"Le couperet" - Donald Westlake

"Le couperet" de Donald Westlake - éditions Rivages noir


Considéré comme un chef d'oeuvre par mon libraire, "Le couperet" est un roman qui me tentait énormément ! Pourquoi ? Hé bien chômeur comme le héros, survivant également tant bien que mal, déprimant comme le narrateur, on a aussi parfois l'impression que la solution serait d'éliminer nos concurrents. C'est là-dessus qu'est parti Donald Westlake pour offrir un roman résolument noir, plein d'humour (noir également) et de tirades, ou réflexions, désespérément justes. "Le couperet" est un roman qui m'a touché ! Mon libraire avait raison : ce livre est un chef d'oeuvre.


L'histoire de "Le couperet"


Cadre supérieur dans une usine de papier pendant vingt-cinq ans, Burke Devore vient d’être licencié, pas pour faute professionnelle. Non, il est tout simplement victime des compressions, dégraissages, restructurations. Avec la perte de son emploi, c’est toute l’existence de Burke qui s’écroule. Pour retrouver ce "bonheur" qu’il estime avoir mérité par son labeur, il est prêt à tout. Même à franchir les barrières de la morale. Mais quelle morale, au fait ?

Donald Westlake a choisi de faire le procès du monde terrifiant dans lequel nous vivons, uniquement axé sur la course au profit. Il s’attaque au problème du chômage sous un angle pour le moins inattendu. Ce roman a été unanimement loué par la critique.

(Quatrième de couverture du roman publié par les éditions Rivages Noir)


Mon avis sur "Le couperet" de Donald Westlake


Bon, je m'attaque à un sacré morceau avec "Le couperet". Devenu un classique de la littérature noire, transposé au cinéma par Costa-Gavras, ce roman est une vrai tuerie (à vous de choisir l'interprétation du mot tuerie). J'ai réellement adoré ce roman. Je dirais même plus : il m'a touché. Tellement que mon livre est aujourd'hui truffé de marque-pages marquant des tirades ou réflexions que j'aurais pu faire miennes. 

Également chômeur comme le narrateur à la lecture de ce roman, hélas depuis trop longtemps, j'ai facilement pu m'identifier aux réflexions de Burke Devore. Mais rassurez-vous, je ne suis pas prêt à passer à l'acte comme lui. Résolument noir, également bourré d'humour noir et de réflexions désespérée, "Le couperet" est un roman génialissime. Si vous êtes chômeur, vous vous identifierez facilement aux réflexions et au vécu du narrateur. Et si vous n'avez jamais connu le chômage de votre vie, ce roman sera le parfait moment pour entrer dans la vie d'un chômeur poussé à bout, un être humain pour qui il n'y a plus d'espoir ni d'avenir. 

Avec "Le couperet", Donald Westlake offre un roman qui porte une réflexion acide sur notre société de la course au profit. Au travers des pages ressort à un moment une réflexion intéressante : nous serions la première génération dans l'histoire de l'humanité qui pousserait des êtres humains capables et efficaces hors du circuit du travail. Bien sur, tous n'ont pas accès au travail, il est même illusoire de croire au travail pour tous tant l'on sait déjà qu'il n'y a pas assez d'emplois disponibles, mais néanmoins, aujourd'hui, notre génération pousse à l'écart, les jeunes, les vieux et les personnes au top de leurs capacités dans le seul but de maximiser les profits. Et croyez-moi, on retrouve cela à tous les niveaux, dans les petites boites, les grosses boites, le secteur public et associatif. 

"Le couperet" de Donald Westlake est juste un chef d'oeuvre. Au travers de cette approche meurtrière du chômage, l'auteur questionne notre société actuelle. Mais le roman n'est pas non plus un essai, le but premier du roman est de distraire et Donald Westlake y arrive somptueusement bien en gérant parfaitement la rythmique de son récit tout autant que son phrasé efficace ou son humour désespérément noir. 

Faut-il en dire plus ? Faut-il ajouter des couches ? Faut-il encore encenser ce roman ? Tout est dit, et je plussoie d'autant plus. Amis lecteurs, il ne vous reste qu'une seule chose : lire ce chef d'oeuvre de noirceur !


A propos de Donald Westlake


Né en 1933 et mort en 2008, Donald Westlake est un écrivain et scénariste américain. Auteur prolifique de romans, il est connu pour ses polars humoristiques, ses romans policiers, ses romans noirs, ses thrillers mais aussi pour des textes de fantastique ou de science-fiction. Donald Westlake a écrit sous de nombreux pseudonymes dont Richard Stark, Alan Marshall, Tucker Coe ...
"Le couperet" - Donald Westlake "Le couperet" - Donald Westlake Reviewed by Julien le Naufragé on mardi, novembre 01, 2016 Rating: 5

Aucun commentaire:

Concours

Fourni par Blogger.