"Les insulaires" - Christopher Priest

Christopher Priest - Les Insulaires - Folio SF

Plonger dans un livre de Christopher Priest, c'est retrouver une petite musique particulière, celle d'un auteur qui sait écrire avec style et lyrisme, qui sait construire savamment un récit, qui sait envoûter et intriguer son lecteur, même lorsqu'il s'agit d'un livre qui semble être un guide touristique de l'Archipel du Rêve ou un recueil de nouvelles. Tout se tient et tout est cohérent dans "Les insulaires". Et plus je lis Christopher Priest, plus je remarque que je deviens fan de ses écrits !


L'histoire de "Les insulaires"


L’Archipel du Rêve...
Des centaines d’îles éparpillées entre le Continent Septentrional et Sudmaieure. Des milliers. Des centaines de milliers. À cause du phénomène des gradients temporels, personne ne sait, aucune carte ne peut être tracée.
Sur les Aubracs sévit un insecte mortel, redouté.
Sur Collago, le secret de l’immortalité a été découvert, mais le traitement n’est pas à la portée de toutes les bourses.
Sur Tremm, interdite aux civils, des explosions retentissent chaque nuit…
Même dans la zone de neutralité que représente l’Archipel, certains conflits demeurent…

Avec Les Insulaires, Christopher Priest nous invite à explorer certaines îles de l’Archipel du Rêve, nous faisant découvrir leurs mystères, leurs principales attractions touristiques et leurs artistes. Cependant, il se pourrait bien qu’un meurtre énigmatique, voire plusieurs, se cachent dans les pages de cet atypique guide touristique.

(Quatrième de couverture du roman publié chez Folio SF)


Mon avis sur "Les insulaires" de Christopher Priest


Avec ce roman de Christopher Priest, nous retournons dans "L'archipel du Rêve", cet univers science-fictif si riche, si beau et si onirique créé par l'auteur anglais. L'archipel du Rêve est un monde étrange, éclaté en plusieurs îles, coincé entre deux pays en guerre et protégé par un vortex qui ouvre toutes les portes à l'expression de la créativité de l'auteur. L'Archipel du Rêve, c'est aussi une obsession de Christopher Priest, un univers onirique mais en même temps si tangible construit autours de plusieurs nouvelles et romans que je continue à découvrir avec un plaisir croissant.

"Les insulaires", c'est avant tout un guide touristique. C'est également comme cela que Christopher Priest le présentait lors de sa sortie aux Imaginales. Un guide touristique donc, mais sans carte tant il est impossible de cartographier cet archipel dont rien ne semble figé, tant tout est mouvant, le temps comme les lieux, la vérité comme la réalité. Île après île, tel un guide touristique, Christopher Priest nous fait la description des lieux : géographie, météo habituelle, langues parlées, usages, etc. C'est parfois lent, long et fastidieux et il faut accepter d'y passer ou de zapper ces descriptions. Personnellement, sachant à quoi m'en tenir, j'ai attendu le bon moment pour lire ce livre et accepter de me perdre dans de longues et belles descriptions de lieux inexistants tout comme je me suis perdus dans les anecdotes et histoires croisées de ce livre

Christopher Priest - Les insulaires - Denoël éditions

"Les insulaires", c'est aussi un livre qui n'est ni un roman ni un recueil de nouvelles, mais un hybride des deux. Et là encore on peut souligner la qualité de construction du récit de Christopher Priest. Il y a bien sur la description des lieux tels qu'énoncé plus haut, mais il y a aussi des anecdotes simples et localisées, tout comme il y a des récits qui traversent les lieux et les différents textes de cet ouvrage. Des personnalités hantent ces récits, des écrivains comme Moylita Kayne, Chaster Kammerston et Esla Wann Caurer, ainsi que des artistes comme Dryd Bathurst, Jordenn Yo et Tamarra Deer Oy. Mais on y croise aussi des bestioles meurtrières, ainsi que d'autres thématiques récurrente chez Christopher Priest : obsession, sexe, amour, mensonge, gémellité, prestidigitation, meurtre, guerre, etc.

"Les insulaires" est une fois de plus un livre ambitieux bien que du coup pas toujours facile d'accès. Néanmoins, en digne élève de la New Wave of Science-Fiction, Christopher Priest nous offre un récit expérimental sur sa forme et son contenu, tout en étant stylistiquement travaillé et envoûtant. Plus littéraire que scientifique, la science-fiction de Christopher Priest me touche beaucoup plus que ne le fait la hard-SF qui reste souvent trop âpre et factuelle. Bref, "Les insulaires" fut une très bonne lecture pour ma part, j'étais sous le charme. Un roman qui ne plaira pas à tous par son côté trop descriptif de guide touristiques mais un livre qui est traversé de plusieurs récits réellement prenants et envoûtants. Ais-je déjà dit que je devenais de plus en plus fan des récits de Christopher Priest ?


A propos de Christopher Priest



Christopher Priest est un auteur anglais né en 1943. Il est connu chez nous pour "Le monde inverti", "Le Prestige", "La séparation" ou bien encore "La fontaine pétrifiante" et les récits autour de l'Archipel du Rêve. Auteur de la new wave of science-fiction, Christopher Priest est un auteur qui ose expérimenter avec ses narrations tout en recherchant la beauté stylistique. Son imaginaire jouant sur l'ambiguité et la subjectivité est souvent rapprochée de P.K. Dick.
"Les insulaires" - Christopher Priest "Les insulaires" - Christopher Priest Reviewed by Julien le Naufragé on samedi, octobre 08, 2016 Rating: 5

4 commentaires:

  1. Les quelques romans que j'ai lus de Priest me donnent l'impression qu'il attache peu d'importance à l'histoire. J'ai même l'impression qu'au fil des années il y a de moins en moins d'histoire dans ses romans. Ou parfois on a l'impression d'aller vers quelque chose, et finalement non. Cela génère souvent une déception chez moi (et explique pourquoi je ne lirai surtout pas Les Insulaires ^^, au vu de votre chronique), mais il est vrai qu'il parvient à créer une atmosphère et des personnages de grande qualité. Priest est indéniablement un excellent auteur, mais je dois par contre sélectionner ce que je lis chez lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu as raison. Et en même temps cela ne me dérange pas du tout personnellement, du moins dans le cas de Priest. On croise des instants de vie dans un lieu étrange. Le fil narratif n'est clairement plus porté sur l'action et l'aventure mais vers l'introspection et l'exploration narrative. Une atmosphère est clairement présente. Au bons moments, cela touche et emporte le lecteur. Aux mauvais, cela le rebutera si son envie est portée vers l'aventure et le rythme. Il a néanmoins un style superbe et l'audace de tenter des processus de narration intéressant, qui porte parfois, mais qui repousseront d'autres lecteurs. En attendant, je le considère comme un des plus grands auteurs de SF actuels.

      Supprimer
  2. Où placerais-tu sa lecture par rapport à la bibliographie de l'auteur ? Il y a peut-être à tes yeux, des romans à découvrir avant ce "guide".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, clairement. "L'archipel du rêve" qui est un bon recueil pour découvrir cet univers si particulier. Bien sur "Le prestige" qui est très bon, vraiment, et qui possède un fil narratif plus simple à suivre que certains de ses autres romans. Et aussi "La séparation" qui est très bon.

      Supprimer

Concours

Fourni par Blogger.