"Vostok" - Laurent Kloetzer

"Vostok" de Laurent Kloetzer

Nouveau roman de Laurent Kloetzer qui nous emmène de l'Amérique du Sud aux étendues désertes et glacées de l'Antarctique. Avec "Vostok", il nous invite avec un quasi thriller qui mêle aventure scientifique dans un futur incertain qui se raccroche ensuite à celui de "Anamnèse de Lady Star".


L'histoire de "Vostok"


Malgré ce que la couverture et le résumé laisse croire, l'histoire de "Vostok" ne démarre pas tout de suite dans les étendues glacées. Le roman ouvre sur une première partie de 100 pages qui se déroulent à Valparaiso. 

Leo est la jeune soeur de Juan, un caïd local du Cartel. Elle grandit dans son ombre au détriment de sa liberté. Un jour, Juan attaque l'université dans l'objectif d'emmener ou d'extorquer quelque chose à Veronika Lipenkova. Tuée dans l'opération, elle ne pourra rien lui livrer. Travaillant pour les Andins, cette scientifique d'origine russe, possédait la clé pour accéder au Vault des Andins. Cet outil permet le contrôle climatique de tout le continent sud-américain et offre le pouvoir de tout ce qui en découle. 

Après cet échec cuisant, Juan découvre, grâce à Vassili qui est l'assistant de Veronika Lipenkova, que le code secret nécessaire à l'activation du Vault des  Andins est enfermé dans le code génétique d'une bactérie n'existant que dans un lac souterrain de l'Antarctique. Juan se voit obligé de monter une opération pseudo-scientifique subventionnée par le Cartel en direction de Vostok : une ancienne station russe au pôle sud. 

Vostok. Le pôle sud. La glace. La neige. Et un froid à en mourir ! Sur ce nouveau décor démarre la deuxième partie : celle du forage pour atteindre le lac souterrain de Vostok et en remonter la fameuse bactérie.  Démarre là un huis clos. La tension monte. Et on entre doucement dans un thriller scientifique où l'on se rend compte petit à petit que les vérités ne sont jamais ce qu'elles sont.


Mon avis sur "Vostok" de Laurent Kloetzer


Publié en mars 2016 chez Denoël éditions dans sa collection Lune d'Encre, Laurent Kloetzer nous revient avec un roman à situer dans le même futur anticipatif que "Anamnèse de Lady Star". Ce dernier, écrit à quatre mains sous le nom de L.L. Kloetzer avait déjà marqué par sa qualité du roman et fut primé également. "Vostok" est par contre plus accessible que ce précédent roman dont il me reste un souvenir malheureusement assez confus alors que j'avais beaucoup aimé sa lecture. 

Après une introduction qui permet de cerner et présenter ses personnages, Laurent Kloetzer emmène ses lecteurs dans le Grand Sud glacé. Néanmoins, on reste à Valparaiso durant une bonne centaine de pages, de manière un peu longue pour certains lecteurs je pense, mais cela préfigure du rythme qui suit et cela permet surtout de mettre en contexte toute la mission à Vostok.

Une relativement longue mise en place mais néanmoins rythmée par l'attaque de l'université et ses conséquences. Mais c'est surtout l'occasion de découvrir Leo. Femme forte vivant sous la protection de son frère, elle vit également indirectement sous la protection du Cartel. Cherchant son autonomie, c'est au travers des études qu'elle tentera de trouver sa liberté. Mais lors du départ de son frère, elle sera bien obligée de la suivre à Vostok. Le parallèle de Leo est Veronika Lipenkova que l'on découvre par les extraits de son livre "La base du bout du monde", extraits que l'on retrouve à plusieurs moments entre les chapitres. Scientifique russe dans la grande époque soviétique, elle est également une femme de caractère et indépendante dans un monde d'hommes.

On trouve également une galerie d'autres personnages dont un plus particulier : un ghost. Une espèce de fantôme qui existe réellement sans être visible par tous mais dont la pérennité de son existence ne tient qu'à une chose : la croyance que l'on a en lui. Si longtemps dans le roman on se demande quel est son rôle, c'est bien plus loin dans le roman quand on pense qu'il ne sert plus à rien que sa présence offre un nouveau rebond au récit.

"Vostok" c'est aussi l'occasion pour Laurent Kloetzer de parler de l'histoire de la science. Il met en lumière l'existence de cette base, Vostok, ce lieu créé par les Soviétiques en 1989. Démarrant leurs recherches sur le carottage de la glace antarctique, c'est finalement un lac souterrain qu'ils découvriront. Si le carottage permettait une étude du climat sur des milliers d'années, la découverte du lac permettrait de découvrir des bactéries âgées de plusieurs centaines de milliers d'années. Bref une aventure scientifique incroyable et difficile vu le contexte car le pôle sud est tout sauf accueillant pour la vie.

Sur cette base historique, Laurent Kloetzer crée donc sa fiction. Il revient sur la réalité. La détourne au besoin pour coller avec son récit. Il crée des personnages intéressants et un récit d'anticipation qui fonctionne assez bien. De par le huis clos qui se crée dans la base de Vostok, on est rapidement immergé dans une ambiance tendue. Et plus le récit avance et plus on sent que des choses étaient cachées, que ceux qui manipulent sont aussi manipulés. Mais le forage doit avancer car l'hiver approche et le froid sera d'autant plus mortel.

Laurent Kloetzer offre donc une anticipation intéressante avec "Vostok". Il rejoint le merveilleux scientifique en lui donnant une base scientifique réelle et historique, mais il a la qualité que d'autres auteurs n'ont pas : celle de ne pas tomber dans l'excès de sciences, de ne pas vouloir étaler trop de détails. Son récit avance comme un thriller et il ne tombe jamais dans les travers de la hard science. 

Bref, "Vostok" fut pour une lecture agréable dans une ambiance assez prenante. Malheureusement, vu les beaux jours arrivant, je pense que l'éditeur aurait du publier cela en plein hiver histoire d'en rendre la lecture plus immersive. Néanmoins, Laurent Kloetzer a du style. Il sait mener son récit qui offre la qualité d'un thriller tout en jouant avec la lenteur hivernale d'une équipe de truands scientifiques coincés dans au pôle sud.

L'avis de Lune et de Gromovar


A propos de Laurent Kloetzer


Laurent Kloetzer est un auteur français né en 1975. Il est l'auteur de 8 romans dont deux co-écrit sous le pseudonyme de L.L. Kloetzer. Il a reçu plusieurs prix pour ses livres "Cleer" (Prix Planète SF), "Anamnèse de Lady Star" (Grand Prix de l'Imaginaire, Prix Rosny Aîné, Prix du Lundi) et "Mémoire vagabonde" (Prix Julias Verlanger).
"Vostok" - Laurent Kloetzer "Vostok" - Laurent Kloetzer Reviewed by Julien le Naufragé on dimanche, avril 10, 2016 Rating: 5

6 commentaires:

  1. C'est très joli et confortable ici !!
    Il fait pas si chaud que ça, on peut encore lire Vostok, et au pire ça rafraichira cet été pendant la canicule :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A lire pendant la canicule. Ou au coin du feu quand il fait froid ;-)

      Supprimer
  2. Une de mes prochaines lectures. J'aime beaucoup quand un auteur part d'une situation réelle (surtout si elle est déjà un peu "extraordinaire" en soi) pour en faire quelque chose d'autre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là il y a clairement une base scientifique. C'est amusant d'aller vérifier et de voir à quoi ressemble le matériel utilisé. ;-)

      Supprimer
  3. Il est noté dans ma wish list celui-là !

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.