"L'ombre de l'assassin" de James Clemens


La lecture de ce livre marque pour moi le premier partenariat de chronique avec une maison d'édition. Et pour cela je remercie déjà les éditions Bragelonne ainsi que Livraddict qui m'a permis de me lancer dans ce genre d'aventure.

Bragelonne est une maison critiquée, mais également la maison qui a remis la Fantasy là où elle est pour le lectorat francophone. Et je l'avoue, j'ai pas mal de leurs livres à la maison vu que je dois en lire depuis à peu de chose près le début des éditions Bragelonne.

Pour en revenir au livre, "L"ombre de l'assassin" est le premier tome d'une nouvelle série intitulée "Chronique des dieux" et écrite par James Clemens. L'auteur est également connu pour sa série "Les bannis et les proscrits" que je n'ai encore jamais lu.



+++ La quatrième de couverture +++
Les dieux de Myrillia ont créé les Neuf Contrées qui ont vécu en paix depuis quatre mille ans. Jusqu'à maintenant, car Meeryn, déesse des Îles d'Estivage, a été assassinée. Le seul témoin, un infirme nommé Tylar de Noche, est un Chevalier d'ombre tombé en disgrâce. La déesse mourante lui a accordé dans un dernier souffle une puissante bénédiction qui a guéri son corps brisé, une marque que beaucoup voient comme la preuve qu'il est l'assassin. Pourchassé, aidé par d'autres parias, Tylar doit débusquer et vaincre un être assez puissant pour tuer un immortel...


+++ Mon avis +++

James Clemens, auteur américain de son état, nous livre avec "L'ombre de l'assassin" un bon livre de fantasy. Ouvrant une nouvelle série, le livre pourrait néanmoins se suffire à lui même pour qui ne voudrait lire qu'un seul tome. Cette série, intitulée "Chronique des dieux" s'annonce déjà bien animée. Et à suivre peut-être... En tout cas, le décor est bien planté!

Je n'ai jamais lu "Les bannis et les proscrits", donc, et malheureusement, je ne pourrai pas faire de comparaison ni de rapprochement avec cette œuvre précédemment publiée chez le même éditeur. Cependant, je serai bien tenté de m'y initié un jour prochain...

Dès les premières pages de ce livre j'ai été rapidement happé par l'univers et le rythme de l'auteur. On est très vite plongé dans son monde, Myrillia. Les quelques 100 premières pages se sont vues avalées en un rien de temps. Malgré cela, je me suis retrouvé à stagner pendant les 100-200 pages suivantes pour ensuite être à nouveau happé par l'aventure rythmée jusqu'au point final.

On ne s'ennuie pas vraiment ici, même dans la partie qui m'a semblé plus longue. Le rythme est toujours là, si pas dans l'action dans le phrasé de l'auteur. Des phrases courtes et percutantes. Jamais d'emphases inutiles, ni de descriptions intempestives. Tout est dirigé vers l'aventure, l'action, et le rythme. Et j'avoue que c'est assez plaisant, car cela contraste assez fort avec Catherine Dufour que je viens de chroniquer ci-dessous. Deux plumes différentes, mais aussi deux histoires différentes avec des manières de les aborder différemment. James Clemens vise le rythme, comme dans un bon livre de cape et d'épées. Et c'est réussi pour cela.

Le monde de Myrillia semble de prime abord être un monde de fantasy en plus. Hé bien ça en est, mais il y'a un petit quelque chose de plus. De un, les dieux sont présent en chair et en os. Ils sont vivant et sont liés à leur terre. En cela ils maintiennent l'ordre d'un monde qui ne fut que chaos. D'un autre coté, leurs humeurs (sang, urines, larmes, etc) ont des pouvoirs magiques qui procurent une certaine Grâce. Cela sert notamment à faire voguer des appareils volant ou sous-marins donnant à cet univers un coté steampunk très agréable et dépaysant. On retrouve également des chevaliers d'Ombre, caste spécifique de chevalier qui profite d'une cape d'Ombre bénie de Grâce divine. Celle-ci va leur permettre de se fondre dans l'onscurité qui les entourent, leur donnant un pouvoir de presque invisibilité par instant, voir de jouer avec ses ombres au combat. James Clemens nous fournit là une caste intéressante de chevaliers je trouve.

