Fiction n°18 - revue de fantasy & science-fiction

Je n'avais pas encore la revue Fiction dans sa nouvelle mouture, j'ai bien quelques vieux numéros des années 70 (encore à lire), mais avec cette version deluxe, Fiction offre une revue des littératures de l'imaginaire de haute qualité en plus d'être graphiquement très réussie.

++ La quatrième de couverture ++


Fiction nouvelle formule, plus grand format, tout en couleur, mutualisant les moyens des trois maisons d’édition des Indés de l’Imaginaire.
Avec une partie rédactionnelle (dialogues d’auteurs, rubriques, cahier de tendances) et toujours une forte présence des nouvelles (francophones et internationales).
En vedette : nouvelle inédite de Robin Hobb.
Dialogue Justine Niogret / Jean-Philippe Jaworski.
Dialogue Ayerdhal / Norman Spinrad.


+++ Mon avis +++


Alors que la revue Fiction termine de récolter les fonds de son numéro 20 via crowdfunding, moi je lis enfin le n°18 de cette très belle revue. Boudée par les libraires dans son ancien format un peu austère, elle voit aujourd'hui sa maquette entièrement revue par l'illustrateur Aurélien Police. La revue a peut-être gagné en lectorat, ce que j'espère, malgré des ennuis financiers du à la perte du soutien de Centre National du Livre (CNL). D'ailleurs, les libraires (et bibliothécaires) devraient réellement se pencher et mettre en avant cette revue de haute qualité. 

Dans la revue Fiction d'aujourd'hui, exit les chroniques de livres. Ici, on ne désintègre plus comme autrefois jadis. Le magazine, devenu Mook (Magazine/book) depuis ce numéro 18 est une "anthologie périodique de fantasy & science-fiction". Ce qui implique essentiellement des nouvelles et novela. Mais aussi cette fois-ci des dialogues croisés, formule très intéressante d'ailleurs, entre deux duos d'auteurs. D'un côté la rencontre entre Norman Spinrad et Yal Ayerdhal, de l'autre la discussion entre Justine Niogret et Jean-Philippe Jaworski

On retrouve également des articles, dont "Des bribes du futur" de Nicolas Nova, questionnements tecchnologiques. Un article sur le personnage de mutant en science-fiction, écrit par Alex Nikolavitch. Un autre sur les transfictions, écrit par Julie Proust Tanguy et qui me donne fortement envie de lire ces transfictions. Et un très chouette reportage photo de Patrick Imbert mis en texte habilement par Catherine Dufour.

Et puis viennent les 11 nouvelles (et novela) à lire sur près de 200 pages. 

La première est un texte de la célèbre Robin Hobb. Un texte de jeunesse, distrayant, sympathique mais qui ne restera pas comme l'un de ses meilleurs écrits on en conviendra. On retrouve ce récit également dans "Liavek" chez ActuSF. "Djinns funèbres" de Timothée Rey est tellement plein de néologisme qu'il n'est pas facile d'accès. "Trajectoire" me fait découvrir le grand Ken Liu dont j'attends maintenant avec impatience le premier livre à paraître prochainement chez Le Bélial. Un très bon texte sur la plastination des corps et la quête d'immortalité. "Quatre cents millions d'années de réflexion" de Steven Utley est un récit de voyage dans le temps dont je ne suis pas entièrement convaincu. Un récit qui s'inscrit dans une série dédiée au tourisme temporel. "Gipsy Nuke" d'Estelle Faye est une très chouette nouvelle. Dans son récit noir et quasi post-apocalyptique, les gitans sont les seuls à entretenir les centrales nucléaires. Irradiés et malades ils survivent face aux mafias génétiquement modifiés. "Pique-Nique à Pentecôte" de Rand B. Lee était trop délirant pour moi. Je n'ai pas réussi à le terminer, par contre j'apprécie le fait de laisser la porte ouverte à des expériences littéraires telles que celle-là. "L'éternité dure longtemps" de Sonia Quémener est un récit de fantôme sympathique vu par l'oeil d'une physicienne. "DynCostumeTM" de M.K. Hobson est pas mal. Un récit de SF corporate qui offre la rencontre entre une Intelligence Artificielle et d'un homme ambitieux fan de Frank Sinatra. "Esprits tordus" d'Albert E. Cowdrey est un récit d'espionnage sympathique également. Ensuite l'anthologie périodique se termine sur "Les véritables chroniques martiennes" de John Sladek. Un récit plutôt humoristique, assez bref mais également anecdotique. 

Au final, je ressors de cette lecture plus que conquis par cette revue. A tel point que j'ai investi par crowdfunding dans le n°20 de la revue. En attendant, j'ai encore le n°19 à lire et un autre plus ancien. Mais un conseil, Fiction est une revue que vous pouvez acheter les yeux fermés. Et vous amis libraires et bibliothécaires, investissez dans cette revue : la qualité est au rendez-vous !


Fiction n°18 - revue de fantasy & science-fiction Fiction n°18 - revue de fantasy & science-fiction Reviewed by Julien le Naufragé on mercredi, janvier 28, 2015 Rating: 5

2 commentaires:

  1. Oh j'ai envie de me laisser tenter...

    RépondreSupprimer
  2. Salut le naufragé,
    Je l'ai lu et j'ai bien apprécié, aussi bien les nouvelles que les différents articles et interviews.
    ça m'a tellement plu, que suite à cette lecture, j'ai participé au projet "ulule" crowdfunding de financement du prochain numéro.
    C'est un bouquin à conseiller et j'espère que cette revue va réussir à se faire une place dans le monde surchargé de l'édition.
    Merci pour cette chronique.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.