L'assassin Royal, Tome 12 - Robin Hobb (Titre : "L'homme noir")


Et hop, dans la foulée du tome 11, voici la tome 12...


+++ La quatrième de couverture +++

Après plusieurs semaines de navigation, le prince Devoir et les siens posent enfin le pied sur l'île d'Aslevjal. C'est au cœur de cet enfer de glace et de neige que 1e prince doit honorer sa promesse: ramener la tête du dragon Glasfeu. Mais entre les conditions climatiques hostiles, l'animosité d'une partie des Outrîliens qui les accompagnent, ou encore la mauvaise humeur de Lourd dont les attaques d'art incontrôlées gagnent sans cesse en puissance, l'expédition peine à atteindre son but. Pour couronner le tout, l'homme noir, gardien légendaire de Glasfeu, a refusé les offrandes qui lui étaient destinées. Heureusement, Fitz chevalerie est là. Armé de sa ruse et de son habileté proverbiales. Et si c'était la pire erreur qu'il ait jamais commise ?


+++ Mon avis +++

Avec le cliffhanger qui terminait le tome 11, c'est avec empressement que l'on veut savoir ce qui se passe dans ce tome 12. Alors en route...

Maintenant, nous voilà arrivé sur Aslevjal. Bien sur je m'imagine une terre gelée, dure et hostile, quelque chose comme l'Islande des Vikings... en pire. Quelque chose comme le grand nord. D'ailleurs la première partie du roman, nous abreuve d'un tas d'images qui avaient tout d'un paysage sorti d'un roman de Jack London. Des contrées froides, blanches, venteuses et donc des conditions de survie très dures. Bien sur rien pour plaire à Lourd qui traine les pieds et plombe l'ambiance... d'une pesanteur d'Art. Mais notre groupe avance, tant bien que mal. Mais depuis son voyage, le Fou s'est joint à leurs aventures. Quelle surprise! Tous s'en défient, d'abord les Outrîliens qui le regardent d'un mauvais oeil se demandant comme il est arrivé là, par quelle magie. Et puis il y'a le groupe des Six Duchés qui voient en lui celui qui s'opposera au voeu du Prince Devoir. Le Fou essayera encore d'influencer FitzChevalerie, tout autant qu'Umbre bien sur. Au milieu on retrouve le Prince Devoir qui offre à Fitz le choix en dernier recourt de choisir son camp. Et bien sur celui-ci ne sait que choisir, et le choix est d'autant plus difficile que cette île sera le tombeau du Fou.

Ce tome 12 est plein d'aventures! L'exact contraire du tome précédent. On y verra le Dragon Noir mais également des personnages inattendus, enfin pour moi. Mais j'ai peur d'en dire trop et je n'en ai pas envie de tout dévoiler. Trop de choses se délient ici que pour vous en annoncer les tenants et aboutissants.

Au sein du groupe, une fois de plus beaucoup de choses reposeront sur Fitz. Mais cette fois l'action prévaudra et notre assassin royal sera obliger de prendre un choix. Choisir l'option du Fou ou garder sa loyauté envers le Prince Devoir. Il fera son choix... mais je n'en dis pas plus.

Le Prince lui-même est pris par son voeu et encore jeune il ne sait trop que choisir. Et à la fois s'il est irrité par Umbre qui essaye de tout tenir sous sa coupe, il a en même temps besoin d'avoir son avis de stratège aguerri.

Trame aussi prend sa place, influe, joue et positionne ses pions jusqu'à prendre un choix important en cours d'histoire. Le Clan de Vif le suivra bien sur.

Ortie aussi jouera un rôle important, sans pour autant savoir qui elle aide réellement. Car elle reste toujours dans l'inconnu quant à savoir qui est l'Homme Loup de ses rêves.

Et Lourd qui finalement, n'a pas un rôle aussi importun contrairement à ce que l'on pourrait attendre vu qu'on l'a trainé comme un boulet sur tout le trajet... Je m'attendais à le voir devenir l'arme ultime sur la fin, mais non.

Par contre ce tome voit le Fou devenir un pivot. Son rôle de Prophète Blanc devient réalité, durement réalité. Et la rencontre qu'il fera sur cette île lui sera fatale... telle que sa prophétie l'avait indiquée. Mais un tournant devrait s'opérer et la roue du destin devrait tourner.

Bref ce tome 12 est plein de rebondissements et de rencontres inattendues. Il est le pivot final de cette série, même si je n'ai pas encore lu le tome 13, on sent qu'ici c'est déroulé le plus important. Pas seulement pour Fitz, ni même juste pour son groupe, car ce qui s'est passé ici devrait changer beaucoup de choses pour le futur des Six Duchés et des îles d'Outre-Mer.

Et au travers de ce roman, Robin Hobb nous fait frissonner de froid et de peur. Notre coeur vibre pour le Fou et son Bien-Aimé. La tristesse rencontre l'émerveillement et la peur rencontre l'espoir. Un tome riche et qui voit chaque personnage jouer un rôle important dans le dénouement, et c'est d'ailleurs ce que j'aime dans l'Assassin Royal, c'est que les personnages ne sont pas de super-héros. Fitz a beau avoir le Vif et l'Art pour lui, comme d'autres, cela n'empêche pas pour eux de souffrir du froid, de la tristesse et de la douleur sous les différents coups, tant physiques qu'émotionnels.

