"La communauté de l'anneau" de J.R.R. Tolkien

Faut-il encore introduire ce livre? Je ne crois pas. "Le Seigneur des Anneaux" est devenu un livre de référence, et s'il fut un livre "de genre" il est devenu aujourd'hui un livre de littérature, le style fantasy ayant enfin des lettres de noblesses grâce à Tolkien. Sans oublier le rôle important du film dans la renommée actuelle de ce livre.


+++ La quatrième de couverture +++

Aux temps reculés qu'évoque le récit, la Terre est peuplée d'innombrables créatures étranges. Les Hobbits, apparentés à l'Homme, mais proches également des Elfes et des Nains, vivent en paix au nord-ouest de l'Ancien Monde, dans la Comté. Paix précaire et menacée, cependant, depuis que Bilbon Sacquet a dérobé au monstre Gollum l'Anneau de Puissance jadis forgé par Sauron de Mordor. Car cet anneau est doté d'un pouvoir immense et maléfique. Il permet à son détenteur de se rendre invisible et lui confère une autorité sans limites sur les possesseurs des autres Anneaux. Bref, il fait de lui le Maître du Monde. C'est pourquoi Sauron s'est juré de reconquérir l'Anneau par tous les moyens. Déjà ses Cavaliers Noirs rôdent aux frontières de la Comté.


+++ Mon avis +++

L'histoire on la connait tous, au moins dans les grandes lignes, car aujourd'hui qui n'a pas lu Tolkien a au moins vu son adaptation cinématographique. D'ailleurs celle-ci est foutrement bien réussie d'après moi, pourtant à l'époque je l'attendais d'un regard critique. Mais aujourd'hui en relecture du livre, je me suis amusé à voir et noter les petites différences entre le scénario et images du films et le contenu du livre. Il n'y a rien à faire, mais un roman est toujours plus riche, plus complet, plus dense qu'un film qui se doit d'être visuel, rythmé et accrocheur.

Pour revenir au livre, j'ai beaucoup accroché à la plume de J.R.R. Tolkien, même plus que sur ma récente lecture de "Bilbo le Hobbit" (chronique ici). Je trouve le "Seigneur des Anneaux" bien plus fluide, surement car ce texte a été travaillé et affiné pendant de très longues années. Un vrais travail d'orfèvre avec des phrases ciselées, une aventure riche, des personnages magnifiques et un univers extraordinaires. Tolkien, en plus d'être un linguiste, est un créateur de monde! Et pas n'importe lequel : celui des Terres du Milieu. Un univers qui en aura fait rêver plus d'un. Un monde qui aura fait jouer plus d'un rôliste. Bref, un monde superbe que Tolkien éveille en nous grâce à ses descriptions riches et précises.

Le lecteur moderne par contre risquerait d'être rebuté par ce roman, pas tant par le côté épais pavé car on fait pire dans toute production fantasy actuelle, mais par le langage chantourné et le rythme poétique de cette aventure. Tolkien n'est pas un scénariste de Hollywood et donc son roman prend le temps de se mettre en place, marquant d'autant plus le côté paisible et bien heureux de la Comté, et puis lentement on avance jusqu'à la Moria tout en étant pourchassé par des Cavaliers Noirs aux sombres desseins. Sans rentrer dans le détails, j'aime beaucoup ce glissement lent vers l'inéluctable. On sait que Sauron et les forces du mal veulent en découdre et envahir les Terres du Milieu, mais les Hobbits non. Et pour eux, il faut faire le deuil de ce passé bien heureux et s'investir pour l'avenir en défendant ce qui est présent. Peut-être comme Tolkien lui-même a du le faire en s'engageant dans la 1er Guerre Mondiale? Mais ces Hobbits sont toujours surprenants, car s'ils sont petits en taille, leur courage n'a pas de mesure et c'est là que va toute notre surprise. Et il est bon de voir ces êtres petits et frêles devenir des héros là où l'on a l'habitude de voir des guerriers puissants et musculeux.

Si J.R.R. Tolkien nous offre un "conte de fée pour adultes", comme il décrivait son livre, il offre en même temps une pierre importante de l'édifice Fantasy, ce genre tant à la mode actuellement. Tolkien est bien sur un auteur qui a marqué des générations et qui en marquera encore, et c'est toujours avec plaisir et un sourire au coin des lèvres que je vois de jeunes (voir très jeunes) gens lire ce livre, un roman à l'imaginaire riche et au phrasé beau et agréable.

