Au revoir Yal Ayerdhal


"La science-fiction, c’est un petit peu le successeur de la philosophie. Elle est née avec la philosophie et c’est à peu près le dernier domaine où l’on réfléchit à l’humanité telle qu’elle est en anticipant un petit peu sur telle qu’elle peut devenir." 
(Yal Ayerdhal in "Daily Mars")

De Yal Ayerdhal je garderai le souvenir des étoiles qui brillaient dans ses yeux, sa chaleur humaine et les riches réflexions que ses romans nous offraient.

La SF française, et même la SF en générale, perd un grand bonhomme, un écrivain de talent, un raconteur d'histoire, un homme qui avait des choses à partager et des idées à défendre.  
La disparition de Yal laisse un grand vide auprès de beaucoup de lecteurs, auteurs et éditeurs. 

Mais si lui n'est plus, ses écrits perdureront à jamais et continueront à nous accompagner.  Alors lisons, lisons, lisons et réfléchissons.
 
Merci à toi, Yal. Mes pensées vont à sa compagne Sara.

(Photo : Cette photo vient d'une rencontre que j'ai animée à Liège en 2014 où Yal était l'invité d'honneur et Stefan Platteau le petit débutant. Cette soirée reste un grand souvenir pour moi. Il ne manquait que Dominique Warfa pour que la soirée soit parfaite.)
Au revoir Yal Ayerdhal Au revoir Yal Ayerdhal Reviewed by Julien le Naufragé on mercredi, octobre 28, 2015 Rating: 5

2 commentaires:

  1. Salut Julien,
    J'ai lu il y a quelques mois "la troisième lame", un recueil de nouvelles de Yal. C'est vrai, la SF perd un grand bonhomme.
    Il avait un façon bien a lui de décrire l’oppression de la pensée, la nécessité de révolte des faibles et le besoin de liberté.

    RépondreSupprimer
  2. Tu m'apprends la nouvelle.
    ... encore une oeuvre qui devient complète, comme dirait Boris Vian ...
    (bien que "Kwak" restera inachevé).
    J'ai adoré "Parleur".

    Ca devrait pas être permis de mourir avant 60 ans !

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.