"La cité de perle" de Karen Traviss

J'ai adoré!! Pourtant au début j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dedans. Bon il est vrais que la technique du je lis 3 pages, 5 pages, 7 pages, 2 pages, 15 pages (ouaw quel enthousiasme!), 4 pages, etc n'est pas la meilleure technique qui soit pour rentrer dans n'importe quel bouquin! Il m'a fallu passé 80 pages et l'envie particulière de me remettre au Space Opera pour bien intégrer l'univers de La Guerre des Wesshar. Une fois dedans, plus moyen de décroché. Ce tome 1 est une bonne réussite et une bonne entrée en matière. Un poil lent comme un tome 1, mais on s'en doute bien! J'ai adoré le coté écologiste et la réflexion anti-spéciste développée. Deux choses qui me touchent également beaucoup, et j'avoue que je trouve le sujet bien abordé. Gardant le coté philosophique de la chose sans pour autant en alourdir le récit. Enfin, ce n'est bien sur que ma façon de voir. Mais voilà, cela m'a beaucoup touché et je conseil donc vivement "La Cité de Perle" à toute personne tentée par le space opera.

Néanmoins, j'ai trouvé un peu dommage que le camp qui soit lucide dans l'histoire soit le camp des policiers et militaires. Voir le journaliste... Mais pas les scientifiques. Bon, cela doit être mon coté anti-autorithaire qui voit cela comme ça, parce que bon, les scientifiques de nos jours sont ceux qui ont mains liées avec le business pour privatiser tout le vivant!

Karen Traviss, qui a fait ses premières armes spatiales dans l'univers de Star Wars, nous offre ici un livre avec une intrigue politique bien construite, un fond philosophique bien foutu, et des personnages attachants (même si ils pourraient gagner en profondeur pour certains). "La Cité de Perle" est peut-être à rapprocher d'un "Hypérion" pour moi. Mais d'autres me diraient que ce serait lui faire trop d'honneur... Pourvu qu'elle continue à nous écrire des livres comme celui-ci plutôt que sur Star Wars (pourtant j'adore les films!) ou sur le jeu video Gears Of War (pfffff).


Les humains ont autrefois envoyé une mission dans le système de l’étoile Cavanagh à vingt-cinq années lumières de la Terre. De cette tentative, seule subsiste une poignée de fondamentalistes établis sur la planète principale, sous la surveillance du gardien wess’har. Celui-ci appartient à une espèce extraterrestre si respectueuse de l’environnement qu’elle n’a pas hésité, par le passé, devant le génocide de millions d’autres envahisseurs afin de sauver l’écosystème local. L’officier de la police environnementale Shan Frankland, accompagnée d’un petit groupe de scientifiques et de Marines, a accepté de se rendre sur Cavanagh. Mais leur arrivée n’est pas passée inaperçue et ils courent un danger dont ils sont loin de soupçonner l’ampleur.
"La cité de perle" de Karen Traviss "La cité de perle" de Karen Traviss Reviewed by Julien le Naufragé on mardi, novembre 03, 2009 Rating: 5

4 commentaires:

  1. Bonsoir Julien,
    J'ai eu la chance d'échanger avec L'auteur récemment. Elle a abandonner la licence "Star Wars" suite à une différence de point de vue sur ce que devait devenir la licence et son travail au sein de celle ci. Elle se consacrera donc désormais sur ces propres récits. Voilà une bonne nouvelle. J'ai indexé ta présentation à la mienne de manière à croiser encore un peu plus les effluves ;o) J'attends avec impatience ton retour sur les volumes suivants.

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi j'ai beaucoup aimé et j'ai trouvé ça très intelligent. Le reste de la première trilogie aussi. En revanche la seconde est vraiment superflue à mon avis, elle m'a saoulé.

    Concernant le "bon camp qui comprend" qui sont les militaires et policiers, tu trouves pas que ça fait cliché éculé de considérer que tous les militaires sont forcément des abrutis ?

    RépondreSupprimer
  3. Salut El JC, merci pour ton commentaire et indexation. Ça fait plaisir. J'avoue que je prends également plaisir à lire ton blog!

    Je lirai je pense rapidement la suite de "La Guerre des Wess'har"... j'ai déjà entamé le tome 2 d'ailleurs... mais je me suis également attelé en même temps à la lecture de "Etoiles, Gardes-à-vous!" de Heinlein (classique pour bcp!) que je n'avais pas encore lu. Un jour entamé... mais abandonné. Le jour est venu de le lire enfin!

    RépondreSupprimer
  4. Salut Gramovar... Tu as tout à fait raison. Mon point de vue là-dessus est très cliché. Tous les militaires ne sont pas "forcément" des abrutis. En même temps, je me dis que c'est son ancienne fonction au sein de l'armée ou comme correspondante de guerre qui guide son point de vue.

    Cependant son point de vue est juste... Et je ne comprends pas ces scientifiques qui cherchent les ennuis en plein camp "ennemi", à des années lumières de tout secours, et contre l'avis du bras armé qui les défend... Comme quoi, et c'est souvent vrais je pense, l'élite intellectuelle n'est pas forcément toujours la plus maline!

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.