"La sirène de l'espace" - Michel Pagel

Couverture de "La sirène de l'espace" de Michel Pagel
J'ai lu peu de livres de Michel Pagel et que du fantastique ("La comédie inhumaine"), mais savoir qu'il a aussi fait du space opera, hé bien ça me donnait envie. Au final, "La sirène de l'espace" s'avère être un excellent roman divertissant. Court  et rythmé qui joue sur les codes du space opera et du roman de pirates. 

A propos de Michel Pagel

Michel Pagel est un auteur français né en 1961 qui a publié de la science-fiction, de la fantasy et du fantastique. Il a reçu plusieurs prix en tant qu'auteurs comme le Grand Prix de l'Imaginaire ("Le roi d'août"), le Prix Rosny aîné et le Prix Julia-Verlanger ("L'équilibre des paradoxes").
Également traducteur, il a été primé pour ce travail par le Grand Prix de l'Imaginaire pour ses traductions des livres de Joe Haldeman et Graham Joyce.
Michel Pagel a également écrit sous divers pseudonymes.

Mon avis sur "La sirène de l'espace"


Un roman qui mélange space opera et piraterie, moi ça me disait bien. Si en plus il est écrit par Michel Pagel, cela s'achèterait presque les yeux fermés. Et mis à part "Les pilleurs d'âmes" de Laurent Whale, je ne connaissais pas encore d'autre roman qui mélangeait aventure spatiale et flibusterie.

Dans ce court récit de space opera, Michel pagel nous invite à suivre Francis Briand, pacifiste convaincu qui termine son service militaire de 5 ans. En transit sur la lune, il se retrouve enrôlé de force dans un vaisseau pirate dirigé par un capitaine, John Golden, que l'on croirait sorti du roman "L'île au trésors" de Stevenson. D'ailleurs, ce capitaine y croit également car dans son navire, on parle comme dans la marine avec du tribord par-ci, du bâbord par-là, du "tout le monde su le pont", on porte le sabre (laser) à la hanche, etc. Mais on retrouve aussi d'autres figures types comme Jones, le second antipathique, ou O'Brien, le jovial irlandais, ainsi que Morgenssen, le taciturne homme du nord.
En pacifiste convaincu, Francis Briand refusera d'abord de rejoindre ces forbans. Ce sera dès lors la cale sèche pour lui. Mais néanmoins forcé de rejoindre l'équipée pirate, c'est l'envie de découvrir ce qui est à l'origine de ce chant étrange et merveilleux que l'on entend dans le navire qui le poussera à accepter la proposition du capitaine Golden.

"La sirène de l'espace" est un bon roman bien divertissant. Michel Pagel joue avec le space opera à l'ancienne en ajoutant la piraterie. On y trouve des sabres lasers, des capes et tout la panoplie qui va avec, mais ce  qui est intéressant, c'est que tout cela a un sens. Pourquoi ce capitaine se la joue-t-il pirate avec ses sabres ? Pourquoi chacun a-t-il un rôle archétypal ? Pourquoi tout semble-t-il prendre inévitablement une voie dramatique ? Francis Briand le découvrira, car cela a une origine, un sens. Sans parler de cet être de légende qui donne son nom au livre...

Bref, sans vouloir trop en dévoiler sur le dénouement du récit de Michel Pagel, restons-en là. Mais je dois avouer avoir pris pas mal de plaisir à lire ce court roman réédité par Multivers éditions en numérique (2015). Aujourd'hui indisponible en papier, ce roman fut jadis édité aux Fleuve Noir (1999). "La sirène de l'espace" es donc un  sympathique petit roman qui se lira avec grand plaisir entre deux énormes pavés. Rythmé et malicieux, Michel Pagel offre un roman d'aventure comme on les aime, entre espace et piraterie. A (re)découvrir.







"La sirène de l'espace" - Michel Pagel "La sirène de l'espace" - Michel Pagel Reviewed by Julien le Naufragé on samedi, juillet 18, 2015 Rating: 5

2 commentaires:

Concours

Fourni par Blogger.