L'assassin Royal, Tome 11 - Robin Hobb (Titre : "Le dragon des glaces")


Retour auprès de Fitz, que dis-je Tom Blaireau, mais cette fois-ci on quitte les Six Duchés pour les îles...


++ La quatrième de couverture ++

Le clan des Artiseurs qui s'est formé autour du prince Devoir progresse enfin : sous la houlette de Fitz Chevalerie, Lourd, Umbre et le prince Devoir lui-même développent leur maîtrise de l'art. Pas assez vite, cependant, au goût de Fitz, car l'heure de tenir ses promesses a sonné. Devoir et ses amis embarquent sur la flotte royale, afin de permettre au prince de mener sa quête : le dragon Glasfeu, prisonnier des glaces, doit mourir de sa main pour que devoir puisse épouser la Narcheska Elliania. Fitz prend alors conscience, dans les rêves qu'il partage avec sa fille Ortie, qu'un autre dragon s'intéresse de près à leur périple, et que celui-ci voit le projet du prince des six-duchés d'un très mauvais œil.


+++ Mon avis +++

C'est avec le sentiment de se retrouver auprès d'une bonne vieille bandes de copains que j'ai repris ce livre. Rapidement on est immergé dans cette atmosphère, cet univers propre à l'assassin royal, avec tous ces personnages riches en couleurs et au background fourni! Bref, on arrive en territoire connu, un peu comme si on arrivait dans sa maison de vacances...

Maintenant, un clan d'Art existe autour du Prince Devoir, formée de Lourd, d'Umbre, du Prince lui-même et de FitzChevalerie. Ce dernier a la lourde charge d'instruire cette équipe de bras cassés à l'utilisation de l'Art, magie qu'il ne maîtrise d'ailleurs lui-même que partiellement. Cependant, il est le dernier à leur connaissance qui puisse les former. Alors, bien obliger de le faire, Fitz s'en charge et ce n'est pas évident...

Mais cette fois-ci il est temps de partir. Le Prince Devoir a accepté une quête afin de pouvoir se marier à la Narcheska. Cette union devant aider à rapprocher ces deux peuples et nous l'espérons de les unir. Cependant, rien n'est moins sur! Car à peine arrivé dans les territoires des îles, ils apprennent les dissensions entre les différents clans en regard de cette quête! Certains y voit d'un mauvais oeil le fait de tuer Glasfeu le dragon noir. Ce dernier a plutôt une valeur de symbole protecteur pour eux, alors pourquoi la Narcheska veut-elle sa mort, qu'est-ce qui se cache derrière tout cela? Pourquoi veut-elle continuer à imposer cette quête irréalisable au Prince alors que son peuple même, incarné par les autres clans, acceptent sans déshonneur que le Prince puisse prendre un défi réalisable pour un homme. Bref, une tonne de questions s'ouvrent... et comme d'habitude, peu de réponses.

Ce tome-ci nous permet de quitter le château. Nous quittons même les Six Duchés pour les îles d'Outre-Mer. Bref, nous changeons carrément de décors pour découvrir un tout autre monde et c'est un vrais dépaysement. Mais d'abord il y'a la traversée, ce voyage en bateau alourdi par l'humeur sombre d'un Lourd soumis au mal de mer. Sa propension à utiliser l'Art au détriment des autres offrira pour nos nombreux passagers une traversée plutôt... triste, dirons-nous. Arrivé sur les îles, c'est un autre décors. Un paysage froid, aride et qui n'est pas sans rappeler les images que l'on a des Vikings et de leurs contrées nordiques. En tout cas, c'est l'image qu'en avait mon imaginaire. Là réside peut-être tout l'intérêt de ce tome, enfin pour moi du moins, toute cette découverte de ce peuple fruste, ces coutumes, sa vie maritime, sa politique clanique, etc. D'ailleurs ce tome est essentiellement attachée aux tractations politiques et c'est la que réside le fil principal de l'histoire.

La clan d'Art en profitera au travers de ce tome pour utiliser son Art pour communiquer et résoudre différentes tractations politiques. Mais ce clan aura aussi la lourde difficulté de gérer Lourd, enfin c'est bien sur notre pauvre Fitz qui une fois de plus devra prendre le mauvais rôle. Lourd à lui tout seul donne une atmosphère pesante au livre, il crée également de par son Art une atmosphère triste, pesante et sombre autour de lui, à tel point qu'il en devient exaspérant. On en vient à se demander pourquoi ils ne l'ont pas encore balancer par dessus bord! M'enfin, pour Umbre et Devoir, il semble être l'arme secrète contre Glasfeu. On verra bien...

Robin Hobb nous livre ici un tome qui en vérité n'est qu'un tiers du dernier tome de la version anglophone original. Il porte donc certaine lenteur, qui part instant sied totalement au voyage en bateau, portant avec lui la beauté de ce genre de voyage et l'ennui lié à l'inactivité qui s'ensuit. D'un autre côté, pour ma part du moins, passé les 200 premières pages j'ai commencé à m'ennuyer un peu. Cela s'éternisait trop à mon goût. Pourtant il se passe des choses, des tractations ont lieux, des questions restent en suspend... mais Robin Hobb a le don de faire trainer en longueur certaines situations. Et pour dire vrais, parfois ça le fait bien, parfois ça ma saoule.

D'un autre côté, ce tome nous permet de lever tout doucement le voile sur Ortie et sur Trame. Les deux personnages prenant un peu plus d'importance et c'est d'autant mieux qu'ils ont quelque chose de touchant. A l'opposé Lourd et Umbre se teinte de noir, l'un en imposant de manière égoïste son mal de mer et ses humeurs à tout le monde, et Umbre de par son envie de vouloir tout dominer et diriger, quitte à le faire à la place du Prince lui-même.

