"Terminus les étoiles" - Alfred Bester

Terminius les étoiles - Alfred Bester
Alfred Bester a peu écrit mais a bien fait ça. Ainsi il a laissé 5 romans qui aujourd'hui encore se lisent beaucoup en SF dont ce "Terminus les étoiles".

L'histoire de "Terminus les étoiles"

Gulliver Foyle est l'unique survivant du Nomad, un vaisseau qui a fait naufrage aux abords d'une ceinture d'astéroïdes. Survivant tant bien que mal, l'espoir renaît en lui lorsqu'un vaisseau du clan Presteign, le Vorga-T 1339, se dirige vers lui. Mais malgré ses signaux de détresse, le vaisseau poursuit sa route et l'abandonne à sa propre mort. Transformé par la haine, Gulliver Foyle va parvenir à survivre avec pour but d'assouvir sa vengeance. 

Mon avis sur "Terminus les étoiles"

Tel le Comte de Monte-Cristo, Gulliver Foyle va tout faire pour retrouver les membres du Vorga-T. Réussira en partie mais retournera en prison. Là il y rencontrera Jisbella qui lui servira de mentor, d'enseignante et permettra à Gulliver Foyle de devenir plus intelligent qu'il ne l'était car au début du récit, notre homme est assez limité, très... brut de décoffrage. 

L'histoire avançant, c'est le clan Presteign qu'il veut détruire. Bref, probablement l'homme le plus puissant et le plus riche de tout l'univers, rien que ça. S'évadant de la prison, s'étant éduquer, Gulliver Foyle prendra une nouvelle identité, Fourmyle de Céres, et c'est cette fois dans le monde des hommes riches qu'il entamera son action, prenant parfois des voix très clownesques. La quête de Gulliver Foyle avançant, l'histoire devient plus complexe pour lui mais des liens se tissent et certains peuvent devenir plus forts que ceux de la haine qui l'habite. Comment régira-t-il ?

"Terminus les étoiles" est un roman à rebondissements. On ne s'y ennuie jamais. Le roman avance vite, prend des tours et des détours auxquels ont ne s'attend pas. Mais le roman n'est pas juste un roman de vengeance et de feux d'artifice. Le personnage n'est pas un basique héros sans peur et sans reproche. De son statut de brute initiale, Gulliver Foyle évolue et devient plus intelligent et retors, malgré sa monomanie portée vers la vengeance. "Terminus les étoiles" est aussi un roman plutôt porté sur la noirceur des relations humaines, des névroses, du besoin de pouvoir (que l'on retrouve dans ces sociétés spatiales plus puissantes que des pouvoirs politiques), etc. Et même si l'on peut critiquer le manque de profondeur de certains personnages et le nombre de rebondissements, on doit bien avouer qu'Alfred Bester sait mener son récit, que son roman coule tout seul et que l'on y passe un bon moment. 

Bref, "Terminus les étoiles" est un excellent roman de space opera. Datant de 1956 (usa), ce roman vieillit très bien. On ne peut pas en dire autant de tous les livres de cette époque. Un roman de référence pour pas mal de monde, voir peut-être également pour Laurent Genefort et son "La loi du talion".

A propos d'Alfred Bester

Alfred Bester est un auteur étasunien né en 1913 et mort en 1987. Ecrivain de 4 romans et de nombreuses nouvelles de science fiction, on le connait aujourd'hui surtout pour "L'homme démoli" (Prix Hugo en 1953) et "Terminus les étoiles".


"Terminus les étoiles" - Alfred Bester "Terminus les étoiles" - Alfred Bester Reviewed by Julien le Naufragé on mercredi, septembre 02, 2015 Rating: 5

1 commentaire:

  1. auteur inconnu au bataillon, mais ta chronique me donne envie de lire de la SF. La dernière lecture du genre date de quelques mois, il est temps de m'y remettre :-)

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.