"Les Cathédrales du Vide" de Loevenbruck Henri

"Les Cathédrales du Vide" marque le retour des aventures de Ari MacKenzie, pour ceux et celles qui auraient déjà lu "Le rasoir d'Ockham". Un thriller haletant sur fond d'ésotérisme et de menace internationale.

Cette lecture marque, pour moi, la découverte littéraire d'un auteur français rencontré au Salon du Livre de Bruxelles (en 2010). C'est également un partenariat avec les éditions J'ai Lu initié par Livraddict. Je remercie au passage les deux partenaires qui m'ont fait profiter de ce livre!


+++ La quatrième de couverture +++

Une mystérieuse organisation internationale protectrice de l'environnement s'empare de plusieurs régions du globe, à la recherche d'un secret millénaire, qui pourrait menacer l'ordre géopolitique de la planète. Ari Mackenzie, ancien des renseignements généraux, alerté par une série d'inexplicables disparitions, décide de mener l'enquête. Existerait-il un lien entre les étranges recherches de cette organisation et les occultes découvertes de Nicolas Flamel, célèbre alchimiste du Moyen Age ? Le commandant Mackenzie va devoir se mesurer aux ténèbres. Une enquête dangereuse, la dernière peut-être...


+++ Mon avis +++

Digne représentant de la Ligue de l'Imaginaire (leur site ici), Henri Loevenbruck est un écrivain multiple. D'un coté il est romancier de fantasy et de thriller, d'un autre coté il est parolier et scénariste. Bref, il promène sa plume ici et ailleurs au gré de ses envies voir de ses besoins (?).

Cette lecture marque pour moi l'entrée dans un style que je ne lis jamais : le thriller. C'est un genre bourré d'archétypes, mais finalement tout autant que la fantasy ou la SF. Donc, autant s'y essayer de temps à autres non? C'est donc ce que j'ai fait et finalement avec assez de plaisir dans le cas présent. "Les Cathédrales du Vide" étant un bon divertissement du quel on a du mal de se décrocher. Il est surement bourré de clichés de genre, mais n'étant pas un habitué, difficile de les épingler.

Bien sur la menace ésotérique devient un cliché du genre. Un truc déjà vu et rabattu par les pointure de l'univers "thriller". Néanmoins, ce que j'ai apprécié avec la manière de Henri Loevenbruck, c'est que l'ésotérisme n'est pas une fin en soi qui explique tout et limite la menace à cela. Il pousse un peu plus dans les machinations et autres conspirations, l'ésotérisme commençant à prendre un rôle de manipulation plus que de fin en soi. L'utilisation d'une ONG environnementaliste comme société écran est bien trouvée également, ce qui doit peut-être bien se faire en vrais d'ailleurs, enfin ne poussons pas la théorie du complot trop loin maintenant, le monde est déjà assez fou comme cela.

Le héros incarné par Ari MacKenzie est très attachant. Personnage un peu hors normes, un poil en marge de sa hiérarchie et actuellement en congé de maladie pour se reposer des aventures du "Rasoir d'Ockham" (que je me lirai prochainement je pense). Bref un héros qui tient de l'archétype également, mais qui plaît franchement bien! De mon coté, je m'imagine MacKenzie comme un drôle de bâtard génétique entre James Bond et Le Poulpe.

Pour revenir au livre en lui-même, avec "Les Cathédrales du Vide" j'ai l'impression de lire ici une bonne série US d'enquête à suspens comme on en voit à la télé. On y retrouve également le regard multiple, vision au travers de différents personnages qui donne un angle d'approche intéressant mais également déroutant au début car il donne une certaine difficulté d'entrée dans le roman. Une fois cette étape passée, l'effet d'entonnoir fait son action et suffisamment de données sont en nos mains pour comprendre le fil de l'histoire. Et arrivé à ce niveau là, on se retrouve englué dans un filet narratif qui vous capture et vous happe jusqu'à la fin du roman, car il faut bien l'avouer : le thriller marche bien à ce niveau là pour ce qui est de vous donner envie de savoir comment tout cela va se terminer.

Bref, "Les Cathédrales du Vide" est un bon roman divertissant. De là à savoir s'il rejoindrait les top du genre, ça c'est une autre question à laquelle je suis bien en mal de répondre. Cela dit, amateur du genre ou non, on y passe un bon moment, et je pense que le livre doit au moins valoir ce que d'autres pointure font dans ce genre-là.



+++ Et Cetera +++

Le livre sur :


Les éditions J'ai Lu : le site web.

Le site web d'Henri Loevenbruck.


+++ Le livre +++
  • Poche : 475 pages
  • Editeur : J'ai lu (6 octobre 2010)
  • Collection : J'ai lu Thriller
Free Blog Counter
"Les Cathédrales du Vide" de Loevenbruck Henri "Les Cathédrales du Vide" de Loevenbruck Henri Reviewed by Julien le Naufragé on mercredi, novembre 24, 2010 Rating: 5

5 commentaires:

  1. Ayant lu la Moïra jusqu'au bout j'ai désormais un a priori insurmontable pour cet auteur...

    RépondreSupprimer
  2. J'ai trouvé cela sympa. Bien distrayant comme il faut pour un thriller. Je ne cherchais pas plus. Pour la Moïra, je pense que c'est de la fantasy plus jeunesse, non? Je ne l'ai pas lu celui-là.

    RépondreSupprimer
  3. J'ignorais totalement que cet auteur avait donné dans le thriller, j'ai lu de lui les 2 trilogies La Moïra et Gallica mais donc je ne garde absolument aucun souvenir, ce qui généralement n'est pas très bon signe :p

    RépondreSupprimer
  4. Il semble être devenu un écrivain de thriller plutôt que de Fantasy actuellement.

    RépondreSupprimer
  5. Alors il faudra peut être que je me laisse tenter ^^

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.