"La princesse du sang" - Jean-Patrick Manchette

"La princesse du sang" de Jean-Patrick Manchette (Folio Policier)

Roman inachevé, complété par les notes finales de l'auteur, "La princesse du sang" est le livre qui me fait découvrir Jean-Patrick Manchette. Peut-être pas de la meilleure manière vu que le livre n'est pas terminé, mais il offre à découvrir le style de l'auteur et donne une furieuse envie d'en lire plus.


L'histoire de "La princesse du sang"


1950 : un commando de ravisseurs s'entre-tue autour d'une petite fille grièvement blessée. Six ans plus tard, la photographe Ivory Pearl, surnommée " la Robert Capa femelle ", épuisée de couvrir les multiples conflits de l'après-guerre, part pour Cuba s'isoler dans la montagne. Venue se reposer d'une vie de stress et d'horreurs, Pearl qui croyait se retirer des affaires va se retrouver dans une nature sauvage en plein coeur d'une impitoyable traque. Avec elle, un homme et une enfant. Deux inconnus dont elle aura croisé la route...
(quatrième de couverture du roman paru chez Gallimard - Folio Policier)


Mon avis sur "La princesse du sang" de Jean-Patrick Manchette


Avec ce roman, je découvre la plume de Jean-Patrick Manchette, le prodige du polar français. Un auteur connu et reconnu pour son style épuré, un écrivain malheureusement décédé avant d'avoir terminé ce livre-ci. Entamé en 1989, "La princesse du sang" devait ouvrir un nouveau cycle romanesque : "Les gens du mauvais temps". Mais nous devrons faire avec ce que Manchette nous a laissé : un manuscrit inachevé.

Quoi ! Je lis un livre pas terminé ? Oh scandale ! Remboursé ! Etc. Hé bien oui et non. D'abord oui parce que l'on sent bien que ce livre fait partie de ceux que l'on publie à la mort d'un auteur à succès. Tout est bon à publier et à vendre alors. Même ce qui n'est pas terminé. Et pourtant, cela valait le plaisir de lecture. D'abord parce que même si le récit est incomplet, le livre se termine sur des notes scénaristiques de l'auteur, offrant ainsi au lecteur le plaisir d'avoir la fin du récit. Ensuite, "Le princesse du sang" offre au lecteur comme moi l'occasion de découvrir le style de l'auteur. Pour les amateurs ? Probablement l'occasion de découvrir l'évolution de la plume et des thèmes de Jean-Patrick Manchette.

Le style de l'auteur est d'une épure au service du scénario. Inutile de plonger dans des détails psychologiques, le personnage est ce que ses actes montrent de lui. En quelques touches, en peu de mots, Jean-Patrick Manchette offre un récit terriblement visuel. A tel point que l'on comprend que des auteurs et dessinateurs de bandes dessinées s'en sont emparé pour le coucher sur papier.

"La princesse du sang" est un livre que j'ai pris plaisir à lire. Néanmoins, s'il m'a permis la découverte de Jean-Pierre Manchette, je réserverais cette lecture aux amateurs de l'auteur, ceux qui savent déjà à quoi s'attendre. Pour les autres, peut-être comme moi, quand on arrive sur la fin du récit écrit, que l'on réalise que le roman est inachevé, on a un goût de trop peu et on ressent une petite déception tant on prenait plaisir à lire ce qui précédait. En attendant, je n'en resterai pas là et plongerai prochainement sur d'autres textes de Jean-Patrick Manchette.


A propos de Jean-Patrick Manchette


Auteur, scénariste, dialoguiste, traducteur et critique, Jean-Patrick Manchette fait désormais partie des grands noms du polar français. Chef de file de ce que l'on appelé le néo-polar. Militant de gauche, post-soixante-huitard dans la mouvance situationniste, il est né en 1942 et est mort en 1995. Il a également dirigé la collection de science-fiction Futurama (Presses de la Cité).
"La princesse du sang" - Jean-Patrick Manchette "La princesse du sang" - Jean-Patrick Manchette Reviewed by Julien le Naufragé on jeudi, juillet 28, 2016 Rating: 5

Aucun commentaire:

Concours

Fourni par Blogger.