"Frontière barbare" - Serge Brussolo

Si Serge Brussolo est une pointure en SF, j'avoue ne lire que pour la deuxième fois. La première fut pour un roman historique nommée "La captive de l'hiver" qui m'a donné envie de découvrir l'auteur sous des cieux autrement étoilés. Attention : roman inédit!

+++ La quatrième de couverture +++

En tant qu’exovétérinaire, David Sarella parcourt l’univers de monde en monde, pour le compte de l’Organisation des planètes unies. Sa mission : pacifier et réhabiliter les exomorphes belliqueux, une fois les conflits terminés. Il est aidé par sa femme, Ula, qui possède elle-même des gènes extraterrestres. Leur nouvelle mission les entraîne sur la planète Mémoriana, où un cessez-le-feu semble sur le point d’être négocié. Sur place, toutefois, les exomorphes ne s’en laissent pas conter et la situation s’avère plus dangereuse que prévu.
Pour son grand retour à la science-fiction, Serge Brussolo nous offre une aventure palpitante au cœur d’un monde inconnu, tout en continuant à explorer, avec l’imagination débordante qui lui est propre, les profondeurs de la psyché humaine.

+++ Mon avis +++

"Frontière barbare" est un roman inédit de Serge Brussolo. Un livre qui, si j'en crois la presse, marque le "grand retour de l'auteur à la SF". Il est clair que l'auteur est très prolifique et s'étend sur différents genres mais avec ce roman on est clairement dans l'imaginaire SF dès plus classique : celui du space opera. Un genre, certainement cliché, mais que j'apprécie énormément car il ouvre la porte à beaucoup de choses. "Frontière barbare" résonne d'ailleurs pour moi comme une histoire mythologique. 

Le roman est découpé en deux parties. La première relate une histoire d'amour sur fond d'aventure spatiale. Une histoire imprégnée de violence et de la présence étouffante, enivrante et bestiale de Ula, la femme de David, ce vétérinaire exomorphe. Celle-ci, marquée par des gênes modifiés, part dans des délires passionnels où le sexe et la violence sont des exutoires. Mais elle déborde également de phéromones qui marquent son entourage et créent autour d'elle une atmosphère délétère. David, dans son amour aveugle, touché lui-même par les hormones de sa femme, fera tout ce qu'il peut pour la protéger et protéger ses enfants de celle-ci jusqu'à la mort d'Ula. Dans la deuxième partie, notre héros, tel Orphée, sera prêt à affronter l'enfer pour faire revivre son amour disparu. Il sera prêt à se damner, à traverser mille tourments, à renoncer à un autre amour, et tout cela rien que pour faire revivre un ersatz énergétique du souvenir de sa femme. 

"Frontière barbare" est bien plus qu'une aventure. Car derrière cette histoire d'amour, de la perte de celle qu'on aime et du deuil que notre héros n'arrive pas à faire, se cache aussi moult réflexions sur la relation à l'autre, la manière dont l'on voit l'autre et le jugement que l'on peut porter. Il y a aussi la relation au temps. A trop courir après certaines choses, on en oublie de vivre sa vie, celle que l'on pourrait partager avec les autres. Mais quand on se retourne, que l'on veut renouer les choses, on se rend compte que le temps a passé. Comme David avec ses enfants. Le héros est aussi un personnage qui persiste et ne se résigne pas face à la mort ou face au temps qui passe. Il lutte comme il peut mais malheureusement, les choses sont comme elles sont et certaines ne peuvent être changées.

"Frontière barbare" est un livre étonnant. D'abord parce qu'il semble être de prime abord un simple roman d'aventure, un pur divertissement sur fond de space opera. Mais Serge Brussolo est bien plus habile que ça car son roman est plus un roman de la quête intérieur qu'une histoire d'aventures. Elle est cela également, et c'est aussi une de ses forces car l'espace reste un terrain d'évasion extraordinaire pour créer des contes modernes, pour fabriquer une mythologie autre que l'on veut partager. Jouant habilement avec le rythme du récit, les atmosphères noires, les combats hallucinants et les dépaysement spatiaux, Serge Brussolo offre donc un roman très réussi. Une histoire bien plus intéressante que ne me laissait penser la couverture ou les 25-50 premières pages. Bref, un roman divertissant, intelligent et qui mérite qu'on lui porte attention. 



Sur le conseil de Vert, je le rajoute à son Challenge :






"Frontière barbare" - Serge Brussolo "Frontière barbare" - Serge Brussolo Reviewed by Julien le Naufragé on mardi, juillet 02, 2013 Rating: 5

5 commentaires:

  1. Moi non plus je n'ai pas lu grand chose de cet auteur, ce livre a l'air plutôt pas mal! Je note :)

    RépondreSupprimer
  2. @ latetedansleslivres : Il faudrait que je me portes sur d'autres de ses ivres. Brussolo est souvent considéré comme un auteur majeur de la SF française.

    RépondreSupprimer
  3. La couv' est à tomber !
    Pour ma part je garde un grand souvenir du Syndrome du scaphandrier, mais j'avais quoi 12 ans. Je l'avais trouvé au CDI du collège et c'est comme ça que j'ai connu la collection Présence du Futur ! Vois où ça m'a menée !

    RépondreSupprimer
  4. Dis tu veux me faire le plaisir de t'inscrire à mon challenge, tu as une chronique qui tombe quand même pile poil dedans là :D

    (et sinon ta chronique est fort alléchante ^^)

    RépondreSupprimer
  5. @ Lune : Celui-là, je me dois de le lire alors ;-)

    @ Vert : Hahaha, j'y avais pas pensé tout de suite, mais oui, cela rentrerait bien dan ton challenge d'amour. ;-)

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.