"Go Ganymède!" - Antoine Bello

Rien que la couverture m'a donnée envie de lire ce livre, digne d'une vieille illustration de pulp...


++ La quatrième de couverture ++

Cap sur les étoiles! Le projet Ganymède 25 a reçu la mention « priorité absolue ». Une capsule sera envoyée sur Jupiter pour collecter des informations sur les richesses du sous-sol de cette lointaine planète. A son bord, un seul homme, Jim Mute, qui partira pour un aller simple dans l’espace, son vaisseau étant voué à tourner éternellement en orbite autour de Jupiter… Avec une intelligence diabolique et un humour corrosif, cette nouvelle d’anticipation illustre les enjeux et l'absurdité de la conquête spatiale.

+++ Mon avis +++

Sympathique distraction d'un soir, "Go Ganymède!" nous emmène vers les étoiles. Et pas n'importe comment car Antoine Bello nous invite à partager un bout de conquête spatiale. L'auteur n'est pas un écrivain qui se classe habituellement dans le rayon science-fiction et pourtant, cette nouvelle en fait indéniablement partie. A savoir que "Go Ganymède!" est un extrait du recueil de nouvelles "Les Funambules" écrit par le même auteur.

Travaillant sur l'idée de la conquête de l'espèce, il nous fait suivre Jim Mute, un personnage hors du commun, l'homme qui partira à la conquête de Jupiter. Bien loin de la Lune donc car notre spationaute partira pour deux ans de voyage, seul, vers Ganymède, un satellite de la géante gazeuse. On va suivre ainsi toute sa préparation et pas seulement. Antoine Bello jouant d'un style éclaté va nous faire découvrir la conquête spatiale au travers de différents aspects : des articles écrits par un sociologue , des journalistes ou des membres du fan club "Go Ganymède!" qui relatent dans ce journal tout le suivi de l'expédition. Bref, l'auteur choisi l'aspect sociologique plutôt que la technologie pure et dure tant appréciée par la Hard SF (c'est pas du Stephen Baxter les amis, hein!). Un très bon choix à mon avis d'autant que la technique narrative utilisée marche assez bien, c'est dans le traitement de l'histoire que réside tout le plaisir de lecture de cette nouvelle.

La question finale serait : est-ce bien du space opéra? Pour moi, oui. L'histoire contée ici se rapproche du proto-space opera d'autre fois, celui qui se livrait à l'exploration spatiale, celui qui fantasmait sur Mars et Jupiter, celui qui voyait en l'avenir quelque chose de radieux et d'heureux. Et de cela, "Go Ganymède!" est proche, mais de manière caustique, surement moins positiviste, jouant avec l'absurde pour réfléchir sur l'utilité ou non de la conquête spatiale.

Bref, ce petit livre est un plaisir qui ne se boude pas. Peut-être pas de ces histoires qui vous laisseront une marque indélébile, peut-être pas une référence dans le genre, mais un bon moment, une belle distraction qui réside dans un bon traitement narratif.


+++ Mais encore +++



Et voici ma neuvième participation pour le Summer Star Wars Challenge

Tous les billets de ce Challenge 2011 et du 2010 en suivant ce lien-ci.



+++ Le livre +++
  • Poche: 82 pages
  • Editeur : Editions Gallimard (5 janvier 2011)
  • Collection : Folio 2€
"Go Ganymède!" - Antoine Bello "Go Ganymède!" - Antoine Bello Reviewed by Julien le Naufragé on lundi, août 22, 2011 Rating: 5

8 commentaires:

  1. L'absurdité de la conquête spatiale ? Cette 4decouv est sacrément culottée !

    RépondreSupprimer
  2. @ Guillaume44 : Il y'a de quoi trouver de l'absurdité dans la conquête spatiale à mon avis. Dépenses d'argent, pollution importante, découvertes espérées, etc. Surtout si comme d'habitude, et de manière réductrice, on se dit que l'on pourrait injecter dans le social avant tout. Mais par contre cela permet à la recherche de se développer, parfois les retombées peuvent être intéressantes... n'est-ce pas Docteur?

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, je ne connaissais pas du tout ce titre (je le note) d'un écrivain dont j'apprécie le style et l'imagination: L'éloge de la pièce manquante, les Eclaireurs, Les falsificateurs et Enquête sur la disparition d'Emilie Brunet. Bonne fin d'après-midi.

    RépondreSupprimer
  4. @ Dasola : Merci pour le passage et le commentaire. Pour ma part, je ne connais pas encore l'auteur sous d'autres textes. Ce sera à faire un jour.

    RépondreSupprimer
  5. Après avoir rendu un vibrant hommage à Agatha Christie dans « Enquête sur la disparition d’Émilie Brunet », c’est clairement vers l’univers de René Barjavel que cet ouvrage nous envoie. Et c’est une réussite ! Il ne s’agit pas simplement d’une histoire de conquête spatiale, mais d’un essai philosophique sur la capacité de l’humanité à se mentir à elle-même. Pourquoi envoyer un homme sur une mission suicide ? Qu’est-ce qui motive les candidats ? Ce sont les questions que le roman aborde de façon élégante.
    À recommander.

    http://fanchic2011.blogspot.fr/2012/05/go-ganimede.html

    RépondreSupprimer
  6. @ Franchic2011 : Assez d'accord, même si après avoir lu Jules Verne, je trouve qu'il y a aussi des parallèle dans la construction du récit avec "De la terre à la lune".

    RépondreSupprimer
  7. Je suis assez d'accord avec Fanchic2011. Ce n'est pas vraiment une nouvelle d'anticipation mais plutôt une mise en situation sociologique/philosophique.

    RépondreSupprimer
  8. @ Guillaume44 : On est bien d'accord là-dessus. Je me demande si le reste de ses écrits sont de la même trempe?

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.