"L'opéra de Shaya" - Sylvie Lainé

Lire un livre de Sylvie Lainé, c'est un plaisir presque garanti tant la qualité est souvent au rendez-vous. Encore une fois, cela se vérifie.


+++ La quatrième de couverture +++

So-Ann, née dans un vaisseau spatial, a du mal à s’habituer aux coutumes étranges et contraignantes des mondes où se sont établis les humains. Alors quand elle entend parler de Shaya, cette planète où la faune et la flore sont en totale empathie avec ses visiteurs, elle n’hésite pas une seule seconde. Mais en vérité, qui s’adapte à qui ? Quels mystères se cachent dans ce monde qui semble idéal ?
L’Opéra de Shaya est un space opera envoûtant et magique, accompagné de trois autres nouvelles tout aussi fortes et sensibles.
Sylvie Lainé est sans aucun doute l’une des plus belles plumes de l’imaginaire en France. Récompensée à maintes reprises, traduite en plusieurs langues, elle tisse depuis trente ans des histoires qui ne cessent de nous interroger sur notre humanité et notre rapport à l’autre.


++ Mon avis ++


Sylvie Lainé est une nouvelliste française de talent. Si elle écrit peu, la qualité de sa production est par contre excellente. Enfin, c'est ce que mon expérience m'a montré avec des lectures comme "Marouflages" ou "Le miroir aux éperluettes".

"L'opéra de Shaya" est un recueil de nouvelles, paru en 2014, qui reprend une préface de Jean-Marc Ligny, une novela, trois nouvelles et une interviews. L'ensemble des textes évolue dans un contexte space opera bien loin des clichés du genre mais qui montre que ce genre est parfait pour aborder les questions de l'autre, de la différence, de la rencontre, de la communication, de la compréhension et de l'incompréhension.

Le premier texte est la novela du livre. Intitulée  "L'opéra de Shaya", le texte fait une petite centaine de pages. So-Ann est une spatiale, née dans un vaisseau, elle a du mal à s'habituer aux mondes étranges qu'elle croise, à s'adapter aux coutumes étranges des différents mondes humains. Mais un jour, elle rencontre un homme, Fred qui lui parle de Shaya, une planète où la faune et la flore vivent en harmonie avec le visiteur, chacun partageant et offrant à l'autre en retour. Un monde où l'empathie semble primer sur l'adaptation de l'étranger. Arrivée sur Shaya, So-Ann sera acceptée et présentée à ses nouveaux compagnons forts différents et à l'aspect parfois bien étrange. Plutôt que basée sur l'évolution de génération en génération, l'écologie de Shaya est basée sur l'adaptation permanente. Ainsi, les êtres vivants que So-Ann va croiser échangent continuellement avec elle, captant une partie de son ADN, modifiant celui des êtres qui l'entourent, adaptant la biologie environnante aux besoins et préférences de So-Ann. Ainsi, alors que So-Ann offre son ADN à Shaya, la planète lui offre en retour ce qu'elle a besoin ou envie. Mais tout est trop beau, quelque chose d'étrange est caché là-derrière. Et puis la solitude se fait ressentir. Alors So-Ann cherche à comprendre, à découvrir ce qui lui est caché jusqu'à découvrir la vérité. Mais peut-elle la comprendre ? Peut-on comprendre l'autre complètement lorsque l'on est totalement différent de lui ? Peut-on réellement s'adapter à un mode de vie qui est opposé au sien ? La réponse à cette différence est-elle adaptée ? Cette réponse sera-t-elle comprise par quelqu'un qui vit et pense la vie tout à fait autrement ? 
Encore une fois, un texte qui pousse à la réflexion sur l’altérite sans être moralisateur. Un texte qui nous emmène tout  fait ailleurs, dans un autre monde, sur une autre planète, avec une vie totalement différente de la notre. Un bon texte, bien plus long que ce que j'ai jamais pu lire de l'auteure. Pourtant, si j'ai pris du plaisir à la lecture de cette novela, il a longtemps manqué au texte cette tension qui fait que l'on se demande ce qu'il va se passer. 

Le texte qui suit, "Grenade au bord du ciel",  je l'avais déjà lu dans l'anthologie "Utopiales 2013". Je l'ai relu avec tout autant de plaisir que la première fois. Dans ce récit, une équipée spatiale va découvrir un astéroïde étrange. Celui-ci, tel le fruit, la grenade, est constitué de plusieurs granules qui offre de l'émotion en concentré. Un texte que j'aime beaucoup car très enthousiasmant dans son idée finale. Un texte qui repose sur quelque chose de positif plutôt que sur une confrontation. 

"Petits arrangements intra-galactiques" était également disponible précédemment dans l'anthologie "Contrepoint". Un texte qui pourrait presque sortir d'un vieux pulp magazine et relu avec autant de plaisir bien sur ! Imaginé un gars échoué sur une planète étrange dont il ne connaît rien. Pour survivre, il observe la faune et fini par se déguiser en Sapinou pour se nourrir et découvre l'extase gustative là où il ne l'attendais pas. Un texte court, une fois encore sur la rencontre de l'autre mais cette fois-ci avec un trait d'humour (un texte dédié à Robert Sheckley). Pour rappel, le texte vient de l'anthologie "Contrepoint" dont l'idée de base était : " Peut-on écrire des histoires dans lesquelles il n'y aurait ni guerre, ni conflit, ni violence?". Et bien oui, c'est réussi pour Sylvie Lainé

"Un amour de sable" montre la rencontre entre des hommes débarquant sur une planète et le sable de ce dernier. Bloqué par leur manière d'appréhender les choses et de détecter la vie, les homme sne voient pas que le sable de cette planète est lui-même un être vivant. Une rencontre qui n'en est pas une car l'échange ne se fait pas vraiment. Encore que pour le sable oui... qui attend le retour de l'homme avec impatience maintenant. Brrrrr.

Le livre se termine sur une interview de Sylvie Lainé menée par Jean-Marc Ligny. Déjà lue sur ActuSF, cette rencontre est néanmoins très chouette et vaut le coup d'être relue. Les deux personnes se connaissant bien, les réponses sont donc très intéressantes. A lire ici.

"L'opéra de Shaya" est un très bon recueil, une fois de plus. Sylvie Lainé est une voix de la SF qui reste trop méconnue mais qui gagne à être découverte et lue. Ses textes sont vraiment bons, apportent du sens of wonder et de la réflexion sur la rencontre avec les autres. Tout ce que j'aime dans la SF et plus particulièrement ici dans le space opera. A découvrir donc ! Comme ses autres recueils.


"L'opéra de Shaya" - Sylvie Lainé "L'opéra de Shaya" - Sylvie Lainé Reviewed by Julien le Naufragé on dimanche, janvier 11, 2015 Rating: 5

3 commentaires:

  1. J'ai eu un énorme coup de coeur pour la finesse de la nouvelle éponyme, "L'opéra de Shaya". J'espère pour l'auteure une pluie de récompense !

    RépondreSupprimer
  2. Un très très beau recueil, ça c'est sûr !

    RépondreSupprimer
  3. @ Lorhkan : Va savoir pourquoi, j'ai préféré les plus courtes.

    @ Vert : Une réussite encore une fois.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.