"Hamaguri" - Aki Shimazaki

Un roman japonais tout en atmosphère, en non-dit qui aborde le poids des secret dans les relations familiales. Un très beau roman, vite lu, et qui donne envie de lire la suite.


+++ La quatrième de couverture +++


Deux petits enfants de Tokyo, Yukio et Yukiko, scellent un pacte de fidélité en inscrivant leurs noms à l'intérieur d'une palourde, comme un serment d'amour éternel. Devenus adolescents, ils se retrouvent à Nagasaki sans se reconnaître ; les sentiments qui les habitent désormais, qui les troublent profondément, leur seraient-ils interdits ? Aux dernières heures de sa vie, la mère de Yukio cherchera à ouvrir les yeux de son fils en lui remettant ce coquillage sorti du tiroir de l'oubli.

++ Mon avis ++


J'ai lu le tome 1 de cette série en 2012. N'ayant pas la suite directement en mains, je n'avais pas poursuivi. Mais allez savoir pourquoi, aujourd'hui, j'avais envie de continuer cette saga écrite par Aki Shimazaki. Auteure d'origine japonaise, Aki Shimazaki vit aujourd'hui au Canada. Elle est l'auteur de cette série "Le poids des secrets" qui comprend 5 courts ouvrages entrelacés. 
Si avec "Tsubaki", nous suivions la vie de Yukkiko, avec "Hamaguri", nous suivons celle de Yukio. L'histoire se déroule au temps de la Deuxième Guerre Mondiale, au Japon. Yukio est un au début du roman, un très jeune gamin qui vit avec sa mère, seule, sans mari. Le seul homme qui semble attaché à cette dernière est l'oncle de Yukio. Mais un jour la mère de Yukio rencontre un homme et décide de se marier avec. Celui-ci, pour fuir les récrimination familiale va fuir vers Nagasaki avec femme et enfant. La vie de Yukio va donc prendre un autre tournant. Fini pour lui les "fils de pute" et autres "bâtards" que lui lançait les autres enfants. Cependant, sa seule vraie amie lui manque, Yukiko, la fille de son oncle. Juste avant leur départ, Yukiko avait remis un coquillage à Yukio. Dans celui-ci était écrit leurs deux noms et celait leur promesse respective de mariage.

Les années ont passé, mais Yukiko est resté dans le coeur de Yukio. Néanmoins, il va faire la rencontre de la fille de ses voisins, belle, étrange et énigmatique. Mais avec le temps, avec les années, au seuil de sa vie, Yukio découvrira des vérités sur son passé, ainsi que le poids des secrets.

L'écriture du roman est sobre, tout en phrases courtes et légères, et diffusant une atmosphère de non-dit qui donne au livre une ambiance énigmatique enivrante. Des émois de Yukio aux secrets de passé, le roman dégage quelque chose d'émouvant et de triste. Les histoires d'amour et de famille ne sont pas toujours aussi simples que l'on ne le pense. Elles sont parfois fort tristes. Par ailleurs, l'histoire se passe dans un Japon de la Guerre Mondiale, celui du poids traditions et des non-dits. Et nos personnages font face à la dureté de la guerre, à l'absurdité démagogique de l'état impérial, jusqu'à la chute de la bombe sur Nagasaki.

Ce roman est tout simplement superbe. D'une plume sobre et légère, Aki Shimazaki offre un roman tout en secrets, en non-dits et en atmosphères. Une plume qui peut rappeler Yasunari Kawabata ou un Modiano. Un réel plaisir de lecture pour un roman vite lu tant le récit est immersif.
"Hamaguri" - Aki Shimazaki "Hamaguri" - Aki Shimazaki Reviewed by Julien le Naufragé on samedi, décembre 06, 2014 Rating: 5

2 commentaires:

  1. Il faut que je lise un jour ce roman, j’ai eu la chance de visiter Nagasaki, une ville magnifique, et j’ai bien envie d’y retourner… par la pensée. Merci pour l’article !

    RépondreSupprimer
  2. @ Escrocgriffe : Belle découverte alors. Pour ma part, je visiterais bien le Japon. Et pourquoi pas Nagasaki.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.