"Seigneur de lumière" - Roger Zelazny



C'est sur l'impulsion d'une lecture commune que je me suis lancé dans cette lecture qui fut un réel plaisir. 


++ La quatrième de couverture ++ 


Il a pour nom Mahasamatman, Bouddha, Tathagata ou, plus simplement, Sam. Il est également le prince Siddhartha. Tout juste revenu à la vie, il décide de se mettre en marche et de se soulever contre Brahmâ, Vishnou et Shiva, ces immortels composant la Trimoûrti qui règne sur les habitants d'une planète isolée. En montrant la Voie et en disant la vérité aux mortels, il espère bien faire des ravages dans les rangs des Seigneurs de Lumière... Mêlant fort habilement mythologie hindoue et science-fiction, Seigneur de Lumière est un objet littéraire hors normes. Ce troisième roman de Roger Zelazny est sans doute son ouvre la plus ambitieuse. Il a d'ailleurs été récompensé par le prix Hugo en 1968.


+++ Mon avis +++

La première chose qui intéressante à savoir sur ce livre c'est que cette traduction a été entièrement revue et complétée par Thomas Day. Mais oui : complétée! Environs 200 paragraphes, phrases, morceaux de phrases et répliques manquaient dans sa précédente traduction, alors autant dire que le travail de révision des traductions est plus qu'indispensable! Il faut bien avouer que la SF a toujours été le parent pauvre des bonnes traductions par le passé, alors saluons le travail d'orfèvre et de remise en avant de certains textes comme celui-ci. Bon travail monsieur Thomas Day. 

Par ailleurs, sachez également que ce roman a reçu en 1968 le Prix Hugo et à mon très humble avis, il est loin d'avoir été volé celui-ci. Connu principalement aujourd'hui pour son cycle des "Princes d'Ambre", il reste néanmoins un orfèvre qui a aimé jouer avec les différentes mythologies du monde. Et dans ce "Seigneur de Lumière" c'est la mythologie indienne qui se voit revisitée. 

Dans un univers futur sur une autre planète a survécu l'humanité. Une poignée de ceux-ci fait partie des "Premiers", groupe d'hommes arrivé lors de la colonisation de ce planétoïde et qui a trouvé le moyen de survivre de corps en corps par transfert de conscience. Ces "Premiers", avec le temps, ont asservi la population de leur planète et se sont érigés en tant que dieux, fondant ainsi une théocratie basée sur la mythologie hindoue. Egoïste, pervers et immoraux ils gardent leur savoir pour eux leur assurant ainsi le pouvoir sur toute une planète. Ils maintiennent ainsi leur peuple dans l'ignorance, contrôlant les avancées technologiques, le partage du savoir et la capacité de réincarnation de chacun d'eux. Mais un jour, l'un des Premiers va se lever contre eux. Il s'agit de Sam, autrement nommé Bouddha, qui va s'insurger contre la tyrannie dominante. 

La langue de Zelazny est prenante ici, tel un conte il nous embarque de manière endiablée dans les aventures hautes en couleurs de cette guerre des dieux. De cette imagerie luxuriante ressort pour moi un imaginaire proche des Comics américains. Ces dieux par leur amoralité, leurs vices et leurs pouvoirs ont un côté grands méchants de BD de super-héros. Néanmoins, notre pseudo-Bouddha n'est pas clair et net non plus, montrant une fois de plus les vices de l'homme et cette soif de pouvoir. L'aventure avance tambours battant, les scènes se succédant les unes au autres avec un côté pyrotechnique et grandiloquent que le meilleur des film hollywoodien ne pourrait rendre. Bref, Zelany nous en met plein les yeux avec son imaginaire mythologique sur fond de planet opera. Mélangeant ainsi allègrement SF et Fantasy, ce roman pourra dès lors ravir un public large à condition de laisser son imaginaire entrer dans un autre univers! Mondes bigarrés, hauts en couleurs et plein d'action qui n'est pas sans me rappeler Thomas Day. Bref, un roman qui a 45 ans mais reste toujours aussi efficace! 


++ Mais encore +++

Lecture partagée avec d'autres blogueurs, alors allez voir également leurs avis :  Lorhkan, Efelle, Nébal, Viinz, Guillaume.


+++ Le livre +++
    • Poche: 400 pages
    • Editeur : Folio (30 août 2012)
    • Collection : Folio SF
    • Traduction : Claude Saunier, révisée et complétée par Thomas Day
Ce roman fait également partie d'une intégrale publiées chez Denoël, collection Lunes d'Encre, qui comprend deux autres roman. J'ai personnellement lu le roman dans cet ouvrage. 
"Seigneur de lumière" - Roger Zelazny "Seigneur de lumière" - Roger Zelazny Reviewed by Julien le Naufragé on samedi, octobre 27, 2012 Rating: 5

6 commentaires:

  1. Farpaitement, je plussoie.

    Plus qu'un bon roman, un classique incontournable.

    RépondreSupprimer
  2. @ Efelle et Guillaume44 : Hé salut les copains, merci de votre détour par chez moi. Cela fait plaisir. Et content de voir que vous avez également apprécié ce roman haut en couleurs.

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai qu'une chose à dire : chef d'oeuvre ! ;)

    RépondreSupprimer
  4. @ Lorhkan : Chef d'oeuvre, carrément toi! Et bien on sent que tu as plus qu'aimé!

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour :) j'ai deja lu 2 fois ce roman qui m'a beaucoup plu ^_^ franchement une véritable pépite :)

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.