"Le bonhomme de neige" - Jo Nesbo


Avec les années et les livres, Jo Nesbo est devenu une référence du polar norvégien. On le trouve dans toutes les librairies et son roman "Le bonhomme de neige" est devenu une référence du genre. Je m'y suis enfin penché dessus et c'est avec plaisir, effroi et angoisse que j'ai lu ce roman aux rebondissements multiples.


L'histoire du "Bonhomme de neige"


Avec "Le bonhomme de neige", Jo Nesbo offre la septième enquête du célèbre enquêteur Harry Hole.

Retour en Norvège, dans la froideur des flocons de neige. Cette douce période des premières blancheurs, celle où le sol se couvre de blanc et masque la brune grisaille de l'automne, celle où les gens se calfeutre chez eux, celles où les premiers bonhommes de neiges prennent forme. 

Dans la famille Becker, tout semble aller pour un mieux. Aucun soucis ne semble ternir leur vie familiale propre et nette. Sauf qu'un jour, un étrange bonhomme de neige apparaît devant chez eux, pointant son regard noir vers les fenêtres du salon. Le lendemain, madame Becker a disparu... et son écharpe entoure le cou de cet étrange bonhomme de neige...

Cette disparition fait remonter trois autres disparition survenues des années plus tôt. Disparues également lors des premières neiges. De son côté, Harry Hole reçoit une lettre qui lui annonce d'autres victimes à venir. Et lorsque celles-ci ont lieu, on retrouve également ces étranges bonhommes de neige.

Harry Hole va se lancer dans l'enquête froidement, surmonter son échec avec son ex-femme, pour finalement sombrer corps et âme dans cette enquête, s'y vouer aussi entièrement et complètement que le lui reprochait son ex-femme. L'enquête poussera Harry Hole presque dans la folie tant les fausses pistes l'égare et tant le tueur semble prendre un malin plaisir à jouer avec lui.


Mon avis sur "Le bonhomme de neige" de Jo Nesbo


D'entrée de jeu, soyons clair : ce livre est une tuerie ! Je ne parle pas du nombre des meurtres qu'on y retrouve, pas de mauvais jeu de mots de ma part, mais la construction narrative et l'angoisse qui en ressort est juste géniale. A tel point que je me demande pourquoi j'ai attendu tant de temps pour le lire. Le final de ce roman est juste d'une angoisse telle que l'on ne peut plus lâcher le livre jusqu'au dénouement final.
Le roman de Jo Nesbo se découpe en plusieurs périodes. On ouvre le récit sur des événements du passé, sur la première époque des meurtres du Bonhomme de neige. On bascule ensuite sur les événements récents qui impliquent dès lors l'enquête de Harry Hole. L'enquête nous ramène sur les événements du passé, sur les méfaits d'un certain Gert Rafto, enquêteur véreux de la police norvégienne. Retour au présent. Et pour son enquête actuelle, Harry Hole est aidé par la belle et étrange Katrine Brat. Que cache-t-elle ? Qu'est-ce qui la pousse à être si dévouée à l'enquête ? Qui est ce chirurgien plasticien ? Que cache-t-il lui aussi ? La famille Becker est-elle aussi clean et nette que l'image qu'elle renvoie ? Et qui est ce type qui vient faire des réparations dans l'appartement de Harry Hole ?

Jo Nesbo joue avec ses lecteurs et encore plus avec Harry Hole. Celui-ci est emporté dans un tas de voies sans issues, sur des pistes que l'on pense mener au Bonhomme de Neige mais qui finalement ouvrent d'autres voies. Et si parfois la police pense avoir attraper le Bonhomme de Neige, Harry Hole doute et continue à chercher pour découvrir des failles... jusqu'à ce qu'un nouveau meurtre relance l'enquête. La construction habile du roman nous offre de nombreux rebondissements et des personnages intéressants.

