"L'épouse de bois" - Terri Windling

Voici un livre que j'avais envie de lire depuis bien longtemps. C'est le Cercle d'Atuan, au travers de nos lectures communes mensuelles (et je vous invite à nous rejoindre), qui m'a poussé à passer à l'action. Résultat? J'ai adorer ce livre !!


+++ La quatrième de couverture +++

Maggie Black est écrivain. Elle vient d’hériter d’une maison en plein désert, dans les montages de l’Arizona. Son propriétaire, un célèbre poète avec qui Maggie correspondait, est mort dans d’étranges circonstances. La jeune femme s’installe bientôt dans la maison, mais la vie semble différente : les choses sont plus pures, les formes plus essentielles, les mystères plus profonds… La magie des collines est puissante, et Maggie pourrait bien y perdre la raison – ou la vie.


+++ Mon avis +++

Voici un bon livre pour l'été. Un roman qui déborde de la chaleur du désert et de l'étrange de l'imaginaire. Une histoire douce, belle et enivrante qui oscille entre fantastique, merveilleux et littérature générale. L'auteur, Terri Windling, est une "dessinatrice, peintre, romancière, essayiste et directrice littéraire américaine de littérature fantasy, spécialisée dans la féerie" (dixit wikipedia). Si elle a déjà écrit 6 romans dans sa langue, du côté francophone je ne connais que "L'épouse de bois", roman que Les Moutons électriques éditeurs avaient eu le bon goût d'éditer. Autant dire que j'attends ses autres livres avec impatience si c'est du même cru.

Au travers du roman, nous suivrons Maggie Black. Celle-ci, auteure d'études et poétesse, vient d'hériter d'une maison dans les montagnes désertiques de l’Arizona. Perdu au milieu de nulle part, elle s'y retrouve recluse comme Davis Cooper avant elle, le poète qui lui a légué la maison. Magie Black en profite pour oublier son amour raté, reprendre pied dans la vie et relâcher la pression d'une vie toujours en fuite, ici ou là sur la route. Dans cet espace désertique, elle fera la connaissance des autres habitants du domaine qu'elle a héritée et qui deviendront de nouveaux amis. Femme habituée à la vie en ville, elle prend doucement goût au désert, à sa sérénité et son étrangeté. Viendra le moment des rencontre, celle avec cet être étrange qui semble habiter les environs tout en n'étant pas un des voisins. Des rencontres insolites, elle en fera d'autres, notamment cet être proche d'un lapin qui élira domicile chez elle... 

"L'épouse de bois" est pourtant un roman qui commence comme une histoire de littérature générale. Cela se lit comme tel, comme un roman de littérature contemporaine, et c'est d'ailleurs quelque chose que j'ai énormément adoré. Le style de Terri Windling est très descriptif et c'est vraiment plaisant. Cela ne l'est pas toujours mais comme son roman est très contemplatif au départ, très exotique pour quelqu'un comme moi qui n'ai jamais mis le pied dans le désert, toutes ces descriptions sont un plus qui crée le décors dans lequel on s'immerge réellement. Si ce n'est quelques noms de plantes que je ne connaissais pas et qu'Internet m'a aidé à identifier, pour le reste on est réellement plongé dans une atmosphère chaude, sèche et rocailleuse. Le fantastique, ou la féérie, s'invite doucement, par étape. Déjà au travers du style de l'auteure, qui nous y plonge lentement, puis il y a toutes ces rencontres, cette galerie de personnage et ces êtres sortis de l'imaginaire. Le lien à faire avec Robert Holdstock sa "Forêt des Mythagos" est assez simpe, tant par le style que par la féérie qui s'installe. On peut également penser à la première partie de "Roi du matin, reine du jour" de Ian McDonald, mais on en restera la pour les liens car je ne pense pas que l'un ai réellement influencé l'autre. Néanmoins, si vous avez aimé l'un et/ou l'autre vous pourriez vous plaire dans "L'épouse de bois". 

J'ai tout simplement adoré ce livre inspiré d'imaginaire primitif, d'onirisme, de nature, de peinture et de poésie. Ajouté à ce tableau merveilleux une plume réellement belle et captivante et vous tenez là un roman réellement beau. Attention, vous n'y trouverai pas une simple histoire à rebondissements. Le roman de Terri Windling est plus posé que cela même si l'aventure et le merveilleux s’immisce doucement dans le récit de "L'épouse de bois". Un beau roman donc qu'il m'est difficile de rendre entièrement, mais un livre qui vaut le détour car il offre une fantasy autre, hors des carcans commerciaux de l'heroic fantasy devenue trop classique, quelque chose que l'on appellera plus simplement de merveilleux. A découvrir donc.

+++ Mais encore +++


Lecture effe
ctuée dans le cadre du Cercle d'Atuan : Le Hit Parade du Cercle d'Atuan
N'hésitez pas à aller lire les avis de mes camarades de lecture.
"L'épouse de bois" - Terri Windling "L'épouse de bois" - Terri Windling Reviewed by Julien le Naufragé on lundi, juillet 08, 2013 Rating: 5

3 commentaires:

  1. C'est vrai qu'avec la chaleur qui règne en ce moment, ça serait pas désagréable à lire à l'ombre avec une boisson fraiche ^^

    RépondreSupprimer
  2. @ Vert : Vu la chaleur, cela ferait une bonne mise en situation ;-)

    RépondreSupprimer
  3. j'me suis fait avoir par l'extrait photo de feedly, j'ai cru que j'allais tomber sur le blog de Vert. EH BAH NON ! x)
    mais je sais d'où vient la photo de profil du coup ehehehe...
    ça donne envie !

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.