"La mécanique du talion" - Laurent Genefort

La mécanique du talion de Laurent Genefort

Retour dans le cycle des portes de Vangk de Laurent Genefort avec "La mécanique du talion". Un space opera qui nous fait voyager de monde en monde et découvrir un complot interstellaire. Un roman de science-fiction efficace et distrayant.

A propos de Laurent Genefort

Laurent Genefort est l'un des maîtres français du space opera et planet opera, dont l'excellent cycle de Omale et le cycle des portes de Vangk. Il est l'auteur d'une quarantaine de romans allant de la science-fiction à la fantasy.  Mis à part son travail d'écrivain, il a également dirigé la très bonne collection "Les trésors de la SF" chez Bragelonne. Il est également détenteur d'un doctorat sur les livres-univers en science-fiction

Mon avis sur "La mécanique du talion"

Ce roman de Laurent Genefort est un pur roman d'aventure spatiale avec un scénario tel qu'on peut en imaginer pour le cinéma. Dans "La mécanique du talion", l'auteur nous invite à suivre une l'histoire de Kovall. Malheureusement pour lui, il en savait un peu trop. Laissé pour mort après avoir été torturé, celui-ci parvient à survivre, est reconstruit et renaît sous un nouveau nom : Valrin Hass. Une seule chose le maintient en vie, un objectif, une obsession : se venger de ceux qui ont commandité son assassinat. Déjà mort une fois, il ne craint plus de trépasser et est prêt à tout pour réduire à néant le pouvoir de la transmondiale qui a voulu sa mort. A la poursuite de son ennemi, voyageant de planète en astéroïde, de vaisseau en arcologie, Valrin croisera la route de Xavier Eckhoud. Celui-ci aussi est pourchassé par la multimondiale, car tout deux semblent en savoir trop sur une étrange femme aux doigts dépourvus d'ongles qui serait le réceptacle d'une information importante pour la multimondiale.

"La mécanique du talion" est un roman de space opera pur jus. On vole à travers l'espace, découvrant un monde puis un autre, naviguant en vaisseau spatiale pour ensuite aborder un astéroïde. Bref, on voyage à travers les étoiles au rythme d'une aventure efficace. Le livre de Laurent Genefort est cela : un roman d'aventure space opera. Peu de temps morts donc, car Valrin Hass a un objectif et son seul moteur est la vengeance. Mais est-ce suffisant pour porter le roman ? Peut-être pas. On pourrait tiquer et se demander si ce n'est pas un peu creux comme mobile, voir un peu trop rabattu et simpliste, mais la dualité yin yang qui se crée entre Xavier et Valrin va offrir quelque chose de plus intéressant, notamment pour le final. Par ailleurs "La mécanique du Talion" est aussi un roman qui offre à découvrir un univers dominé par des multimondiales, équivalents de nos multinationales, mais avec un pouvoir encore plus imposant. Et ces derniers ne badinent pas quand il s'agit de garder un secret qui a des enjeux de pouvoir économique.

"La mécanique du talion" offre également l'occasion de creuser encore le cycle des portes de Vangk. Ces fameuses portent déposées un peu partout dans l'univers par ces fameux Vangks à qui certains vouent un culte : les Apôtres des Vangk. Si le mystère reste en partie sur les Vangks, on en découvre un peu plus sur ceux-ci car l'un d'entre eux fait partie intégrante du roman. Se rajoute dès lors à la couche économique des multimondiales, celle des pouvoirs religieux. A l'intersection de ces deux pouvoir se dressent les portes de Vangk. Si celle-ci sont l'objet d'un culte pour certains, elles sont aussi des voies de négoce pour les grands groupes économiques. Et la fermeture de l'une d'entre elle peut avoir des répercussions importantes sur tout la vie d'un système planétaire habitable gravitant autour d'une étoile. Bref de nombreux enjeux abordés même s'ils ne sont pas complètement explorés.

Bref, derrière le moteur de la vengeance, "La mécanique du talion" est un roman bien plus travaillé qu'on ne le pense. Certes cela reste un roman d'aventure avec de nombreux rebondissements, un space opera avec toutes les ficelles et l'exotisme que l'on en attend, mais il est construit par un des maître français du genre : Laurent Genefort. De plus, "La mécanique du talion" est, d'après l'auteur lui-même, le meilleur roman pour se plonger dans le cycle des portes de Vangk. Alors, envie de détente et d'exotisme ?

A lire également, les avis d'Anudar et Lune.

Laurent Genefort aux Imaginales 2014
Copyright : Julien Vanderhaeghen (Creative Commons)
"La mécanique du talion" - Laurent Genefort "La mécanique du talion" - Laurent Genefort Reviewed by Julien le Naufragé on mercredi, mai 06, 2015 Rating: 5

3 commentaires:

  1. Yep, un bon roman, et un bon Genefort !

    RépondreSupprimer
  2. Ta chronique (parfaitement complétée par celle d'Anudar !) me donne bien envie de lire ce bouquin. Je ne l'ai pas encore dans ma bibli, mais par contre j'ai les deux intégrales d'Omale, qu'il me tarde de lire du coup !

    RépondreSupprimer
  3. @ Ksidraconis : Fais-en une bonne lecture. Il y a un petit côté Kack Vance, en moins positif, mais avec autant d'aventure. Peut-être plus qu'avec Omale. Du moins, c'est plus centré sur les personnages.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.