Bref, un excellent tome, incroyable en rebondissements... mais je n'ose trop en dire pour ne frustrer personne...


+++ Mais encore +++

Cette lecture est une lecture commune partagée avec Frankie - Iani - Ptitetrolle - Nienör

Pour les curieux et curieuses, voici les vidéos de l'entretien sympathique avec Robin Hobb au Festival Trolls et Légendes de 2011. Les vidéos sont sur le site de ActuSF.

CITRIQ

+++ Le livre +++
J'ai lu le livre en version France Loisirs que j'avais trouvé d'occasion. Mais comme les éditions club ne sont pas accessibles à tous et toutes, je vous fournis les infos de sa version poche chez J'ai Lu. Il reste également les éditions Pygmalion pour la belle édition si cela vous intéresse.
  • Poche: 327 pages
  • Editeur : J'ai lu (11 mai 2007)
  • Collection : J'ai lu Fantasy
L'assassin Royal, Tome 12 - Robin Hobb (Titre : "L'homme noir") L'assassin Royal, Tome 12 - Robin Hobb (Titre : "L'homme noir") Reviewed by Julien le Naufragé on vendredi, août 05, 2011 Rating: 5

10 commentaires:

  1. Ravie de voir que tu as davantage aimé celui-ci ! Je pense que tu aimeras la suite aussi (peut-être un peu moins la toute fin, je ne sais pas).

    J'ai adoré les descriptions de l'île et tout ce froid : en plein été, je pouvais presque frissonner !

    J'ai bien été contente de voir Fitz prendre ses propres décisions et tenir tête à Umbre à propos de son allégeance aux Loinvoyant et de sa position par rapport à Glasfeu a été sa plus belle réussite.

    RépondreSupprimer
  2. @ Niënor : Hé oui, Fitz est un homme est peu devenir à son tour un sage qui voit finalement plus loin que son mentor Umbre.
    On est bien plongé dans ce tome et il est difficile de lâcher prise... On verra pour la suite, pour la toute fin.

    RépondreSupprimer
  3. Du bon, et encore plus de bon à venir. Quand tu auras fini je te conseille le cycle qui se passe en remontant la rivière avec les dragons (le nom ne me revient pas, je suis en vacances et ça ne me réussit guère intellectuellement).

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai que c'est un excellent tome comme on les aime. J'espère que le 13e finira la saga en apothéose !

    RépondreSupprimer
  5. Il faudra que je relise cette aventure là car j'ai des souvenirs qui se font de plus en plus vagues, il faut dire que je l'avais moins apprécié que la l'Assassin Royal. Cela dit je me souviens parfaitement du sort du Fou qui m'avait fait frissonner et emplir de compassion.

    @Gromovar, ce sont les Aventuriers de la mer ^^, un excellent cycle je confirme :)

    RépondreSupprimer
  6. @ Gromovar : Heureusement Endea est là pour nous rafraîchir la mémoire. C'est bien "Les aventuriers de la mer" que j'ai déjà commencer il y'a quelques années. J'ai lu trois tomes je crois puis j'ai arrêté pour d'autres livres. Mais j'y retournerai surement... Histoire de compléter la construction globale de cet univers.

    @ Frankie : On va voir si cela se termine en explosions pyrotechnique digne d'un Hollywood au super top? Au pire cela tombera dans le dramatique à nous faire pleurer... ;-)

    @ Endea : Idem, jusque là je préférais le premier cycle, mais comme souvent c'est parce qu'on a le plaisir de découvrir un personnage et toute son évolution. Ici, malgré des tomes d'une certaine longueur, on en a comme celui-ci qui sont d'une explosion d'actions et de révélations qui sont un vrais plaisir.
    Merci pour le tire de l'autre série que j'avais déjà commencer... il faudra que je la continue un jour d'ailleurs, c'était sympathique.

    RépondreSupprimer
  7. Je suis bien d'accord avec ton avis ! Ce 12ème et avant-dernier tome est à couper le souffle tellement on est submergé par les différentes émotions ! J'ai beaucoup aimé :)

    RépondreSupprimer
  8. @ Iani : Clairement, ce tome fait dans le pyrotechnique. ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Ba mince alors, je suis la seule à avoir été déçue de ce tome... J'espère être emportée dans la vague pyrotechnique pour le dernier tome !
    Sinon, j'approuve à 100% ta réflexion sur Fitz : ce n'est pas un super héros, et c'est exactement ce que j'aime chez lui. Même s'il peut être agaçant par moments, tout ça ne le rend que plus humain, et donc plus crédible (et le lecteur peut se sentir plus proche de lui aussi).

    RépondreSupprimer
  10. @ Ptitetrolle : J'ai bien aimé le rythme bien plus puissant que dans le tome précédent.Mais pour la suite, je pense que l'on tombera vite dans le mélodrame. Enfin on verra, mais avec Fitz et sa déveine c'est surement ce que l'on risque d'avoir. Mis c'est un personnage loin des héros incroyables et habituels de la high fantasy.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.