lu les deux premiers tomes il y a très longtemps mais j'avais trouvé ça trop austère donc je n'ai pas continué et j'ai encore 2-3 tomes dans ma Pal. En lisant ta chronique je m'aperçois que j'ai complètement oublié le côté SF de l'histoire ! :) Du coup, ça me donne envie de relire ce tome 1.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le côté SF est moins prégnant que le côté policier historique. J'aimais bien l'aspect fantastique qui lie les deux aspects. Mais si c'est austère, c'est du au personnage : un inquisiteur ;-)

      Supprimer
  3. J'ai toujours été curieux à propose de cette série, avec un mélange des genres étonnant.
    Maintenant qu'elle est sortie en intégrale, je suis encore plus curieux. ;)

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour.
    Merci.
    https://www.facebook.com/evelynepatricialokrouofficiel/
    http://evelynepatricialokrou.over-blog.com/

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.