"J'irai cracher sur vos tombes" - Boris Vian

"J'irai cracher sur vos tombes" - Boris Vian

Sous le nom de Vernon Sullivan et en ce faisant passer pour son traducteur, Boris Vian publie en 1946 ce bref roman cru et violent, bourré de sexe et utilisant les archétypes du roman noir. En 1949, Boris Vian est condamné pour outrage aux bonnes mœurs et son livre interdit.

L'histoire de "J'irai cracher sur vos tombes"


Lee Anderson, personnage central du roman de Boris Vian, est un noir à la peau blanche et aux cheveux blonds. Né d'une mère mulâtresse, c'est à la mort de son frère à la peau noire, lynché parce qu'il était amoureux d'une blanche, qu'il quitte sa ville natale. Bien décidé à venger son frère, Lee Anderson va profiter de sa peu blanche pour s'intégrer à la bande locale de cette autre ville, se plonger dans leurs soirées alcoolisées et profiter de son sex appeal pour se faire les filles qu'il veut jusqu'à attraper sous son charme la fille qui sera l'outil de sa vengeance....

Mon avis sur "J'irai cracher sur vos tombes" de Boris Vian


Sous le nom de Vernon Sullivan, Boris Vian a publié plusieurs titres noirs dont ce livre au titre génialissime : "J'irai cracher sur vos tombes". Se faisant passer pour la traducteur de Vernon Sullivan, qui serait un auteur noir américain, Boris Vian offre au public français un roman qui se voulait être un livre dans le genre de "Tropiques du cancer" de Henry Miller, une commande de Jean d'Halluin des éditions du Scorpion. Le but de nos deux hommes ? Construire un best-seller dans la tradition du roman noir américain. Un livre écrit en deux semaines par Boris Vian avec l'espoir de rencontrer le succès mais qui trouva surtout l'indignation scandalisée face à un texte trop sexuel pour l'époque en France. Ceci dit, le texte d'Henry Miller avait connu également le scandale aux USA. Et tout comme Henry Miller, Boris Vian est lui aussi condamné pour outrage aux bonnes moeurs. Scandale, condamnation mais aussi finalement 120.000 exemplaires vendus avant son interdiction en 1949. Succès commercial pour Boris Vian qui est malheureusement rattrapé par le fisc qui lui réclame des indemnités qu'il peut à peine payer. 

Derrière tout ce scandale historique, "J'irai cracher sur vos tombes" possède une histoire simple mais efficace. Vu d'aujourd'hui, ce récit n'a plus rien de bien sulfureux, il faut bien l'avouer. Le roman noir avec sa violence, son sexe et son alcool nous a offert des récit bien plus crus et surtout plus aboutis et mieux écrit que le roman de Boris Vian. Toujours est-il que ce roman se laisse lire avec plaisir. 

Derrière une histoire de vengeance mettant en scène un métis blanc, Boris Vian nous raconte la racisme américain à une époque où le racisme anti-noir était encore très présent en Europe également. Mais était-ce réellement le but de Vian ? Ou son but était-il juste pécuniaire ? Si on prend beaucoup de plaisir à lire ce roman, il faut bien avouer que Boris Vian joue la carte de la facilité en offrant un roman américain comme le veut le public d'après guerre, en jouant avec les stéréotypes du roman noir et de la pornographie. Si le récit se veut être proche d'un James Cain par son histoire de vengeance, Boris Vian ajoute une grosse couche sexuelle au récit que l'on ne trouve pas chez Cain. Ou tout du moins, pas de manière pornographique. 

Pourtant, malgré ces défauts aujourd'hui bien connus, "J'irai cracher sur vos tombes" reste un bon moment de lecture. Le récit se lit très vite et avec plaisir bien que le côté scandaleusement pornographique pour l'époque n'est plus rien pour nous lecteurs d'aujourd'hui. Cependant, cela marche encore pour nous rendre le récit addictif, tout autant que l'idée de vengeance d'un noir face aux bourreaux blancs de son frère. Quoi ? Rien d'original là-dedans ? Bah oui, mais le plaisir de lecture est là quand même. A vous de voir si vous lirez ou pas ce scandaleux ouvrage.

"J'irai cracher sur vos tombes" - Boris Vian "J'irai cracher sur vos tombes" - Boris Vian Reviewed by Julien le Naufragé on lundi, septembre 19, 2016 Rating: 5

Aucun commentaire:

Concours

Fourni par Blogger.