"La maison des mages" - Adrien Tomas

"La maison des mages" - Adrien Tomas - collection Hélios


Lors de la rentrée littéraire de septembre, Adrien Tomas faisait partie des auteurs français de fantasy à publier un nouveau livre. Mais avant d'entamer son nouvel ouvrage, et sur le conseil de l'auteur, j'ai décidé de lire ce pavé qu'est "La maison des mages". Un roman de fantasy chorale écrit avec rythme et énergie et moult rebondissements.


L'histoire de "La maison des mages"


Tiul est le plus mauvais étudiant de La Maison des mages, plus intéressé par les filles des tavernes que par l’art qui permet manipuler les forces de ce monde.
Anthalus est un mercenaire de bas étage qui vit au jour le jour entre tueries et trahisons.
Qiruë, craintive et chétive, est la dernière représentante du peuple moribond et décadent des Elfes, méprisée et haïe par ses supérieurs.
Alishr est un jeune écuyer malingre qui rêve de devenir paladin, malgré les brimades dont il est la victime.
Ce ne sont pas des héros, et il est probable qu’ils ne le deviennent jamais.
Pourtant le destin du monde va heurter le leur de plein fouet et les jeter face à des forces magiques aussi anciennes que l’univers.
C’est avec et contre elles qu’ils devront écrire la légende des siècles à venir. Entre surprises, trahisons et action virevoltante, il n’est pas dit qu’a la fin, tous les masques soient tombés.



Mon avis sur "La maison des mages" d'Adrien Tomas


Je garde un bon souvenir de lecture de "La geste du sixième royaume". Du coup, lors d'une rencontre avec l'auteur, j'en avais profité pour acheter la "suite" : "La maison des mages". Pourtant, il m'a fallu pas mal de temps pour me lancer dans ce pavé : un peu plus de 600 pages à l'écriture bien serrée pour la version poche. Bref, de quoi vous tenir en haleine pendant quelques longues heures de lecture. 

Se replonger dans l'univers des Six Royaumes n'a pas forcément été facile. Qui est qui ? Qu'est-ce qu'il s'est passé déjà ? Bref, tout un tas de choses que j'avais oubliées depuis. Heureusement pour moi, le récit se passe bien plus loin dans le temps, du coup, on est dans une toute autre histoire. Néanmoins, des protagonistes reviennent ou sont mentionnés et parfois j'ai eu un peu de mal à recontextualiser le tout. Après, tant que l'on a compris qu'une nouvelle guerre de l'équilibre se dessine, on est sur le bon chemin. 

Comme dans ses autres romans, Adrien Tomas bascule continuellement d'un personnage à un autre, processus connu et habituel aujourd'hui en fantasy. Néanmoins, la manière d'aborder cette narration par l'auteur est pas mal et offre beaucoup de rythme et des angles de vues assez intéressants. D'un autre côté, il faut bien avouer que l'on peut un peu se perdre par instant, surtout quand on aborde le point de vue d'un personnage que l'on ne voit que passer durant quelques pages. Cependant, il faut bien avouer que son processus est pas mal foutu et offre par ailleurs pas mal de rythme au récit.

"La maison des mages" est un récit qui recèle pas mal d'humour. Trop peut-être ? Je ne sais pas, En fait je ne pense pas. Là où j'ai parfois un peu coincé, c'est que l'on passe un peu trop de l'humour au drame. En soit, ce n'est pas un mal, cela offre de la légèreté. Mais pour ma part, je pense que j'aurais préféré un livre assumé dans un sens ou l'autre, mais pas les deux en même temps. Bien sur, cela ne reflète que mon envie, à vous de voir ce que vous préférez. 

Je notais plus haut le rythme imposé par Adrien Tomas à son récit. "La maison des mages" est un récit d'aventures et on sent que l'auteur aime ça : plonger des personnages dans un combat qui les dépasse. Fantasy épique me direz-vous ? Oui bien sur. Et pour ceux qui aime les beaux combats, vous serez servi car Adrien Tomas a le sens du drame et de la mise en scène dans ces moments là, il y a quelque chose du jeu vidéo ou de l'hollywoodien là dedans. Peut-être même un peu trop selon moi.

Bref, "La maison des mages" est un roman qui fait son office. Efficace et rythmé, le livre en met plein la vue. Pourtant, je dois bien avouer être peut-être un peu déçu. Je n'ai pas retrouvé ici le même plaisir que dans "La geste du sixième royaume". Peut-être parce que l'on replonge dans le même genre d'histoire globale ? Peut-être parce qu'il y a trop de trahisons en cascades ? Peut-être parce que cela bascule trop entre humour et drame. Peut-être que le livre est trop long ? Ou peut-être ne l'ais-je pas lu au bon moment. Cela n'en fait pas un mauvais roman pour autant, d'autant que j'y ai retrouvé quelques petites réflexions intéressantes au travers du livre,  juste qu'il n'a pas comblé mes attentes. A vous de vous en faire votre avis.  
"La maison des mages" - Adrien Tomas "La maison des mages" - Adrien Tomas Reviewed by Julien le Naufragé on mercredi, novembre 09, 2016 Rating: 5

Aucun commentaire:

Concours

Fourni par Blogger.