"Paroles de terre" de Pierre Rabhi

Un livre magnifique. Une ode à la vie et à la terre. Le message d'un homme humble et de sa relation à la terre. Pierre Rabhi se fait philosophe et nous conte, tel un griot, la réconciliation avec la Terre-Mère au travers d'une histoire toute symbolique.


+++ La quatrième de couverture +++

Pierre Rabhi a fondé toute sa philosophie de vie ainsi que son travail de mise en valeur des régions arides et des cultures traditionnelles sur l'ardente passion qu'il voue à la Terre. Après Du Sahara aux Cévennes ou la reconquête du songe, il plaide ici en faveur de l'indispensable réconciliation avec notre Terre-Mère, aussi réelle que symbolique, aussi essentielle dans la pratique que sur le plan spirituel.
Sous forme de récit préfacé par Yehudi Menuhin, Parole de Terre dresse le bilan d'une civilisation qui, voulant dominer la Terre, la mutile, la torture et la désacralise. A travers Tyemoro, le personnage principal, s'expriment la souffrance et l'abandon dont sont victimes les peuples traditionnels du Sud, soumis à la logique désastreuse du productivisme agricole.
Cette initiation africaine, d'une portée universelle, veut nous ouvrir les yeux et alerter nos consciences sur les exactions commises à l'encontre de la planète, mais aussi à notre détriment, car Pierre Rabhi nous le rappelle : notre destin est lié à celui de la Terre d'une manière irrévocable.


+++ Mon avis +++

Sous-titré "Une initiation africaine", le livre "Parole de terre" est sommes toute une espèce de conte philosophique. Pierre Rabhi, agriculteur de son état, nous partage sa pensée et son attachement à la terre. Homme de terrain, mais également penseur engagé, il est reste également un bel écrivain et au travers de ce livre, ce Français, fils d'un forgeron algérien, partage avec nous une bien belle histoire.

Partagé entre le récit de Tyémoro qui nous raconte le pays noir du temps jadis, au travers d'une histoire qui tel un conte de griot nous transporte à travers le temps et l'espace. Mais il y'a aussi Ousséini qui a vécu chez les Blancs et qui connait ainsi leurs travers. Mais de ce mélange entre passé et futur, entre sagesse ancienne et savoir moderne va renaître une confiance et une envie commune de faire avancer les choses pour le mieux dans le village de Tyémoro.

Ce livre, l'air de rien et sous un ton très poétique, va nous amener à réfléchir sur les méfaits de l'agriculture intensive, la logique productiviste, la colonisation des pays du Sud, etc. Mais il portera aussi sur le coté positif des choses, ce que de manière commue nous pouvons amener, ce que le rattachement à notre terre (je ne parle pas de nationalisme ici bien sur!!!) peut amener. Les occidentaux que nous sommes nos plus les pieds sur terre, mais sur le béton. Tout va vite, mieux, plus grand, moins cher, et encore plus, plus plus. Bref, nous avons perdu la réalité du rythme de la vie, du besoin de l'homme d'être près de la nature et de vivre avec elle plutôt que de la dominée comme l'ont voulu les philosophies et religions occidentales.

Pierre Rabhi apporte des réflexions, mais n'impose rien. Il donne envie de passer à l'acte, d'enfin réaliser se rattachement à la terre, de mettre les mains dans cette manière noire qu'est le sol. Cela fait résonner en moi cette fibre écologique qui m'anime depuis tout petit. Et c'est ce genre d'ouvrage, parmi tant d'autres, parmi mille réflexions et débats, qui me pousse à devenir moi-même paysan. De passé d'un certain amateurisme du dimanche au professionnalisme engagé. M'enfin, cette réflexion personnelle sur ma vie nécessiterait un bien plus gros billet également.

Cependant, et pour terminer, je ne me priverai pas de vous faire profiter de ce passage ci-dessous qui m'a pas mal touché lors de ma lecture. Un livre à lire!!!

Extrait :

"Au bout d'une longue patience, j'ai enfin compris que je pouvais commencer à toucher à la terre. Je ressentais comme un ordre tranquille dans mes sentiments et au-dehors, sur ces terres redoutées où le vent souffle d'une étrange manière. J'ai senti cette terre m'adopter comme un orphelin, comme un enfant à l'abandon, et non devenir ma conquête. Et cette terre devint mère, inséparable des étoiles, du soleil, de la lune et d'autres astres répandus comme des semences sur l'immense champ céleste. Des fluides invisibles circulent en tous sens. La terre devient aussi une femme, une épouse, dont les noces ne s'achèvent jamais. Le soleil lui fait don de sa chaleur et de l'éclat de sa lumière, la lune et les étoiles semblent accomplir une danse éternelle en son honneur. Et lorsque l'eau du ciel l'abreuve, elle déploie ses innombrables miracles." (p118-119)


+++ Et Cetera +++

Le livre sur : Livraddict et Babelio.

Pierre Rabhi : son site web, sur Wikipedia,

Le site d'Albin Michel


+++ Le livre +++
  • Poche : 245 pages
  • Editeur : Albin Michel (29 août 1996)
  • Collection : Espaces libres
Free Blog Counter
"Paroles de terre" de Pierre Rabhi "Paroles de terre" de Pierre Rabhi Reviewed by Julien le Naufragé on jeudi, novembre 11, 2010 Rating: 5

4 commentaires:

  1. À la base ce n'est pas trop mon genre de lecture n'est peut-être qu'un jour je me laisserai tenter !

    RépondreSupprimer
  2. Pardon, c'est « mais peut-être » et non pas « n'est peut-être », mon logiciel de reconnaissance vocale a un peu beugué!

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai commencé...évidemment ça me parle énormément!
    Il y a quelques années je l'avais déjà entamé...et puis il était un peu tombé dans les oubliettes...mais aujourd'hui la lecture de ce bouquin prend tout sons sens.J'apprécie l'écriture sincère et vraie de Pierre Rabhi...

    RépondreSupprimer
  4. @ Lelani : Laisse toi tentée! ;-)

    @ Séverine : Bonne lecture... on en reparlera ensuite! :-)

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.