"Le successeur de pierre" - Jean-Michel Truong

Truong était un bel inconnu pour moi, mais ce fut une sympathique découverte car il pratique ici une SF érudite et bien écrite, posant par ailleurs quelques bonnes questions philosophiques. Néanmoins, il en restera un avis plutôt mitigé malgré ses points forts.


++ Quatrième de couverture ++

Cela fait des siècles que la Bulle de Pierre, écrite par le premier pape, est perdue. Objet de toutes les convoitises, la teneur de son message n’est connue que des souverains pontifes, successeurs de l’apôtre de Jésus. 

Pour le jeune Calvin, isolé dans son cocon à l’intérieur d’une des immenses pyramides où s’est réfugiée la quasi-totalité de l’humanité, il est des mystères bien plus immédiats : pourquoi a-t-il été séparé de sa mère? Qui sont ces amis avec lesquels il ne communique que par Web interposé et qui se cachent derrière des avatars aux noms faussement transparents?… Et pourtant, se peut-il que tous ces faits soient liés au manuscrit disparu?

Mêlant thriller et science-fiction,
Le Successeur de pierre est un roman passionnant où le suspense le dispute à l’érudition. Une réussite justement récompensée par le Grand Prix de l’Imaginaire en 2000.


+++ Mon avis +++

Après la Grande Peste, le monde s'est presque écroulé. Certains se sont enfermés dans les pyramides, les Larves, tandis que d'autres survivent tant bien que mal en dehors, les NoPlugs. La ségrégation de survie s'est rapidement faites, et l'on retrouve bien sur les pyramide dans les pays riches ou les places économiques importantes. Les Larves se sont retrouvées chacune enfermées dans un conteneur empilés en pyramide. Chacun d'eux n'a plus aucune autres relations avec son prochain qu'au travers du Web. La vie n'est dès lors plus pour eux que virtuelle, leurs contacts se faisant tous au travers d'une marionnette qui peut prendre forme et place d'un être extérieur. Ainsi le monde poussa l'hygiénisme et la virtualisation de nos relations jusqu'à son point maximal. De l'autre côté se trouve les NoPlugs, vivant hors des pyramide et hors du web, soit parce qu'ils ont refusé l'enfermement, soit parce qu'ils habitaient au mauvais endroit de la planète.

Jean-Michel Truong aborde donc, en poussant à l'extrême, la question de la virtualisation de nos liens sociaux. Qui se cache réellement derrière tel avatar? Qui sommes-nous réellement derrière ces masques? Ainsi arrive dans le livre cette phrase "le web c'est la vie!". Mais une réponse fait mouche plus bas : "Le web ne lie pas, il disloque. Il ne rapproche pas, il démembre. Il n'unit pas, il isole. Le web c'est le contraire de la vie". Truong amène ainsi au travers de discussions différents points de vue, confronte, discute et donne également son point de vue. D'autres sujets sont également intelligemment abordés, comme la propriété intellectuelle, la dualisation de nos sociétés, l'isolement de chacun dans son individualisme, etc.

Truong nous promène au travers de son livre avec une écriture accrocheuse, nourrie de dialogue et de questionnements philosophiques. Il amène son texte d'une manière alternée entre Tash, Calvin et le Vatican. Le premier est un NoPlug qui observe le délitement des pyramides et de leurs larves. Le deuxième, Calvin, est le personnage principal. Il est né et a grandit comme une larve. Il ne connait rien du monde si ce n'est le virtuel. C'est lui qui petit à petit se posera des questions sur son entourage, de savoir qui est qui et qui cache quoi. Mais il reste la trame religieuse qui si elle est très érudite est également parfois ennuyeuse. On ne voit pas vraiment le lien entre cette partie du texte et l'histoire des Larves et des NoPlugs. Il faut du temps pour que cela s'éclaircisse, la fin du livre en fait. Je n'ai d'ailleurs pas toujours saisi l'histoire de la "Bulle de Pierre", sans doute trop ésotérique pour mon esprit étriqué d'athée. Et je ne suis pas certain de pouvoir suivre Truong dans ses réflexions philosophiques.

Malgré ces considérations autour du religieux, Truong amène des réflexions issues des pensées de Pierre Teilhard de Chardin et de sa noosphère. En parallèle se mêle l'athéisme de Richard Dawkins contrebalançant une idée qui pourrait sembler trop religieuse. Bref, de quoi provoquer une certaine réflexion intéressante et amener un certain vertige à ce texte si l'on suit bien où Truong veut en venir avec sa "créature", sorte de personna de l'intelligence.

Au final, "Le successeur de pierre" est un livre assez bien foutu. Plutôt intelligent, bien écrit, bourré d'érudition et de questions intéressantes, il pêche par son côté plus ésotérique. Le lien entre les deux, entre les différents styles d'écriture et les deux histoires n'est pas toujours évident à mon sens. Le livre restera donc à conseiller à qui veut s'accrocher un minimum, sachant que se révèleront tous les liens en fin de livre, amenant au passage de belles réflexions mais malheureusement bien trop portées sur le religieux pour moi. Bref, un livre sympathique, mais qui me laisser néanmoins un avis mitigé sur son ensemble et sa cohérence.


+++ Mais encore +++

Lire à propos de Pierre Teilhard de Chardin et sa noosphère.
Lire à propos de Richard Dawkins et les mèmes.

10ème lecture pour le challenge Fin du Monde :

Mon billet sur le Challenge Fin du Monde.
Mes autres chroniques pour se challenge.
Le Billet de Présentation et Récapitulatif est ICI







+++ Le livre +++
  • Poche: 638 pages
  • Editeur : Editions Gallimard (31 mai 2012)
  • Collection : Folio SF
  • Illustration : Bastien L.
"Le successeur de pierre" - Jean-Michel Truong "Le successeur de pierre" - Jean-Michel Truong Reviewed by Julien le Naufragé on samedi, juillet 21, 2012 Rating: 5

6 commentaires:

  1. L'ésotérique c'est le mal, je passe ;)

    RépondreSupprimer
  2. @ Gromovar : Ce n'est pas purement ésotérique, c'est assez intelligent comme réflexion... mais ce côté plus religieux empoisonne le texte pour qui n'est pas fan de thriller ésotérique. ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Et en plus, ce côté plus religieux empêche le livre de se développer entièrement du côté de la réflexion technologique, qui aurait mérité d'être poussée encore plus loin maintenant que j'y pense...

    RépondreSupprimer
  4. Le concept de base a l'air intéressant ceci dit ^^

    RépondreSupprimer
  5. http://laspirale.org/texte.php?id=69

    ;)

    RépondreSupprimer
  6. @ Cachou : Tout à fait d'accord avec toi!

    @ Vert : Intéressant c'est vrais. Pas un mauvais livre non plus.

    @ Nono : Merci pour le lien.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.