"La captive de l'hiver" de Serge Brussolo

C'est grâce à ce livre que j'ai enfin pu découvrir la plume de Serge Brussolo, auteur français qui a pu se démarqué dans différents style littéraire, notamment la SF qu'il a abandonné mais aussi du thriller, des livres pour la jeunesse, et bien d'autres dont du roman historique comme ici. Un auteur prolifique qu'il me fallait découvrir. C'est chose faites et merci beaucoup au Livre de Poche pour ce partenariat.


+++ La quatrième de couverture +++

Pourquoi les Vikings ont-ils traversé les mers pour enlever Marion, l’ymagière qui sculpte des vierges de pierre au fond d’une abbaye de la côte normande ? Pourquoi les guerriers de la mer sont-ils terrifiés par cette jeune femme, au point de lui emprisonner les mains dans des gantelets d’acier ? C’est un univers gouverné par d’étranges superstitions qui attend Marion au-delà des glaciers. Là, elle doit veiller sur les divinités du clan au péril de sa vie, et se défier des intrigues que la jalousie fait naître autour d’elle. Car certains détestent cette « sorcière » venue de France, et multiplient les complots pour ruiner son crédit. Marion triomphera-t-elle des rites barbares du peuple des neiges, ou bien finira-t-elle par succomber aux dangereux secrets qu’elle a commis l’erreur de mettre au jour ?


+++ Mon avis +++

Connaissant l'auteur de nom et sachant qu'il traine plutôt une bonne réputation, c'est donc avec intérêt que j'ai commencé cette lecture. Et rapidement je me suis retrouvé enlacé par l'histoire au point d'en avaler quelques pages d'une traite comme si de rien n'était. Malheureusement pour moi mon rythme à dû ralentir mais je crois que c'est un livre qui peut, ou doit (?), se lire rapidement car il y'a quelque chose de haletant dans cette histoire. D'abord le fait quelle se fasse enlever par des Vikings, ensuite qu'elle doive découvrir cette nouvelle vie et se faire à son nouveau statut particulier qui lui confère le devoir de retailler les idoles de glace des dieux ainsi que la course contre la montre et contre le froid pour ramener ces blocs de glace en lieu sur dans les montagnes froide du nord.

Je ne vous raconte pas tous les détails ni même la fin, cela ne ferait que gâcher l'intérêt du livre, mais le rythme est finalement assez haletant, peut-être pas comme dans un thriller car le suspense n'est pas le même, mais il y'a un petit quelque chose d'intéressant dans la lutte permanente pour la survie de cette jeune dame qui doit en même temps s'intégrer dans un nouvel univers : celui des Vikings.

Ce monde des Vikings est peut-être ce qui m'attirait le plus dans ce livre et je pense que c'est à mettre en relation avec ma lecture récente du livre "Vikings" de Tony Allan (chronique ici). Je me suis découvert un intérêt pour ces peuplades du nord et leur passé et j'avoue que retrouver cela de manière romancée fut assez intéressant. On perçoit du coup l'intérêt que porte Serge Brussolo sur le sujet, même si l'on remarque bien qu'il ne se perd pas non plus dans des descriptifs inutiles sur des choses que l'on ne connait pas vraiment à leur sujet. Son point d'approche est plutôt la confrontation des cultures, cette rencontre entre la culture européenne du centre et celle du nord, rencontre du monde chrétien français et le monde viking encore non converti. Un beau clash qui permet d'apprécier la différence de perception du monde et qui montre que la culture, et la religion, influencent grandement notre manière de percevoir ce qui nous entoure et donc forcément notre relation à la vie et aux autres. On y perçoit également l'apport de la compassion et de la miséricorde dans notre culture là où chez les Vikings la réussite d'une bonne mort importait plus que tout.

Coté romanesque c'est assez agréable. Le livre se lit tout seul, ce qui fait de ce livre un bon page-turner. Je me suis juste brièvement ennuyé un moment, mais c'est vite passé car le rythme ne s'écroule pas outre mesure. Ce qui est peut-être dommage, mais qui est également intéressant, c'est que notre héroïne ne parle pas bien le nordique et passe donc par sa "servante" pour toutes les traductions, ce qui fait que les dialogues se font généralement juste entre elles deux manquant peut-être de diversité mais marquant d'autant mieux la difficulté de communication entre les cultures. Serge Brussolo se sert également de cela pour permettre aux deux protagonistes de discuter entre eux sans se faire comprendre du reste du groupe.

Bref, "La captive de l'hiver" est donc un livre bien sympathique. Un bon page-turner qui donne un bon moment de détente, ainsi qu'une approche bien sympathique du monde viking et du choc des cultures. Peut-être pas un livre merveilleux ni incroyable, encore moins un livre sur le merveilleux, mais plutôt un roman historique haletant qui procure juste le plaisir qu'on lui demande avec son petit lot de réflexion. A découvrir donc.


+++ Mais encore +++

Je tiens à remercier les éditons Le Livre de Poche pour se partenariat qui m'a permis de découvrir la plume de cet auteur français que jusque là je n'avais jamais lu.

Je remercie également Livraddict pour la confiance répétée envers moi pour ces partenariats.

Quelques liens :
Le site perso de Serge Brussolo
La fiche du livre sur le site du Livre de Poche
La fiche du live sur Livraddict


Troisième lecture pour le Challenge Histoire.

Infos sur ce Challenge sur le blog "A l'ombre du cerisier"
Le billet récapitulatif des participations




+++ Le livre +++
  • Poche: 314 pages
  • Editeur : LGF - Livre de Poche (2 juin 2003)
  • Collection : Livre de poche
Free Blog Counter
"La captive de l'hiver" de Serge Brussolo "La captive de l'hiver" de Serge Brussolo Reviewed by Julien le Naufragé on dimanche, janvier 16, 2011 Rating: 5

4 commentaires:

  1. J'ai bien aimé cette lecture moi aussi, mais j'ai trouvé le début lent par rapport à la fin (je sais pas si je suis compréhensible xD) ... du coup j'ai eu un peu de mal au début, mais le style est tellement agréable que je me suis laissée porter par les mots ! Une bonne lecture, même si la fin me contrarie beaucoup puisqu'il n'y aura finalement pas de suite :(

    RépondreSupprimer
  2. Le fait qu'il n'y ait pas de suite ne me dérange pas outre mesure. Cela donne envie d'avoir une suite, mais c'est bien aussi une fin ouverte comme ça.

    D'un autre côté, je n'ai pas trouvé le début trop lent, peut-être parce que je l'ai vite avalé?

    RépondreSupprimer
  3. Il me semble avoir lu des billets plus nuancés sur ce roman, mais je n'en suis pas certaine.

    RépondreSupprimer
  4. C'est un bon page-turner. Un livre qui se laisse lire, bien écrit, avec un fond intéressant, mais ce n'est bien sur pas un livre hors norme ni incroyable. On est d'accord là-dessus.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.