Faut-il réellement ajouter que ce livre est à conseiller ou à lire? Je crois qu'il n'est plus besoin de le dire. En tout, cas pour ma part j'ai adoré cette relecture que je continuerai prochainement avec les deux tomes suivants.


+++ Mais encore +++



Il s'agit de mon deuxième livre lu dans le cadre du Challenge Chef d'oeuvre de la SFFF.
Mon billet de participation.
Le Billet de présentation du Challenge



J'ai relu ce livre pour mon plaisir, mais vu que je suis encore dans les temps, je vais le faire passer dans le cadre du Middle Earth Challenge. Pour ce défi livresque j'ai actuellement lu "Bilbo le Hobbit" dont vous pouvez lire la chronique ICI. Il s'agit d'un Challenge lancé par The Bursar et Resmiranda.


Je me suis également lancé d'un le Défi des Mille en sachant que je lirais ce livre-ci dans le cadre de ce challenge. La suite suivra prochainement.
Le billet de présentation du défi se trouve sur le blog de Fattorius.


Ce livre a également été lu dans le cadre d'une lecture commune lancée au travers du forum de Livraddict. N'hésitez pas à jeter un oeil sur les avis de mes colecteurs :
Jana, Pomette, ptitelfe, Snow, Amethyst, Azariel87, louve, Setsuka, nanet, tachas, mypianocanta


+++ Le livre +++

Pour cette relecture, je me susi offert la version compacte des éditions Christian Bourgeois. Mes livres poches de chez Pocket étant complètement usés et abîmés.
  • Broché: 1280 pages
  • Editeur : Christian Bourgois
  • Édition : Éd. complète (8 octobre 2003)
  • Traduction : Francis Ledoux
Free Blog Counter
"La communauté de l'anneau" de J.R.R. Tolkien "La communauté de l'anneau" de J.R.R. Tolkien Reviewed by Julien le Naufragé on lundi, mars 07, 2011 Rating: 5

9 commentaires:

  1. C'est vraiment un monument de la fantasy. par contre j'ignore si j'aurais le courage de le relire.

    RépondreSupprimer
  2. Très bonne idée que cette relecture. A chaque fois la magie opère, c'est un régal.

    RépondreSupprimer
  3. Perso j'en garde un souvenir mitigé, et je n'aurais plus le courage de le relire aujourd'hui. La high fantasy, ça n'est décidément pas ma tasse de thé.
    Attention, petite coquille à "se glissement".

    RépondreSupprimer
  4. Rien à redire. Sauf que je ne le relirai pas avant un moment. J'aurais peur d'être déçu (en comparaison de mon engouement à l'époque où on entendait dire qu'il y allait peut être avoir un film trop bien)

    RépondreSupprimer
  5. @ Guillaume44 : C'est un bon monument! Et j'avais un peu peur avant relecture, mais ça passe super bien!

    @ El Jc : La magie a lentement pris sur "Bilbo le Hobbit" et la sa reprend très bien, mon imaginaire s'y croyait vraiment!

    @ Maëlig : Je ne comptais pas me forcer non plus, mais le plaisir s'est très vite installer. Alors je continuerai.
    Au fait, merci de veiller au bon grain de mon blog. Je corrige cela de suite! Ca fait plaisir de voir que quelqu'un lit mon billet à fond ;-)

    @ Lord Orkan Van Deck : J'avais envie de le relire, pour le plaisir, et pour me souvenir que la High Fantasy peut être très bonne. Back to the roots! ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ai jamais réussi à l'achever à ma grande honte mais pour autant c'est une vraie référence à la littérature fantasy, cela fait d'ailleurs partie de mes résolutions de l'an 2001 : le lire jusqu'au bout ^^
    Merci de me renforcer dans cette décision :)

    RépondreSupprimer
  7. @ Endea : Honte sur toi et fais pénitence. Tu récitera 10 fois "Ash nazg durbatulûk, ash nazg thrakatulûk agh bruzum-ishi krimpatul", histoire de te souvenir de l'anneau unique! ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Mais il ne faut pas avoir peur de le relire, ça reste toujours un pur bonheur 10 ans après ! Je suis bien contente que tu partages toi aussi le plaisir de la redécouverte d'ailleurs Julien ^^
    (j'admire le cumul des challenges soit dit en passant xD)

    RépondreSupprimer
  9. @ Calenwen : Il faudra d'ailleurs que je continue à me redonner du plaisir! ;-) D'ailleurs je ne m'attendais pas à y retrouver autant de plaisir!
    C'est vrais que ce livre fait un joli cumul de challenges. J'aurais pu me mettre dans un challenge de littératures anglaises pour compléter hey! ;-)

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.