"Park Life" - Yoshida Shuichi

Yoshida Shuichi est un auteur japonais que je ne connaissais pas. Petit découverte en quelques cent pages pour une évasion hors les murs en pleine ville.


++ Quatrième de couverture ++

Ce petit roman est une bouffée d'air pur, un air venu du parc de Hibiya à Tokyo, où l'on pénètre sur les pas d'un employé légèrement excentrique, et soudain "l'exhalaison de terre et d'herbe vous chatouille les narines". Là, il croise une triathlonienne consommatrice de bains moussants, rencontre un vieil homme qui fait voler un capricieux aérostat, rêve, médite, s'exerce à chambouler la perspective pour voir le monde autrement. Il arrive que s'y nouent des idylles, à peine plus tangibles que le bruissement des pigeons qui s'envolent. Ce récit a le charme des parenthèses qui s'ouvrent dans la vie pour laisser entrer l'enchantement, comme un léger vertige teinté de déraison. La ville n'est pas loin, les buildings cernent l'horizon, mais dans cet espace clos et protégé, se jouent les menues aventures qui donnent son goût unique à l'existence, la petite musique d'un grand parc au coeur d'une immense capitale. Park Life a été couronné en 2002 du prix Akutagawa, le Goncourt japonais.


+++ Mon avis +++

Ce petit livre est une découverte d'un nouvel auteur japonais pour moi. Petit roman d'à peine 125 pages, il profite néanmoins d'un Prix Akutagawa.

Le parc dont il est question est la bouffée d'air de notre personnage principal. Il lui suffit de sortir du métro, de continuer tête baisée jusque là, de s'assoir sur son banc favoris et puis de lentement relever la tête vers le ciel pour sentir cette même sensation qui l'étreint à chaque fois, cette bouffée de plaisir. Pourtant, son collègue, lui, ne la ressent pas. Mais ce parc de Hibiya à Tokyo, ce n'est pas que cette échappée verte, c'est aussi les rencontres de tous ces gens que l'on y voit chaque jour, toujours les mêmes, aux mêmes endroits, mais que l'on ne connait pas non plus. Néanmoins notre narrateur y croisera une femme avec qui il échangera quelques mots, quelques cafés, des discussions vont naitre, un lien se crée et puis un jour ils se quittent, ne se croisent plus et  il ne connait toujours pas son nom. Lieu de rencontre, d'observation et d'évasion, ce parc est un point noeud dans une mégaville tel que Tokyo.

Pour beaucoup, ce livre sera celui d'une intrigue pauvre. Mais là n'est pas le sujet. Il est plus organique dans ce qui se voit et se dessine. On y ressent les rencontres d'autant mieux quand on est un urbain. Que l'échelle entre Tokyo et une ville européenne soit différente ne change pas le fait que des rencontre telles que celle-ci, on en fait dans beaucoup d'espaces verts urbains du monde. Parfois insolites, parfois confuses, parfois irritantes, ces rencontres slaissent parfois à réfléchir plus qu'on ne le croît.

Mais à côté de ce parc, Yoshida Shuichi nous fait également vivre dans les parenthèses de la vie nous emmenant dans l'après travail de notre personnage principal. Et si celui-ci un appartement, il est squatté par sa mère. Il vit donc, le temps de cet intermède dans l'appartement d'un ami qui est ailleurs. Ainsi arrive les informations sur cet ami, sa relation avec sa femme... Et d'autres choses suivront, l'auteur en profitant pour nous promener là où il veut nous emmener. 

"Park Life" est un sympathique petit livre. Quelques jours après sa lecture, il en reste un goût agréable encore que de trop peu. On aimerait en vivre un peu plus longtemps, découvrir les autres personnages de ce parc, voir d'autres rencontres insolites mais malheureusement le livre s'arrête en une centaine de page. La brièveté de ce livre est à la fois son avantage et son défaut, tel une parenthèse il nous écarte un moment de la vie mais malheureusement pour un trop bref instant. Il reste que "Park Life" est un agréable petit roman qui permet la découverte d'un auteur tel que Yoshida Shuichi, mais avec un goût de trop peu.


+++ Le livre +++
  • Poche: 128 pages
  • Editeur : Philippe Picquier (22 janvier 2010)
  • Collection : Picquier poche
  • Traduction : Gérard Siary et Mieko Nakajima-Siary
"Park Life" - Yoshida Shuichi "Park Life" - Yoshida Shuichi Reviewed by Julien le Naufragé on vendredi, mai 04, 2012 Rating: 5

4 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Je l'avais trouvé sympa ce livre, mais vraiment sans plus en fait, aussi. Du coup, je n'ai plus trop eu envie de creuser le cas de cette auteur...

    RépondreSupprimer
  3. @ Cachou : Oui une découverte d'auteur. Reste à voir si je retournerai sur un autre livre. Brève escapade, un peu courte, sans doute trop, mais qui finalement me laisse un bon arrière goût.

    RépondreSupprimer
  4. Je recommande la lecture de "Parade" du même auteur. Livre plus profond qu'il n'en a l'air et qui décrit bien la jeunesse japonaise contemporaine.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.