Ritournelle de nouvelles - Acte 4

Vous ais-je déjà dit que le format nouvelle se prêtait fort bien au support électronique? D'autant que la distance courte est souvent délaissée aujourd'hui au profit du roman kilométrique. On empile les pages et on s'étend sur de longues mises en monde alors que le travail de la nouvelle est un art qui demande surement autant de travail : concision, efficacité, style, art  de la chute, etc. Bref, pour moi, le support numérique permet de redonner vie aux nouvelles et même d'y avoir accès quand on ne veut pas lire un recueil entier. Pour ma part, la nouvelle me permet aussi de redonner une chance à des auteurs qui m'avait un peu déçu sur le format roman. Pour l'occasion, je me suis penché sur deux textes, l'un d'Estelle Faye, dont j'avais moyennement apprécié son roman "La dernière lame", ainsi qu'à Anthelme Hauchecorne chez qui j'ai eu du mal à rentrer dans le fantastique très noir de son "Ames de verre". Ne voulant pas rester sur ces a priori, je me suis lancé sur une nouvelle de chacun d'eux.

"La Suriedad" d'Estelle Faye est une histoire de corsaires teintée de fantastique. Avec ça, c'était gagné d'avance. Je sais pas pourquoi, mais moi les histoires de corsaires cela titille mon imaginaire de gamin, ma fibre révolutionnaire, mon envie de voyager, mon besoin d'aventure et mon côté naufragé volontaire. Que ce soit Les Moutons électrique qui éditent cette nouvelle, cela m'attirait d'autant plus. De plus, j'avoue apprécier le fait que cette nouvelle profite d'une vrai belle couverture, car même si c'est du numérique, cela n'empêche pas d'en faire un texte avec une belle illustration. Le texte est également efficace. On y retrouve tout ce que l'on espère trouver dans ce genre de texte marin et la nouvelle se dévore d'une seul traite, le côté fantastique ajoutant une touche supplémentaire indéniable. Un texte à 0,99 euros, ne vous refusez pas ce plaisir

"La sarabande mécanique" est le texte d'Anthelme Hauchecorne sur lequel je me suis penché. Un texte qui profite lui aussi d'une sympathique couverture qui est illustrée par Loic Canavaggia. Ce court récit mélange le côté baroque du steampunk, le background exotique du space opera et la décadence d'un humour férocement fantastique. Bref, le temps d'u récit court et rythmé, Anthelme Hauchecorne nous envoie à l'autre bout de la galaxie pour un duel dans une colonie néo-victorienne aux vapeurs steampunks. J'ai pris du plaisir à cette lecture, tant par le phrasé de l'auteur que par l'humour noire distillé dans ce texte. Un bon moment de divertissement sans prétentions que je vous invite à découvrir, et gratuitement en plus! 


Deux textes donc qui me donneront probablement envie de redonner une autre chance encore aux auteurs, soit en nouvelles, soit en  roman.

Ritournelle de nouvelles - Acte 4 Ritournelle de nouvelles - Acte 4 Reviewed by Julien le Naufragé on lundi, juillet 01, 2013 Rating: 5

8 commentaires:

  1. Lu le premier texte, très sympa ! Et tu donnes envie de lire le second !

    RépondreSupprimer
  2. J'avais apprécié Porcelaine d'Estelle Faye, et j'aurais l'occasion sous peu de découvrir Hauchecorne (que j'ai bien reçu !! C'est vrai que c'est pratique pour ça les nouvelles, mais aussi pour boucler des challenges! 3 d'un coup! :D

    RépondreSupprimer
  3. Je suis tenté par Porcelaine du coup je pense qu je vais me laisser tenter par sa nouvelle que j'avais repérée sur le site de l'éditeur!!

    RépondreSupprimer
  4. @ Lune : Lis le deuxième texte, gratuit c'est vraiment pas cher.

    @ Raven : Je me lancerais bien sur "Porcelaine" un jour. Bonne lecture pour Hauchecorne.

    @ Loula : Je m'essayerai peut-être à Porcelaine également.

    RépondreSupprimer
  5. Je vais suivre ton conseil et tenter le second ;)

    RépondreSupprimer
  6. @ Xapur : A ce prix là, tu risques pas grand chose, si ce n'est une découverte, bonne ou mauvaise. ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Porcelaine peut valoir la peine (et comme la Suriedad, il a une tellement belle couverture qu'on lui passerait sans peine ses défauts ^^)

    RépondreSupprimer
  8. @ Vert : Différent du premier roman que j'ai lu d'elle, "Porcelaine" par son côté asiatique m'attire bien. Belle couverture en plus, oui. Bon éditeur également.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.