"Le chemin des dieux" - Jean-Philippe Depotte

"Le chemin des Dieux" est le premier roman que je lis de Jean-Philippe Depotte. Bien écrit, plein de poésie et de références aux légendes japonaises, ce livre fut un réel plaisir de lecture pour moi. Un livre qui vaut vraiment que l'on se penche dessus. 


++ L'histoire ++

Un jour le téléphone sonne et Achille apprend au travers de son meilleur ami vivant au Japon qu'Uzumé, la femme qu'il souhaitait épouser 12 ans plus tôt, a disparu, kidnappée.  Abandonnant tout sur place, il quitte Paris pour rejoindre le Japon. Arrivé à Tokyo, il découvre un pays faisant face à une catastrophe énergétique. Là, Achille apprendra qu'elle n'est pas morte et qu'elle n'a jamais été kidnappée. Néanmoins, la doyenne de l'humanité a bel et bien disparu a sa place. Qui est cette vieille femme? Où est donc Uzumé qui reste inaccessible? Et pourquoi le meilleur ami d'Achille s'est-il suicidé au moment où ce dernier rejoint le Japon. Tout cela n'a aucun sens ! Mais Achille cherchera des réponses et tentera de retrouver la belle Uzumé. Mais tous les "pourquoi" ont-ils une réponse rationnelle dans un pays où "Il n'y a pas de bien, il n'y a pas de mal?" mais où "il n'y a que la beauté". Sans compter que tout n'est pas si évident pour un Gaijin, un étranger comme Achille. Encore moins quand le fantastique rejoint la réalité, quand les dieux s'invitent dans notre monde.


++ Mon avis ++

Avec "Le Chemin des Dieux", Jean-Philippe Depotte plonge dans ce que l'on appelle la Mythic Fiction, ce genre de littérature fantastique (ou fantasy) qui s'inspire des mythes et légendes. Inévitablement, à la lecture de ce roman, on fait un rapprochement avec "American Gods" de Neil Gaiman. Sauf que ce dernier jouait la carte des mythologies occidentales alors que Jean-Philippe Depotte s'attache au Japon avec la mythologie shintoïste et les nouveaux héros des otakus : les personnages de jeux vidéos.

D'ailleurs ne traduit-on pas "Shinto" par "la voie des dieux"? Pour ceux qui ne serait pas familier avec cette ancienne religion japonaise, cette croyance mélange polythéisme et animisme. Ainsi, au Japon on trouve du divin dans toute chose de la nature, le sacré est dans tout ce qui nous entoure. Et donc au travers du roman, "Le chemin des dieux", Achille va croiser un tas de personnages relevant du divin : des kamis, des tengus et autres yokkais. Pour certains issus du "Kojiki", ce livre des mythes fondateurs du Japon, de Kitsune à Kappa en passant par le Zashiki warashi et Kuchisake-Onna, et bien d'autres encore. Il devient d'ailleurs amusant à un moment de voir à quel être de légende à rapport tel ou tel personnage, l'inscrivant dès lors dans le panthéon shintoïste très peu connu, voir inconnu, chez nous. En parallèle au shintoïsme se greffe la nouvelle mythologie nippone, celles de ces otakus glorifiant les personnages de jeux vidéos, s'identifiant à eux, s'habillant comme eux.

Le récit avançant, le Japon sombre doucement dans une ère de sobriété énergétique qui ressemble à une fin du monde pour un pays si dépendant de l'énergie. De son côté Achille continue à chercher après Uzumé, cette femme si belle que tout le pays connait mais qui semble si inaccessible et si inconnue à Achille qui souhaitait l'épouser 12 ans plus tôt. Qui est-elle réellement, que fait-elle dans l'histoire en mouvement qui se dessine. Plus le récit avance et plus le Japon semble devenir un pandémonium. Et plus les choses sombrent vers un futur incertain et plus le mythe rejoint la réalité. Mais face à tout cela, comment réagit Achille? Plutôt témoin qu'acteur, il lui faudra un certain temps pour forcer le destin, plongé qu'il est dans son simple désir de retrouver l'inaccessible Uzumé. Mais Achille arrivera-t-il jamais à la rattraper? Tel le Achille du paradoxe de Zénon qui courant après une tortue n'arrive jamais à la rattraper?

Le "Chemin des Dieux" de Jean-Philippe Depotte est une réelle réussite. Jouant allègrement avec des mythologies nippones que l'on ne connaît pas ou peu, il nous invite à les découvrir. Insérant son récit dans un pays que l'on connait peu mais que l'auteur connaît bien pour y avoir vécu quelques années, il nous plonge dans un récit plutôt exotique. En tant qu'étranger écrivant un roman s'insérant dans le Japon, Jean-Philippe Depotte nous fait bien ressentir les différences qu'il y a entre les conceptions japonaises et occidentales. On ressent très bien également le fait qu'étant occidental au Japon, on est et on restera un Gaijin, un étranger. Rien ne peut changer cela. L'auteur dresse au travers du regard d'Achille un tableau intéressant du pays tout en nous emmenant au confins du réel et à travers les mythologies. "Le Chemin des Dieux" est un récit intriguant, enivrant, dépaysant et intelligent que je ne peux que vous conseiller.

A lire également : l'avis d'Efelle.


"Le chemin des dieux" - Jean-Philippe Depotte "Le chemin des dieux" - Jean-Philippe Depotte Reviewed by Julien le Naufragé on mercredi, mars 05, 2014 Rating: 5

8 commentaires:

  1. Dans mes bras !
    Je ne comprends pas trop pourquoi Depotte est boudé par les blogueurs en général. Chacun de ses romans est meilleur que le précédent.

    RépondreSupprimer
  2. Celui-ci est vraiment bon. Il faut que je lise ces autres livres maintenant.

    RépondreSupprimer
  3. Ça a l'air bien sympa, ça pourrait être une bonne occasion de découvrir l'auteur. Et puis tu as osé citer "American Gods", argument imparable ! =P

    RépondreSupprimer
  4. Hier j'étais à la bibliothèque, je savais que je devais regarder s'ils avaient un certain livre mais jamais retrouvé lequel. Maintenant je me souviens que c'était celui-là xD

    RépondreSupprimer
  5. @ Baroona : Attention, Depotte n'est pas Gaiman. Ce n'est pas le même ton qui est employé.

    @ Vert : Heureusement que je suis la pour te rappeler certaines choses ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Moi qui adore le Japon, je sens que je vais un jour me lancer dans la lecture de ce bouquin…

    RépondreSupprimer
  7. Ca a l'air vachement sympa comme bouquin.

    RépondreSupprimer
  8. @ Escrocgriffe : Un très bon livre pour sentir le Japon et découvrir sa mythologie autrement.

    @ Tigger Lilly : Ça l'est! Je te le conseilles.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.