"Les étoiles s'en balancent" - Laurent Whale

Depuis que j'ai lu "Les pilleurs d'âmes" en 2012, je n'avais plus lu de roman de Laurent Whale. Cette sortie en poche chez Folio SF de "Les étoiles s'en balancent" m'offrait une belle occasion de redécouvrir la plume survitaminée de cet auteur français de science-fiction (pour la coup post-apocalyptique).


A propos de Laurent Whale


Laurent Whale est un auteur franco-britannique également traducteur et nouvelliste. Essentiellement connu pour ses livres de science fiction, il a également commis un thriller en 2014. Laurent Whale a été publié aux éditions Critic, Ad Astra, Rivière blanche, Eons, Lokomodo, la collection Hélios et maintenant Folio SF. Il a reçu le Prix Rosny Ainé en 2011 pour "Les pilleurs d'âmes".



Mon avis sur "Les étoiles s'en balancent"


Préalablement publié aux éditions Critic, "Les étoiles s'en balancent" est un roman de science-fiction que l'on classe sous l'étiquette "post-apocalyptique". On est surtout dans l'air de l'après pétrole et l'homme survit comme il peut, petitement mais vaillamment malgré la faim, la misère et la violence. Dans cette France dévastée, l'humanité s'est partagé en deux : l'une vit en Villes-Etats, de manière relativement protégée et civilisée, alors que l'autre partie, les hors-murs, vit plus sauvagement dans la campagne rendue à la nature et aux hordes  de chiens sauvages. 
Tom Costa est un habitant d'une de ces petites Villes-Etats. Pilote d'ULM plus que compétent, il sera réquisitionné par le pouvoir en place pour monter une escadrille de choc dans une autre Ville-Etat. Une menace inconnue descend du nord et ravage chaque ville sur son passage et il s'agit d'être prêt à se défendre. Tom Costa va donc devoir entraîner quelques autres têtes-brûlées pour en faire des chevaliers du ciel, pilotes et tireurs sur des ULM transformés et autres autogires super-équipés. Mais Costa ne devra pas seulement faire face à cet ennemi venu du nord, il devra aussi faire face aux manœuvres politiques de sa propre Ville-Etat qui le manipule. Sans oublier San, son amour qu'il tente désespérément de rejoindre pour la protéger de la menace du nord.

"Les étoiles s'en balancent" est un pur roman d'aventure. Porté par une plume efficace, sobre et rythmée qui m'a rappelé des lectures thriller ou polar, Laurent Whale offre ici un roman de ceux que l'on appelle "page-turner". Les pages coulent entre vos doigts et le livre se dévore plus vite que l'on ne s'y attend. Arrivé au bout, on attend et espère qu'une chose : que Folio SF ne traîne pas trop à publier "Les damnés de l'asphalte" en poche. D'avoir vite comparé le style d'écriture de Laurent Whale, celui-ci se rapproche de celui de P.J. Hérault. Alors si vous êtes fans de se dernier, troquer les vaisseaux spatiaux pour des ULM dans une France dévastée.

Bien sur on pourra  ergoter sur le roman en disant que cela avance vite et bien, peut-être trop. Que les personnages secondaires peuvent paraître un peu creux par rapport à Tom Costa, mais on s'en fiche un peu. On tient là un très bon divertissement bien ficelé, efficace et qui se lit très bien. On y retrouve de l'humour, de l'amour, de l'amitié, et de l'action en profusion. "Les étoiles s'en balancent" est un excellent roman à glisser entre deux pavés trop épais. Alors ne boudons pas notre plaisir de lecture.
"Les étoiles s'en balancent" - Laurent Whale "Les étoiles s'en balancent" - Laurent Whale Reviewed by Julien le Naufragé on samedi, avril 11, 2015 Rating: 5

3 commentaires:

  1. Absolument d'accord avec toi !
    Il s'agit d'un livre-plaisir, fait pour divertir. Et ça marche.
    J'ai "les damnés de l'asphalte" dans ma PAL et je pense bien qu'il va sortir après ma lecture en cours ^^

    RépondreSupprimer
  2. Absolument !
    Et je pense que Laurent Whale est un excellent auteur de SF francophone, offrant de vrai bon moment de divertissement, et ça fait du bien d'un lire !

    RépondreSupprimer
  3. @ Doris : Ce roman tombait pile poil au moment où j'avais envie d'un roman comme ça. Envie de lire "Les damnés de l'asphalte" maintenant.

    @ Cornwall : Clairement oui.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.