"Hotaru" (Le poids des secrets) - Aki Shimazaki

Suite et fin de la saga familiale "Le poids des secrets" d'Aki Shimazaki.


+++ La quatrième de couverture +++


A la saison des lucioles (hotaru), lorsqu'elle rend visite à sa grand-mère Mariko Takahashi, Tsubaki est loin de se douter que celle-ci lui confiera bientôt le secret qui ronge sa vie depuis cinquante ans, incapable qu'elle fut de le révéler à son mari. Etudiante en archéologie, Tsubaki apprend à travers cette confession les lois cruelles de la vie : l'innocence et la naïveté des jeunes filles sont souvent abusées par les hommes de pouvoir et d'expérience, et leur destinée s'en trouve à jamais bouleversée.


++ Mon avis ++


Dernier voyage avec Aki Shimazaki au travers de sa saga familiale "Le poids des secrets". Un dernier ouvrage qui revient cette fois sur le personnage de Mariko. Au seuil de sa mort, celle-ci avoue à sa petite-fille, Tsubaki, qu'elle a eu une liaison avec un autre homme que son mari. Mariko explique au travers du livre sa liaison avec Monsieur Horibe qui donna naissance à Yukio, le père de Tsubaki. Elle expliquera comment cet Horibe a joué de son pouvoir et de ses sentiments pour utiliser Mariko pour son propre plaisir. Au travers de ces révélations, nous portons un autre regard sur la relation qu'a eu Mariko, tant avant la rencontre avec son mari que pendant son travail en Sibérie. On sent bien comment la volonté des uns peuvent écraser celle des autres, comment un homme de pouvoir peut profiter de son statut d'homme pour écraser la volonté d'une femme et se jouer des autres.

Si le précédent "Wasurenagusa" était moins réussi, selon moi, ce dernier ouvrage, "Hotaru", est vraiment très réussi. Je m'attendais à voir un autre personnage mis en avant, mais ce retour sur Mariko est très intéressant et met en lumières quelques autres zones d'ombres. Il offre un autre regard sur certains secrets de famille. Bref "Hotaru" clôt avec brio cette saga "Le poids des secrets" que je recommande chaudement, tant pour les ambiances, les sentiments, les non-dits que pour l'écriture tout en épure.

Chronique du tme 4 : "Wasurenagusa"
"Hotaru" (Le poids des secrets) - Aki Shimazaki "Hotaru" (Le poids des secrets) - Aki Shimazaki Reviewed by Julien le Naufragé on vendredi, janvier 02, 2015 Rating: 5

1 commentaire:

Concours

Fourni par Blogger.