"Mausolées" - Christian Chavassieux

Au travers de "Mausolées", je découvre un auteur français qui m'était inconnu : Christian Chavassieux. Un récit sombre porté par une belle plume, travaillée et efficace, tant par une certaine poésie que par le suspense distillé dans le récit. A découvrir!


++ La quatrième de couverture ++


Descendu d’un ferrail brinquebalant, Léo Kargo pose son sac à Sargonne, une commune libre de l’Europe Ralliée établie après les terribles Conflits dont les destructions massives sont encore dans les mémoires de tous. L’un des hommes les plus célèbres de son temps, le richissime et controversé Pavel Adenito Khan l’a recruté pour s’occuper de son immense collection de livres, l’une des dernières bibliothèques au monde.
Mais Kargo comprend rapidement que son embauche ne doit rien au hasard. Inquiet, il enquête… Et les questions, les rumeurs, nombreuses, surgissent… À propos des livres atteint d’une mystérieuse lèpre, sur la séduisante Danoo Forge, l’assistante du milliardaire étrangement surnommé le Diable. Et qui est cette fascinante et dangereuse Lilith, mi-femme, mi-machine qui rode dans la cité ?
Dans cette quête, hantée par le souvenir d’une science déréglée et la folie guerrière des hommes, Kargo trouvera bien plus que des réponses. Il rencontrera un destin poignant, le sien et le chaos, celui du monde.
Mausolées est un miroir de notre époque troublée avec lequel, par une écriture d’une rare originalité et un art maîtrisé du suspense, l’auteur explore les grands enjeux du futur proche comme les fêlures plus intimes de l’homme. Empruntant au polar sa noirceur, au conte sa poésie, Christian Chavassieux tisse une magnifique histoire d’anticipation, passionnante et marquante de bout en bout.


+++ Mon avis +++


Christian Chavassieux est un nouveau venu dans les littératures d'aventures (ou presque). Grand lecteur du genre SF dans sa jeunesse, il est aujourd'hui écrivain, avec aujourd'hui trois romans à son actif. Il est également poète, essayiste, auteur de BD, scénographe, animateur radio, illustrateur, blogueur, etc. Un auteur avec de nombreuses cordes à son arc et qui profite par ailleurs d'une très belle plume !

"Mausolées", comme son titre le laisse présager, est une histoire sombre. Dans une Europe du future, Léo Kargo, sac en main, débarque à Sargonne, commune libre, qui l'accueille pour son nouveau job : celui de bibliothécaire pour le célèbre et controversé Pavel Adenito Khan. Dans une des dernières bibliothèques du monde Kargo sera chargé de compléter la collection existante et de protéger les livres existants contre la lèpre étrange qui semble les détruire. De son nouveau patron, Kargo ne connait que son passé sulfureux, dangereux même, celui d'un être lié aux guerres du passé, un self-made man qui a tous pouvoirs. A son service Kargo fera la rencontre du reste du personnel. D'abord Danoo Forge, l'assistante du milliardaire, une belle femme avec qui il nouera une relation, d'abord sexuelle, ensuite amoureuse. Kargo rencontrera également Jhilat, bras droit de Pavel Khan et ami d'enfance de ce dernier. Un être étrange, dur, difficile et exigeant. Du reste de l'entourage, on retiendra également les agents de sécurités taciturnes. Pour passer leur temps, durant leur poses, chacun joue à un jeu de stratégie inventé par Khan : le Palais des Fou. Ce jeu semble presque avoir des répercussions dans le monde réel, comme lorsque ce pion, le Diable, entre jeu et que tout semble s'accélérer. Le Diable est également le surnom que l'on donne à Khan et quand il rentre en son palais, après une longue absence, tout entre en effervescence, tout semble s'accélérer, le jeu prenant une nouvelle forme. 

Un jour, Danoo est retrouvée assassinée chez Kargo. Ce dernier clame son innocence, relançant la faute sur cette étrange Lilith, cet être mi-femme mi-machine qu'il a un jour croisé grâce à ses nouvelles connaissances en ville. Cette Lillith est également la tête de file de ceux qui semblent être les opposants de Khan et de son projet "Nouvelle Génération", un projet génétique ambitieux qu'il veut voir aboutir malgré les oppositions. D'une situation étrange, plutôt calme, tout semble s'emballer, la violence embrase la cité. Khan, face aux démogénistes, va détruire la démocratie pour instaurer une dictature et détruire ses opposants. Sargonne devient rapidement un lieu de conflits entre Pavel Adenito Khan et ceux que l'on appelle les démogénistes. En même temps, Kargo apprend également ce qui l'a réellement amené auprès de Khan, personnage charismatique et autoritaire, levant le voile sur une partie de son passé, changeant radicalement sa vie actuelle.

