"Royaume de vent et de colères" - Jean-Laurent Del Socorro

"Royaume de vent et de colères" est le premier roman publié de Jean-Laurent Del Socorro. Et c'est ActuSF éditions qui nous offre cela. Un très chouette livre oscillant entre roman historique et fantasy, le tout avec un style très moderne.

A propos de Jean-Laurent Del Socorro


Jean-Laurent Del Socorro est un jeune auteur français. Après avoir publié une première nouvelle en 2012 chez Le Bélial, Jean-Laurent Del Socorro s'est lancé dans l'écriture de "Royaume de vent et de colères" publié en 2015 chez ActuSF éditions.


Mon avis sur "Royaume de vent et de colères"


Le récit du roman se passe en 1596, soit deux avant l'édit de Nantes qui met fin aux guerres de religion. En ce temps là, Marseille la catholique s'oppose au Roi Henri IV, l'ancien protestant. Ce dernier ne peut tolérer cette rébellion ! Il envoie donc une armée sur Marseille.
La "Roue de Fortune" est une auberge de Marseille reprise par deux anciens mercenaires. On y croise des gens aux histoires bien différentes : une vieille femme qui dirige la guilde des assassins, un vieux chevalier reconverti et deux magiciens amoureux et en fuite. Les personnages sont tous là, dans cette auberge. La pièce peut commencer pour enfin découvrir leur passé et l'histoire en devenir.

Jean-Laurent Del Socorro installe son roman dans une période de l'histoire française, celle de la guerre des religions. Mais plutôt que de coller à l'Histoire telle qu'elle est, l'auteur prend quelques libertés pour rendre son roman plus dynamique. Sans oublier l'insertion de la fantasy dans ce contexte historique. On n'est donc plus en France, mais dans une autre France. Et si cette fantasy est présente, elle l'est de manière assez légère au travers des artbonniers, ces magiciens d'un art dangereux et efficace mais terriblement addictif et destructeur pour qui le pratique. Bref, une magie bien différente de ce que l'on a l'habitude de voir, une magie oscillant entre drogue et radioactivité. 

"Royaume de vent et de colères" est relativement court, mais sa forme est assez intéressante. Pas tant par son côté choral, mais plutôt par le style utilisé et la rythmique du récit. L'écriture de Jean-Laurent Del Socorro est résolument moderne et utilise énormément de phrases courtes. L'auteur n'essaye pas de coller à l'histoire en utilisant un phrasé daté et ampoulé. Par ailleurs, les personnages du roman sont plutôt modernes également comparé à ce que l'histoire a pu être, prenons par exemple cette ex-mercenaire noire et tenancière d'auberge, ou bien ce couple de magiciens homosexuels. Des personnages personnages qui renvoient à notre modernité et peuvent ainsi faire réfléchir (si on en prend le temps) à la condition de la femme ou à la liberté d'aimer. Ou encore à l'amour, la rédemption, les choix et les conséquences qui en découlent.

Le récit est aussi très dynamique, déjà par son phrasé court mentionné juste avant, mais aussi par ces chapitres très courts qui s'enchainent très vite, un peu comme comme on peut présenter les choses dans certains films ou séries télévisées. La structure générale offre aussi une mise en place assez théâtrale au début pour ensuite basculer vers le passé et offrir de la profondeur à chaque personnage, chose assez intéressante, pour ensuite revenir au récit "présent". 
Si cette première partie est très intéressante, la plongée dans la deuxième est un peu déstabilisante au départ. La chronologie pouvant d'ailleurs être mouvante, mais cette partie offre un contexte expliquant pourquoi chacun des protagonistes se retrouve là dans cette auberge à cet instant. 

Le roman se termine par une nouvelle qui donne le récit selon l'angle du gamin de salle, un personnage secondaire dont on ne sait rien... jusqu'à cette nouvelle, mais qui offre un regard intéressant sur le récit qui précède.
"Royaume de vent et de colères" est un livre assez court. Trop court diront certains, manquant peut-être de développement diront d'autres, mais pour ma part, cette brièveté dans un monde où tout s'étale en minimum 600 pages est un tour de force qui rend le roman d'autant plus captivant. Et justement, cette brièveté, ces rythmiques du phrasé, des chapitres et du récit global font de ce livre un premier roman très réussi. Bref, Jean-Laurent Del Socorro est un auteur à suivre !

Lire aussi les avis de Lhisbei, Gromovar, Lune, Baroona, Blackwolf et Lorhkan.
"Royaume de vent et de colères" - Jean-Laurent Del Socorro "Royaume de vent et de colères" - Jean-Laurent Del Socorro Reviewed by Julien le Naufragé on mercredi, juin 10, 2015 Rating: 5

3 commentaires:

  1. C'est vraiment le must-have-read du moment ce bouquin ^^

    RépondreSupprimer
  2. Finalement, on ne trouve personne pour dire qu'il mériterait d'être plus long, tout le monde ressent ce plaisir d'avoir un livre court, complet et (très) satisfaisant. Vive ce roman ! \o/

    RépondreSupprimer
  3. Plutôt surpris avec un livre dont je n'attendais pas grand chose. Je le pensais trop court, trop réduit niveau chapitre, trop court niveau phrases. Mais non, j'ai beaucoup aimé en fait.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.