Bande de comics - Part 1

Après les articles sur les nouvelles, voici les articles sur les BD et comics.

"Batman year one" est le premier comics que je lis de ce héros. Ne sachant par quel bout attaquer ce personnage américain devenu légendaire, je me suis jeté sur celui-ci à la bibliothèque. Je le sentais bien. Ce "year one" raconte la genèse du personnage de Batman. Scénarisé par Frank Miller (Sin City, Daredevil, etc.), on y retrouve un ton très sombre. Évident quand on a déjà lu d'autres de ses productions telles que "Sin City". Je dois bien avouer que ce qui me dérange avec Batman, ou du moins cette version (vu que je ne connais pas le reste des aventures du héros), c'est cette  apologie de la violence pour mettre de l'ordre. On y ressent ce néo-conservatisme que défend Miller dans la vie, le point de vue sécuritaire avant tout. Et pour y arriver, tous les moyens sont bons, y compris la violence pure et dure. Le dessin de David Mazzucchelli ajoute une couche obscure à l'ensemble. La mise en scène de Mazzucchelli couplé au scénario de Miller est très efficace. Bien plus que je ne le pensais au départ. Et je dois bien avoué que je suis  resté scotché au livre durant toute ma lecture.


"Parker - Tome 1 : Le chasseur" est une adaptation sous format comics du personnage créé par Richard Stark. "Parker" est pour certains d'entre vous un personnage déjà connu au travers de la Série noire de chez Gallimard. Pour moi, c'est la découverte. Et vu le ton employé, vu la noirceur de l'histoire, cela me donne juste envie de lire un roman de Richard Stark. Ce qui tombe bien car j'ai un vieux bouquin de l'auteur qui traîne ici. Concernant la mise en forme graphique par Darwin Cooke (The New Frontier, Batman, Spider-man, Catwoman), je dois bien avouer que c'est superbe. Tout se fait dans un espèce de dégradé de gris avec un dessin qui représente bien cette période que je n'ai pas connu : les années 60. Des pages avec une rythmique excellente, un découpage en cases équilibrées mais qui varient régulièrement de page en page, bref une mise en monde réussie. Pour le récit de Richard Stark c'est ultra bien ficelé. Un récit découpé en quatre livres avec des retours en arrières qui permettent de découvrir le récit de Parker par étapes. Bon, bien sur ce n'est encore qu'un récit de vengeance entre sales types et à chaque fois, je me demande comment cela marche toujours aussi bien. Cela doit réveiller en nous certaines pulsions animales qu'il vaut peut-être mieux évacuer par l'imaginaire que dans la vie réelle? Toujours est-il que cette adaptation est franchement excellente, mais pour savoir si c'est réussi il ne me reste plus qu'à lire un livre de Richard Stark.

Dans "Parker - Tome 2 : L'organisation", notre de sale type de service, Parker, s'en prend à l'Organisation. De retour mais toujours aussi hargneux, il souhaite en faire baver à ce syndicat du crime. Le récit est construit différemment que pour le tome 1. On ne joue plus sur les flashback, mais plutôt sur le récit des arnaques. Chacune est détaillée de manière fort graphique et très agréable à découvrir. Bref, différentes méthodes pour plumer ou se faire plumer. Inévitablement, Parker sera là pour mettre un coup de pied hargneux dans la fourmilière qu'est l'Organisation. Mais va-t-elle s'en remettre? Je n'en dirai rien. Graphiquement c'est toujours aussi réussi. Toujours autant de rythme dans la construction graphique général. Un vrais plaisir.

"Masqué - Tome 2 : Le jour du fuseur". Après la lecture du tome 1, j'avais très envie de lire la suite. Le premier tome offre beaucoup d'espérance, beaucoup d'attentes. Par contre, je dois bien avouer que ce tome 2 est très léger. Il ne se passe pour ainsi dire par grand chose. Braffort se réveille et prend conscience du changement qui s'opère en lui. Par ailleurs, il a lâché sur la ville une étrange chose qui va transformer le Fuseur en un être étrange que Braffort va devoir combattre. Le récit tient à peu près à cela. On voit bien sur en toile de fond les entrelacs politiques, de ces dirigeants qui tentent de tirer les ficelles, s'ajoutant à cela les intérêts personnels de chacun. Un bon moment de pure aventure, mais malheureusement cela se limite un peu à cela selon moi. Un tome de transition donc qui offre le développement de Braffort en un super-héros malgré lui, un personnage actuellement instrumentalisé. A voir ce que donnera le tome 3.
Bande de comics - Part 1 Bande de comics - Part 1 Reviewed by Julien le Naufragé on mercredi, mai 08, 2013 Rating: 5

4 commentaires:

  1. ^^ Bien trouvé le titre, moi je cherche encore (mais pour tous les genres de BD)
    Il me tente bien le Batman. Tu penses que c'est un bon choix pour un début ? (cad pour quelqu'un qui n'a jamais lu de Batman de sa vie...)

    RépondreSupprimer
  2. @ J.a.e_Lou : POur le Batman, je te dirais que oui, étant donné que je n'avais jamais lu Batman avant. ;-)
    Pour le titre, c'est un bête jeu de mots, mais bon, cela m'amusait ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Comme j'ai dit à un copain ne pas forcément apprécier les comics de Batman, il m'a prêté les deux volumes de Snyder et Capullo, on verra ce que cela donne :)
    Comme le tome 3 de Masqué a pris un peu de retard... moi aussi dans son acquisition. J'ai vu que le dernier tome était sorti le mois dernier et j'ai lu la chronique sur la saga de Brize, j'espère que je ne serai pas trop frustrée :/

    RépondreSupprimer
  4. @ AcrO : Moi je savais pas par où entrer dans Batman. J'ai pris celui-ci car il était à la bibliothèque, mon fournisseur de BD. Pour le T3 de Masqué, j'attendrai qu'il le rentre à la biblio. Cela peut prendre quelques mois en fonction de leurs budgets. J'espère ne pas être déçu, vu les attentes qu'offre le tome 1.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.