Outre l'enquête, Jo Nesbo porte une forte importance à ses personnages. Il y a bien sur Harry Hole, le pivot de l'histoire, l'enquêteur aux nombreuses fissures internes, un personnage cassé par la vie, démoli par son échec avec son ex-femme, un être qui ne vit que par son boulot, par ce besoin de résoudre ses enquêtes jusqu'à y plonger corps et âmes, quitte à y laisser des morceaux... 

Mais Jo Nesbo n'oublie pas ses personnages secondaires. Ceux-ci sont aussi intéressants. Que ce soit Katrine Bratt, l'enquêtrice qui seconde Harry Hole, ou bien Gert Rafto et les autres. Sans compter le dénouement final qui nous fait découvrir qui est le Bonhomme de Neige et ses propres fissures. 

Pour terminer, parlons du final très noir de ce roman. Réellement éblouissant et angoissant, Jo Nesbo nous emmène dans un tourbillon qui empoigne le lecteur et ne le lâche qu'une fois le dénouement terminé. Après nous avoir baladé sur de nombreuses fausses pistes, Jo Nesbo nous amène dans un final très visuel et angoissant tant on s'accroche aux différents personnages. 

Bref, comme je l'ai dit ici plus haut : ce livre est une tuerie ! J'ai réellement adoré. C'est exactement le genre d'ouvrage qui me donne envie de me plonger de plus en plus dans le monde du polar et du thriller. Et ce qui est certain, c'est que j'en lirai d'autres des livres de Jo Nesbo. Et pour vous, si vous ne l'avez pas encore lu, l'hiver est juste la bonne période pour le lire. Mais un conseil : ne faites pas un bonhomme de neige qui regarde vers votre salon alors. Vous risquez de sombres angoisses...

Le bonhomme de neige - Jo Nesbo

"Le bonhomme de neige" - Jo Nesbo "Le bonhomme de neige" - Jo Nesbo Reviewed by Julien le Naufragé on vendredi, janvier 15, 2016 Rating: 5

7 commentaires:

  1. excellente chronique Julien!
    Je le mets dans les pense-bêtes en prévision de mes longues soirées d'hiver :-)

    RépondreSupprimer
  2. Justement je me disais que je n'avais jamais lu Jo Nesbo. Penses-tu que je pourrais commencer par celui ci ?

    RépondreSupprimer
  3. @ Archibald : Très bonne future lecture alors l'ami ;-)

    @ Lune : Une amie qui a lu "tout" Nesbo me conseille de débuter par le premier et de continuer dans l'ordre pour mieux suivre les fractures qui se créent dans le personnage central. Cela dit, j'ai lu celui-ci en premier. Aucun soucis. L'enquête est indépendante et le roman juste excellent !

    RépondreSupprimer
  4. Je n'en ai lu qu'un seul mais j'avais beaucoup aimé - mais comme j'aime suivre les personnages depuis le début et que je suis déjà plusieurs romans policiers, bref - j'ai arrêté de le lire. Ton billet me le fait regretter ! j'avais adoré ma lecture de l'époque et au final, comme tu le dis, ce n'est pas le premier de la série et ça marche quand même . Ah oui, mon livre s'appelait Le sauveur - je l'ai filé à ma mère (très bonne lectrice comme mon beau-père) et elle aussi avait été happée ! Il me faut celui-ci c'est certain !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je compte reprendre la série depuis le début, sur le conseil d'une amie qui en est fan. J'attends des titres moins bons que celui-ci car plus ancien. Mais je pense que cela me plaira. Mais à savoir quand le lire ? Il y a tant à lire :-D

      Supprimer
    2. Pareil - j'ai abandonné deux autres policiers de "séries" donc Harry a peut-être sa place ..mais quand ? pas maintenant en tout cas !

      Supprimer
    3. Le temps viendra, je ne me tracasse pas non plus ;-)

      Supprimer

Concours

Fourni par Blogger.