L'aventure en général, ainsi que les combats, ont quelque chose de très graphique. On se les imagine très bien. A tel point que des images proches de la bande dessinée se formaient à mon esprit, me rappelant au passage la BD "Le Troisième Testament" (chroniqué sur ce blog), embellissant l'aventure d'une couche de dégradé d'ombres.

Un roman distrayant, qui s'il possède quelques scènes au dénouement téléphoné nous offre un scénario qui profite de quelques beaux rebondissements. On s'accroche aux héros même si les personnages secondaires sont assez caricaturaux voir peu développés. Il y'a bien sur un peu d'amour, mais pas de romance. Bref, tout y est, mais avec un accent certain sur l'aventure et le livre offre ainsi un divertissement assuré et agréable. J'avoue avoir été par moment fortement pris par l'ambiance du livre.

Une fantasy à découvrir donc. Certes pas innovatrice mais avec de bonnes idées tout de même. Un bon roman au final. Un bon premier tome.


+++ Et Cetera +++

Encore merci aux éditions Bragelonne pour ce livre. Et de même à Livraddict pour ce partenariat!

D'autres avis sur ce livre sur :


+++ Le livre +++
  • Broché : 528 pages
  • Editeur : Bragelonne (17 septembre 2010)
  • Collection : Fantasy
Free Blog Counter
"L'ombre de l'assassin" de James Clemens "L'ombre de l'assassin" de James Clemens Reviewed by Julien le Naufragé on jeudi, octobre 14, 2010 Rating: 5

7 commentaires:

  1. Contente de voir que ça t'ait plu. J'ai aussi adoré voire même préféré à son autre série que je n'ai pas encore terminée. Les héroïnes se ressemblent par leur âge mais j'ai trouvé ici que cela faisait plus adulte même si "Les bannis et les proscrits" n'est pas mal du tout. Bref, deux séries qu'il me tarde de finir, pour l'une, et de poursuivre, pour l'autre :P

    RépondreSupprimer
  2. Moi qui ai déjà aimé la série des Bannis et des Proscrits, je reconnais que celle ci me tente énormément et vu ce que tu en dis...

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour vos commentaires.

    De fait la série a quelque chose d'adulte, mais que je ne peux hélas comparé aux "Bannis et proscrits". Cela dit, j'essayerais bien le tome 1 de cette série chez Milady.

    Un chouette roman au final, donc laisse toi allez Phooka.

    RépondreSupprimer
  4. Les Bannis et les proscrits sont déjà dans ma LAL mais j'avoue que celui-là semble très sympa pour quelqu'un comme moi qui aime la fantasy.

    RépondreSupprimer
  5. Salut Véro, laisse toi tenté. Il semblerait que celui-ci soit plus adulte que "Les bannis et les proscrits", donc choisi ce qui te semble le mieux! Et sois la bienvenue sur ce blog!

    RépondreSupprimer
  6. Pour ne pas être un peu déçu je me demande s'il ne vaut pas mieux commencer par les Bannis et les Proscrits. Pour ma part, ayant lu les deux, j'ai trouvé ce tome bien au dessus des Bannis et des Proscrits. J'avais eu du mal avec le premier tome de cette série, fantasy initiatique, elle me semblait très basique, heureusement le style de l'auteur était là. En revanche, il se rattrape sur les tomes suivants, développant les personnages et les idées mais on sent que cette nouvelle série débute sur un tome bien plus abouti.

    RépondreSupprimer
  7. Salut Delhya et merci pour ton passage en ce lieu virtuel. De mon coté j'espère que la suite sera aussi bien, voir mieux. Il y'a de bonnes choses lancées, de bonnes idées qui se développent sur un fond fantasy des plus classiques mais qui lui donne une certaine saveur particulière.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.