"Mausolées" est un livre sombre qui dépeint un futur noir de notre civilisation européenne. Quelque part dans notre futur, la population se réduit, notre histoire part en poussière, la guerre a eu lieu en Europe et tout semble tristement dépérir même si l'homme tente de remonter la pente. C'est dans ce contexte lugubre que se développe le récit de Christian Chavassieux. Porté par une certaine nostalgie, le début du récit s'installe doucement, installant le décor et développant doucement les protagonistes du récit. Tout ceci installé, Chavassieux lance son récit dans un embrasement violent, continuant surtout à mettre les personnages en relation, en confrontation, les poussant face à des choix et dévoilant ainsi leurs fêlures internes existentielles. Tel un drame théatral, Chavassieux mise essentiellement son histoire sur ses personnages et là réside toute l'efficacité de son récit. Le décor est là mais reste vaguement nébuleux, on se l'imagine facilement. Mais ce qui fait tout l'intérête du récit, ce sont ces rencontres, ces non-dits, ses sous-entendus, ces creux et ces vides que Kargo tente de combler, les recherches que ce dernier fait pour tenter de démêler le vrai du faux, pour tenter également de trouver quelle est sa véritable identité, pour tenter de comprendre qui est réellement ce nébuleux Khan. Le récit de Chavassieux est également imprégné de littérature. D'abord son personnage est l'un des derniers bibliothécaires tentant de maintenir ce qu'il reste des livres. Ensuite, Kargo est également un poète qui ne peut s'empêcher de porter sur papier les histoires qui lui traversent le corps ou l'esprit.

La plume de Chavassieux est également l'un des grands points fort du récit. Réellement riche, portée par une rythmique agréable voir poétique, on se laisse dès lors aller à l'envie de lire, de tourner les pages, voir de relire certains passages, se délectant du phrasé bien tourné de certains paragraphes. « Mausolées » est un roman porté par une écriture forte. Celle-ci reste néanmoins au service du récit, portant celui-ci de manière douce-amère au début pour descendre doucement vers des contrées plus sombres au fur et à mesure que Kargo se pose des questions et découvre les réponses. « Mausolées » n'est pas un récit d'aventure mais plutôt un récit d'ambiances évoluant quelque part entre la tragédie, le drame, le polar et l'anticipation. Une histoire, qui comme une bonne pièce de théâtre, est centrée sur les personnages, sur les relations, les non-dits, les révélations et tout ce que cela peut impliquer. Un livre vraiment bon, plein de qualités tant au niveau du style que du récit, et qui mérite qu'on lui porte toute son attention !

Ce roman sera également chroniqué, sous une autre forme, dans le prochain numéro d'Encre Noire

+++ Un extrait +++


"Kargo ramassa ses notes et s'apprêta à abandonner la bibliothèque et ses fantômes. Le seul fait de pouvoir travailler ici l'électrisait. Il se retourna pour considérer l'inestimable ensemble. Un temple de papier, un délire, une extravagance de milliardaire. Un trésor. Il pourrait vivre ici plusieurs vies, entouré de ces merveilles, jamais rassasié, toujours inquiet d'une lecture négligée, plongeant chaque heure dans les abysses d'un savoir démesuré. Il pourrait y aimer, y rêver et y mourir. Il comprit tout à coup ce que pouvait ressentir Pavel Khan : ce vertige de l'accumulation, moins par vanité personnelle ou soif de possession que par une sorte de désir d'étourdissement, l'ivresse de s'abîmer dans un puits de connaissance insondable sans qu'aucune barrière sociale, morale ou financière n'érige de limites. D'une certaine manière, s'il était définitivement embauché ici, il partagerait beaucoup de cet éblouissement presque physique, et peut-être davantage encore que son véritable propriétaire."

("Mausolées", p. 31, Christian Chavassieux)
"Mausolées" - Christian Chavassieux "Mausolées" - Christian Chavassieux Reviewed by Julien le Naufragé on lundi, décembre 30, 2013 Rating: 5

3 commentaires:

  1. Il me fait de l'œil depuis sa sortie celui là !!
    Et tu viens me remettre une couche avec ta chronique.

    RépondreSupprimer
  2. Intriguant ! Je le mets dans un coin de mon esprit. ^^

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.