"Les cours du Chaos" de Zelazny

Voici la fin de la première partie de ce cycle, car avec ce tome 5 on termine le cycle de Corwyn pour ensuite attaqué celui de Merlin. Comme à mon habitude, il m'a fallu je ne sais quelle raison pour enfin me mettre à lire ce cinquième tome. Peut-être parce que j'aime intercalé un tas d'autres livres entre les nombreux tomes d'une série. Histoire d'apporter de la variété? Toujours est-il que c'est avec plaisir que je retourne sur un Zelazny, auteur et créateur de monde subtils et riches.


+++ La quatrième de couverture +++
Présentation plus générale
Ambre est un royaume médiéval ; comme tous les autres il possède une capitale, un palais, une cour, une famille royale et des intrigues. Mais Ambre est aussi bien plus : lieu mythique considéré comme le centre de l'univers. Seul lieu réel, tous les autres n'en sont qu'un reflet, dans l'ombre, comme la Terre. Considérée comme très intéressante par la plupart des princes d'Ambre, elle leur sert de résidence secondaire, voire de cachette. Car la vie d'un prince ou d'une princesse n'est pas de tout repos. Seuls dépositaires du pouvoir quasi divin de se déplacer entre les mondes, ils n'en restent pas moins humains : au mieux rivaux, ils sont le plus souvent ennemis jurés. En effet, depuis la disparition mystérieuse d'Obéron, le père de cette grande famille, le trône est vacant et la succession des plus agitée.

Quatrième de couverture
Le roi Oberon s'est éclipsé pour la seconde fois, laissant sa succession ouverte. Mais le trône n'est plus désormais l'enjeu premier des luttes qui opposent Corwin et ses frères : car Ambre la magique, Ambre et sa Marelle prodigieuse, Ambre, dont notre Terre n'est qu'un reflet, risque de disparaître sous les terribles assauts des forces du Chaos. Pour sauver le royaume, il faudra en dévoiler les ultimes mystères, et comprendre les liens qui l'unissent au Chaos.Une mission que Corwin pourrait payer de sa vie...


+++ Mon avis +++

Même si une fois de plus il m'a fallu relire le résumé du précédent livre pour suivre les machinations familiales des Princes d'Ambre, j'en ai tiré tout de même beaucoup de plaisir. Moins complexe que le tome précédent, il est néanmoins bien plus riche en images et réflexions philosophiques.

En traversant les diverses ombres pour tuer Brand, son frère., Zelazny arrive à créer d'une plume légère mais juste des images comme des instantanés. Somme de polaroids tressé de mots nous faisant découvrir à coup de flashs fugaces les lieux croisés par Corwyn en route vers les Cours du Chaos. C'est sans doute ce qui m'a le plus plus dans ce livre, c'est instants, ces passages, ces déplacements nous offrant des univers variés sans être surchargés de descriptions inutiles. Sur son chemin il croisera Ygg et Hugi, qui nous rappelleront inévitablement Yggdrasil l'arbe-monde des Nordiques et Hugin compagnon de Munin, les deux corbeaux messagers. S'entameront des dialogues intéressant, voir philosophiques lorsque Hugi veut porter sa bonne parole.

On découvre également Merlin, fils de Corwyn. Ce qui créé un bon transfert de flambeau et permet la lecture suivante : le cycle de Merlin, soit les 5 derniers tomes de cet décalogie. Une saga qui jusque là se laisse dévorer rapidement et avec bonheur, chaque tome étant gros d'à peine 250 pages de moyenne ce qui est un réel plaisir pour un lecteur lent comme moi.

D'un autre coté, Zelazny est un créateur d'univers multiples. Car avec cette série des Prince d'Ambre il nous montre une originalité incroyable. Entre l'utilisation des jeux de tarots comme moyen de communication et la multiplicité des ombres il y'a de quoi faire. Quelque part entre la fantasy et la science-fiction, il nous créé quelque chose à la croisée des genres sans sombrer dans les clichés de l'un ou l'autre. Ce qui en fait sa force, mais découragera les amateurs de clichés liés à la high fantasy et autres. En attendant, ce serait dommage de rater ce classique du genre.

Il ne me reste plus qu'à attaquer la deuxième partie du cycle avec Merlin. Seconde face de l'œuvre que certains considèrent comme moins bien. J'en jugerai par moi même donc.


+++ Sur le Web +++

Le cycle présenté sur Wikipedia
Une interview de Roger Zelazny (1971) sur ActuSF
Roger Zelazny sur Le Cafard Cosmique
Roger Zelazny sur ActuSF
Le cycle de Corwin (dont ce livre-ci) sur Elbakin
Roger Zelazny sur Elbakin
Bifrost spécial Zelazny sur mon blog
Le Bifrost spécial Zelazny chez Le Bélial


+++ Le livre +++

  • Poche: 223 pages
  • Editeur : Gallimard (9 mai 2001)
  • Collection : Folio
  • Prix Approximatif : 5,60

Free Blog Counter


"Les cours du Chaos" de Zelazny "Les cours du Chaos" de Zelazny Reviewed by Julien le Naufragé on mercredi, août 04, 2010 Rating: 5

4 commentaires:

  1. Le cycle de Corwin est un classique et ce dernier tome une petite merveille avec une ambiance que j'ai du mal à définir, disons qu'on sens bien la lassitude de Corwin à la fin.

    Faudrait que je me relises tout ça.

    RépondreSupprimer
  2. Oh comme ça tombe bien. Je prends le temps de venir et je tombe sur mon auteur fétiche :D Cet ouvrage et incontestablement mon favori en ce qui concerne la Cycle de Corwin. Cette fuite à travers Ombre... géniale, ainsi que la course-poursuite avec Brand. J'ai aussi beaucoup aimé les nouveaux liens que Corwin tisse sur la fin avec certains de ses frères, notamment Julian. Et la fin de ouf :o Bref, mon préféré, quoi.

    Pour ce qui est du reste, je me renouvelle hein : j'ai hâte de voir ton avis sur le Cycle de Merlin, sur lequel les avis des fans sont tellement partagés ;)

    RépondreSupprimer
  3. Il faudra que je m'y attaque un jour. Zelazny est l'un des grands auteurs que je ne connais pas. Cela fait quelques années que je me dis qu'il va falloir y remédier. MErci pour ce rappel à l'ordre.

    RépondreSupprimer
  4. Ryuuchan, tu incarne pour la fan ultime ;-)

    El JC, en classe de rattrapage allez hop.

    Et Efelle je rejoints ton avis sur l'ambiance particulière qui ressort de ce livre-ci. Surtout comparé on tome précédent.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.