"Sjambak" - Jack Vance

"Sjambak" de Jack vance (Pocket éditions)

Pendant les vacances, un petit tour dans l'espace, cela fait toujours plaisir. Et quand on veut de l'aventure et de l'exotisme, la meilleure recette reste souvent celle de Jack Vance. Alors je me suis offert un petit voyage à travers 1 novella et 6 nouvelles qui nous emmène dans des univers space opera et planet opera, mais pas que cela !


A propos de "Sjambak"


Un roman inédit et six nouvelles : l’aventure selon Jack Vance…
Mondes lointains, sauvages et inexplorés, extraterrestres étranges, pionniers endurcis, héros roublards et manipulateurs, escrocs en tout genre, pirates et contrebandiers, haines et vengeances…
Lire Jack Vance, c’est voyager à bord d’un vaisseau littéraire riche de parfums capiteux et aux millions de couleurs, c’est s’embarquer pour des destinations chamarrées, c’est se laisser porter par un exotisme sans cesse réinventé.


Mon avis sur "Sjambak" de Jack Vance


Avec ce recueil, précédemment publié par Le Bélial (qui publiera peut-être un jour une version numérique du livre), on peut découvrir 6 nouvelles du maître du space opera, mais aussi une novella assez intéressante car fort différente de ce que j'ai déjà pu lire de Jack Vance.

On connaît Jack Vance pour ses univers colorés, exotiques et chatoyants, tous propices à de belles aventures où les héros n'ont bien sur rien à envier aux personnages de Star Wars : débrouillard, bavard et capable de tout réussir ou presque. Avec les 6 nouvelles de ce recueil, on est en plein dans l'âge d'or de la SF dont Jack Vance était l'un des grands noms. Six textes publiés entre 1946 et 1957 dans des revues qui ont fait l'histoire de la science-fiction comme : Startling Stories, Thrilling Wonder Stories et bien d'autres. Trois des six nouvelles sont inédites en français ("La planète de poussières", "Joe Trois-Pattes", "Le robot désinhibé"), les autres ont été précédemment publiées en revues ou anthologies ("Les maîtres de maison" in Bifrost, "Sjambak" in Utopia 1, "Le diable sur la colline du Salut" in Histoires de Planètes).  

Il reste bien sur la novella : "Parapsyché", également inédite en français et qui fait plus du tiers de l'ouvrage. Si les nouvelles sont typiquement du Jack Vance, la novella ici présente, publiée en 1958 dans Amazing science fiction stories, est assez différente de ce que j'ai déjà pu lire. Je ne suis pas un spécialiste de son oeuvre, loin de là. Je ne peux donc pas affirmer que ce texte est une pièce originale et ressortant de son oeuvre, mais elle est néanmoins différentes de ce que je connais. Ici exit le space opera, on est en pleine science fiction. Après une rencontre avec un fantômes, nos protagonistes vont décider d'explorer scientifiquement le monde des esprits et de la vie après la mort. C'est la découverte providentielle d'un puits pétrole qui va leur offrir les moyens économiques de cette recherche. Profondément scientifique mais néanmoins ouvert à la découverte de l'étrange, ils entreront directement en opposition avec un despote évangéliste intégriste, frère de l'une des protagoniste. En totale opposition, ce prédicateur prêche pour une nation "intacte, blanche et chrétienne". 1958 ! On est en 2016 et ce texte a encore une forte résonance actuelle, que ce soit chez des Trump ou dans toute autre préchiprécha intégriste religieux et raciste. Ca fait réfléchir sur la non-évolution de l'espèce humaine... Un texte qui joue sur cette opposition entre l'ouverture par la liberté de pensée et la fermeture imposée par les dogmes. Mais il y a aussi le fil narratifs science-fictif qui joue sur la recherche d'un possible au-delà, existant grâce à la fiction, mais surtout qui prouve que :

"Il n'y a pas de fausse religion... Dès lors que l'Homme croit en quelque chose, la chose existe ; quel que soit le degré d'abstraction que l'homme conçoit, il peut se concrétiser... La religion existe, Dieu existe... Mais ce sont des fonctions de l'Homme ; c'est l'esprit de l'Homme qui est le Créateur." (p.192). 

Blasphème ou pas ? Moi j'adhère. Et c'est la première fois que je lis un texte de Jack Vance aussi engagé. Mais que cela soit clair ! "Parapsyché" reste du Jack Vance ! Et Donc l'aventure est au rendez-vous.

Bref, "Sjambak" est un sympathique recueil de Jack Vance. Tout n'est pas excellent mais cela détend et vous emmène loin encore une fois. Néanmoins, on notera la présence de "Parapsyché", novella qui vaut peut-être à elle seule l'intérêt de cet ouvrage.


A propos de Jack Vance


Né en 1916 et mort en 2013, Jack Vance est un grand nom de la science-fiction et fantasy étasunienne. Connu pour de nombreux cycles comme "La terre mourante", "Les aventuriers de la planète géante", "La geste des Princes-Démons", "Le cycle de Tschaï", "Le cycle d'Alastor", "Lyonesse" et bien d'autres récits.

Summer Star Wars - Episode 7 (challenge space opera et planet opera)
"Sjambak" - Jack Vance "Sjambak" - Jack Vance Reviewed by Julien le Naufragé on lundi, août 08, 2016 Rating: 5

4 commentaires:

  1. Il est rentré dans ma PAL il n'y a pas si longtemps,je vais essayer de le lire avant la fin du Summer Star Wars.

    RépondreSupprimer
  2. Je l'avais lu il y a quelques années à l'occasion d'un summer star wars et j'en garde un bon souvenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les nouvelles sont du pu Jack Vance. La novela m'a intéressée par son côté différent de ce que j'ai pu lire de Vance.

      Supprimer

Concours

Fourni par Blogger.