Bifrost n°59 - spécial J.G. Ballard

Comme d'habitude, je suis toujours en retard sur mes lectures du Bifrost. Mais j'aime toujours autant les lire!! Et derrière ce numéro spécial J.G. Ballard, à la couverture oh combien dégueulasse, se cache un numéro hyper riche!!!


+++ La quatrième de couverture +++

A son réveil, un matin, B. fut étonné de trouver Shepperton désert. A 9 heures, il entra dans la cuisine, surpris de constater que ni le courrier ni les quotidiens n’avaient été distribués, et qu’une panne d’électricité l’empêchait de préparer son petit déjeuner. Il regarda pendant une bonne heure la glace fondue suinter du réfrigérateur, puis sortit pour aller se plaindre à son voisin.

Bizarrement, la maison de son voisin était vide. Sa voiture était toujours dans l’allée, mais la famille entière — mari, femme, enfants et chien — avait disparu. Encore plus étrange, la rue était emplie d’un silence parfait. Aucune circulation sur l’autoroute proche et aucun trafic aérien autour de l’aéroport de Londres. B. traversa la chaussée et frappa à plusieurs portes. A travers les fenêtres, il pouvait voir les intérieurs vides. Tout, dans cette paisible banlieue, était à sa place, exception faite de ses habitants.

James G. Ballard
« Autobiographie secrète de J. G. B.****** »


+++ Les Nouvelles +++

Je ne vais pas m'éterniser sur les nouvelles... On retrouve différents textes qui se déclinent, semble-t-il, dans un style ballardien. Sorte d'hommage au maître anglais donc.

Celle de J.G. Ballard est sympathique quoi que trop courte que pour se faire une réelle idée de son style. Néanmoins, pourquoi pas. Le titre? « Autobiographie secrète de J. G. B.****** »

La nouvelle de Mucchielli est pas mal mais ne m'a pas outre mesure touchée, enfin dans mon souvenir. On apparemment dans une vision de d'un "Vermillion Sand", oeuvre de Ballard... D'où le titre de "Vermillion Dust".

Ensuite un texte de Jean-Claude Dunyach qui s'il ne m'avait pas convaincu la fois précédente présente ici un texte que je trouve terriblement bon. J'ai vraiment beaucoup aimé son "Perspectives de fuite" !

Ensuite, un texte de Jacques Barberi avec "Tropique d'étoiles". Un texte hallucinatoire qui m'a permis de découvrir la plume de Mr Barberi au passage. Un texte entre J.G. Ballard et P.K. Dick.

"La mémoire des jours noyés" est le dernier texte de la revue. Il est signé par Jean-Pierre Andrevon. Auteur que je n'ai pas encore beaucoup lu d'ailleurs. On a bon texte également, avec quelques parties issues d'interview de J.G. Ballard récitée par un clone du bonhomme.


+++ Pour le reste du contenu +++

Ce qui est certain, c'est que le dossier spécial Ballard transpire la passion. On ressent vraiment l'intérêt envers Ballard qu'on les personnes ayant rédigés se numéro. Et pour dire vrais, jusque là je n'avais lu que "Millenium People" (que j'avais bien bien aimé!), mais je pense me lire rapidos "Que notre règne arrive" qui est dans ma PàL. Et j'avoue être assez enthousiasmé par ce numéro spécial que pour avoir envie de découvrir le reste de son oeuvre!!! Je commencerai peut-être avec la Trilogie de béton, soit : "Crash !", "L'île de béton" et "I.G.H.".

On retrouve dans ce Bifrost 3 bons entretiens avec J.G. Ballard qui sont vraiment très intéressant. Bien sur il y'a le guide de lecture en fin de livre avec différents ouvrages chroniqués et conseillés. Plus quelques autres articles d'analyse de son oeuvre. Textes que je devrais relire une fois son oeuvre lue en long et en large pour mieux en profiter.

Il y'a bien sur les pages de chroniques de livres... Et l'article scientifique de fin qui tourne autour du sujet du vide : le vide c'est quoi? Et peut-on y survivre? Sympathique article avec quelques techniques de survie, juste au cas où.

Encore un bon numéro de Bifrost qui malgré son horrible couverture offre un contenu super intéressant. J'aime beaucoup cette formule avec dossier spécial pour découvrir un auteur à chaque fois. C'est vraiment riche!


+++ Sur le Web +++

Le Bifrost n°59 sur le site des éditions Le Bélial.
Les autres Bifrost sur ce blog.
J.G. Ballard sur Wikipedia
Ballard au Cafard Cosmique


+++ Le livre +++

Couverture : Eric SCALA
192 pages
Façonnage : broché
ISBN : 978-2-913039-56-8
Parution : juillet 2010
Free Blog Counter
Bifrost n°59 - spécial J.G. Ballard Bifrost n°59 - spécial J.G. Ballard Reviewed by Julien le Naufragé on lundi, novembre 29, 2010 Rating: 5

5 commentaires:

  1. Je suis totalement d'accord avec toi, d'autant que je n'ai lu qu'un seul livre de Ballard : Millenium People !!! Et cette couverture, pouah !

    A.C. de Haenne

    RépondreSupprimer
  2. Il est donc temps que l'on se ratrappe camarade. Je pense déjà sortir de mon Pile de livre à lire son 3que notre règne arrive" et la trilogie de béton me semble un classique bien intriguant voir intéressant.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connais pas encore l'auteur, mais à force de lire, ici ou là, des avis sur ces romans, j'ai très envie de me plonger dans sa bibliographie...

    RépondreSupprimer
  4. Ballard fait partie de ses auteurs qui transcendent les genres auxquels on les associe. Outre ses qualités de styliste, il a la particularité, comme William Gibson, de décrire, roman après roman, une métaphore du monde qui peut réellement servir à le comprendre (le monde comme banlieue).
    En plus - mais ça c'est un avis personnel - c'est un musicien, un ivre de mots. Un texte de Ballard sonne comme aucun autre. On peut en être fan. Je le suis.

    RépondreSupprimer
  5. @ Malo : je t'invite à le découvrir!!

    @ J-C Dunyach : Je compte bien découvrir son univers en profondeur. Et si comme tu le dis il est aussi riche de lecture que Gibson, alors cela promet de bons moments. Merci pour le commentaire et la visite!

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.