Et concluons sur la fin du roman qui se termine par l'arrivée sur Alsevjal, l'île de Glasfeu. Cette terre de glace où tout doit se dérouler, ce lieu qui sera le théâtre de la fin des aventures de l'Assasin Royal sans doute. Mais un tome qui se termine sur un inattendu cliffhanger! Bref un bon tome, mais sans plus. Une première partie qui m'a beaucoup plu et une deuxième moins... Mais le tome 12 nous livrera sans doute l'action qui manque dans celui-ci.


+++ Mais encore +++

Cette lecture est une lecture commune partagée avec Frankie - Iani - Ptitetrolle - Nienör

Pour les curieux et curieuses, voici les vidéos de l'entretien sympathique avec Robin Hobb au Festival Trolls et Légendes de 2011. Les vidéos sont sur le site de ActuSF.

CITRIQ

+++ Le livre +++
J'ai lu le livre en version France Loisirs que j'avais trouvé d'occasion. Mais comme les éditions club ne sont pas accessibles à tous et toutes, je vous fournis les infos de sa version poche chez J'ai Lu. Il reste également les éditions Pygmalion pour la belle édition si cela vous intéresse.
  • Poche: 381 pages
  • Editeur : J'ai lu (23 octobre 2006)
  • Collection : J'ai lu Fantasy
L'assassin Royal, Tome 11 - Robin Hobb (Titre : "Le dragon des glaces") L'assassin Royal, Tome 11 - Robin Hobb (Titre : "Le dragon des glaces") Reviewed by Julien le Naufragé on jeudi, août 04, 2011 Rating: 5

10 commentaires:

  1. On a à peu près ressenti la même chose sur ce tome 11 mais d'un autre côté, ça prouve que l'auteur a bien su nous faire ressentir la lenteur du voyage et la lourdeur de Lourd ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Lourd porte bien son nom,lol
    Il est vrai que le récit a quelques longueurs et surtout c'est épuisant de voir toujours Fitz dans un rôle de mal aimé, ou tout du moins de "on se sert de toi".
    Il reste très victime des évènements en fait, on se demande des fois pourquoi il n'a pas tout balancer pour les envoyer balader tous autant qu'ils sont.

    RépondreSupprimer
  3. @ Frankie : Lourd n'a pas volé son nom, c'est clair! ;-) Et la lenteur est surement délibérément voulue.

    @ Endea : On est d'accord pour Lourd. ;-) Et oui Fitz est toujours victime de sa fidélité excessive à la couronne. Et parfois on se dit "merde, bouge ton cul et envoie tout baladé". Mais ferions-nous réellement mieux?! ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Perso j'ai lu que les quatre premier tomes. Je n'ai pas lu ta chronique dans le détail pour éviter de me spoiler, mais en tout cas elle m'a donné envie de relire de l'Assassin Royal. Surtout quand tu dis, je cite "on arrive en territoire connu, un peu comme si on arrivait dans sa maison de vacances...". Je vais peut être lire le tome 5 pendant les vacances, tiens ;)

    RépondreSupprimer
  5. @ Spocky : Profites de tes vacances oui! Et comme en vacances, parfois on s'y sent bien, parfois on s'ennuie, mais on voyage, c'est déjà ça!

    RépondreSupprimer
  6. C'est vrai que l'atmosphère de cette traversée est assez pesante, on a presque l'impression d'avoir la musique de Lourd à l'arrière de la tête, en lisant le livre ^^. Mais j'ai trouvé aussi très intéressante cette découverte de la civilisation Outrîlienne, qui ravive l'intérêt pour l'histoire au milieu d'une première partie un peu longuette, malgré tout. Bonne lecture avec la suite!

    RépondreSupprimer
  7. "C'est avec le sentiment de se retrouver auprès d'une bonne vieille bandes de copains que j'ai repris ce livre."
    Je crois que c'est pour ça que j'aime tant les longues séries, et en particulier L'Assassin Royal... et c'est aussi pour ça qu'il est si triste d'arriver à la fin !

    Je suis d'accord avec toi pour les longueurs et ce qui concerne Lourd, mais le tome 12 réserve quelques surprises et pas mal de révélations !

    RépondreSupprimer
  8. @ Minidou : Le tome suivant est déjà dévoré... ;-) Mais pour ce T11 j'ai bien aimé la découverte du peuple, malgré la longueur du passage. On découvre ainsi les choses qui les séparent, cela donne presque un aspect sociologique ou anthropologique au sujet.

    @ Niënor En même temps, je serai content pour ce pauvre Fitz que ces mésaventures se terminent. Il a eu amplement son compte de mauvais traitements. Je me suis plongé directement sur le tome suivant que j'ai dévoré et que je chroniquerai ce soir.

    RépondreSupprimer
  9. @Julien: Je ne suis pas en vacances, en fait je voulais plutôt dire que c'est une bonne lecture pour l'été. En tout cas, aussitôt dit, aussitôt fait, je me suis attaquée au tome 5 aujourd'hui :)

    RépondreSupprimer
  10. @ Spocky : Dommage que tu ne sois pas en vacances! ;-) Mais j'espère que tu t'y amuses bien maintenant que tu y es. Sur les derniers tomes que je lisais, cela se passait en contrée glacées... cela contrastait avec le soleil que l'on a eu dernièrement ici. Même s'il n'est pas resté longtemps! ;-)

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.