"Coup de froid" - Patrick Delperdange

"Coup de froid" - Patrick Delperdange - Babel Noir

Si j'avais déjà croisé Patrick Delperdange à la Foire du Livre de Bruxelles, c'est finalement aux festival Boulevard du Polar que j'ai finalement craqué pour un de ses livres. Un roman noir offrant une ambiance étouffante et finalement assez efficace. 


L'histoire de "Coup de froid"


Nuit de neige. Le narrateur, à la recherche de la femme aimée qui l'a quitté, arrête sa voiture, harassé, dans une petite ville. Au bar, il fait la connaissance de Nick Volpone, alias Nick le Renard, un soi-disant garagiste qui propose de l'emmener prendre un verre à la maison. Il est des individus qui savent embobiner, l'engrenage se met en marche. Nick est cinglé, il a peut-être tué son frère, et il exerce des pressions si odieuses sur Catherine, sa belle-soeur, que le narrateur se sauve avec la jeune femme, elle aussi fort ambiguë. Débute alors, au cœur de forêts profondes, à travers des chemins pleins de neige et de boue, une nuit d'angoisse et de fuite ponctuée d'incidents, de coups de déveine et de fâcheuses rencontres...

(Quatrième de couverture du roman publié par Actes Sud dans sa collection Babel Noir)


Mon avis sur "Coup de froid" de Patrick Delperdange


Pour la petite histoire, c'est au travers de "Bruxelles Noir" que j'ai découvert Patrick Delperdange. Si sa nouvelle ne m'avait pas plus touchée que ça, les livres que j'avais déjà aperçus de l'auteur me titillaient. Du coup, lors du festival Boulevard du Polar, j'ai décidé de me laisser tenter. 

Au travers d'un récit bref, à peine plus de 200 pages, Patrick Delperdange, crée un roman efficace et très noir. L'auteur nous immerge dans un lieu improbable, indéterminé, un village d'on ne sait où mais où transpire la noirceur méphitique d'un monde refermé sur lui-même. Égaré dans un bar, dans ce bled au milieu des bois et de la neige, notre narrateur fait la découverte de Nick Volpone, un soi-disant garagiste. Grande gueule à la tchatche facile, il emmène notre narrateur chez lui pour boire un verre et puis disparaît. Notre narrateur fait alors la rencontre de Catherine, la belle-sœur de Nick, ce même Nick, personnage trouble, que l'on soupçonne d'avoir tué son propre frère.

Dans une ambiance glauque, notre narrateur nous balade dans l'obscurité de la nuit, au milieu de la neige et des forêts. Toujours en quête de sa femme disparue, cette rencontre avec Nick n'est que le début de nouveaux ennuis. Une lutte et puis un mort, une fuite, des rencontres étranges et improbables, un mort qui n'en est pas un, la rencontre avec la pègre et la police locale, etc. Tout ça pour un quasi huis-clos qui pourrait éventuellement vous faire penser à "Fargo" des frères Cohen tellement c'est noir et en même temps délirant. Mais ne rapprochons pas trop ces deux œuvres quand même. Et je n'ose pas trop vous narrer le contenu du récit sous peur de trop en dévoiler. Mais toujours est-il que "Coup de froid" fut une bonne lecture pour moi. Une re-découverte de Patrick Delperdange et une envie de lire d'autres de ses livres.


A propos de Patrick Delperdange


Patrick Delperdange est un écrivain et scénariste de B.D. belge né en 1960. Spécialisé dans le roman noir et le polar, il écrit également des œuvres pour la jeunesse. En 2005 il reçoit le prix littéraire le plus important en Belgique, le Prix Rossel, pour "Chants des gorges".
"Coup de froid" - Patrick Delperdange "Coup de froid" - Patrick Delperdange Reviewed by Julien le Naufragé on lundi, septembre 05, 2016 Rating: 5

4 commentaires:

  1. je suis toujours à la recherche de bon polar donc je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien. Tu verras. Je me lancerais bien dans le tout dernier roman de Patrick Delperdange du coup. ;-)

      Supprimer
  2. Je me disais bien que le nom de cet auteur me disait confusément quelque chose. Dans ma biblio j'ai retrouvé un de ses livres, que je lisais quand j'étais gamine : comme une bombe. Je ne me souviens plus de l'histoire, sauf que c'était sympa. ET puis j'ai gardé le livre, ce qui est plutôt bon signe, vu le nombre que j'ai revendus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha, du coup, je chercherais bien l'un de ses livres jeunesse pour mes gamins. Merci de l'info Tigger Lilly ;-) La version adulte est bien plus noire je pense :-D

      Supprimer

Concours

Fourni par Blogger.