"Marouflages" - Sylvie Lainé

Toujours dans mes lectures pré-rencontres Imaginales 2014, cCette fois-ci, je me penche sur un livre de Sylvie Lainé. Une auteure qui n'est pas connue pour sa prolifique production mais plus pour la qualité de ses récits. Et il faut bien avouer que "Marouflages" ne fait pas exception !


+++ La quatrième de couverture +++

Sylvie Lainé se sert de la science-fiction pour décrire comment, avec brutalité ou avec bonheur, en jouant avec le mensonge ou avec notre propre vérité, nous inventons notre rapport à l’autre et notre propre vie.
À travers les trois nouvelles de ce recueil, elle nous rappelle que le chemin importe parfois plus que le but, qu’on peut vivre avec un amour perdu en apprenant simplement à marcher à la bonne cadence. Ses personnages nous enseignent de l’intérieur comment on construit ses vérités, couche après couche, comment s’enchaînent les conséquences... et à quoi peuvent conduire les meilleures résolutions.
Pour la nouvelle Les yeux d’Elsa, Sylvie Lainé a obtenu le Grand Prix de L’Imaginaire, le Prix Rosny aîné, et le Prix du Lundi.


++ Mon avis ++


Sylvie Lainé est une auteure française de SF dont le premier recueil de nouvelles, "Le miroir aux éperluettes", a été publié en 2007 par ActuSF. Sortait en 2008, chez le même éditeur, "Espaces insécables". Et si aujourd'hui (2014) "L'espace de Shaya" vient de paraître, moi je vous parlerai de "Marouflages" paru, toujours chez ActuSF, en 2009. A regardé ces dates de parutions, on peut se dire que Sylvie Lainé est une "jeune auteure", et pourtant, déjà en 1984 elle publiait ses nouvelles ici ou là.

Comme j'avais déjà apprécié "Le miroir aux éperluettes", tant au niveau du style que des atmosphères, j'avais envie de me plonger dans d'autres textes de Sylvie Lainé. Je conseille également son texte présent dans l'anthologie des Utopiales 2013. Mais venons-en aux nouvelles contenues dans ce recueil "Marouflages".

Après une bonne entrée en matière sous forme de préface par Joëlle Wintrebert, nous démarrons ce recueil avec "Les yeux d'Elsa". Ce premier texte est assez long pour une nouvelle. Vraiment très réussie,  portée par une mise en place impeccable, elle aborde la relation à l'autre,  un amour porté envers un être différent.  Se glisse en parallèle dans l'histoire,  une réflexion sur la place soumise du féminin dans un couple ainsi que la soumission dans un monde qui a tout du capitalisme multinational.  Encore que ce dernier est plus un fil narratif parallèle. Il est plus question d'amour entre espèces qu'autre chose. Faut-il y voir un parallèle avec l'amour interracial ? Entre personnes de classes différentes ? Bref entre personnes que tout différencie? Il y est également fortement question du mensonge. Celui fait aux autres, à soi-même, pour un hypothétique sens du "bien" ou pas. Sombre, beau, triste, captivant et émouvant, "Les yeux d'Elsa" est un superbe texte une fois de plus. Chaudement recommandé.

"Le prix du billet" nous conte une rencontre, dans une gare, entre une fille et une autre qui attend l'homme qu'elle aime. La première se fait passé pour une envoyée du garçon en question et offre au final un étrange cadeau au travers d'une bien étrange rencontre.Une ambiance intrigante qui pourrait presque faire penser à Haruki Murakami, presque...

"Fidèle à ton pas balancé" est un texte où la réalité virtuelle est devenu un art, où vivre la vie d'une autre (ou celle de son chat) devient possible et addictif à un tel point que cela prend le pas sur le réel.  Mais parfois, un travail terre à terre offrant une rencontre avec un animal peut faire reprendre pied dans la réalité. Est-on si loin de notre réalité actuelle ?

Au final, encore un bien beau recueil. Ressort de ces trois textes "Les yeux d'Elsa". Le deuxième texte est assez sympathique dans son ambiance et la réflexion qui peut naître d'une rencontre inattendue. Pour le dernier, le texte est sympathique, la fuite dans la réalité virtuelle plutôt effrayante, mais la chute ne m'a pas spécialement touché.Ceci étant dit, le recueil vaut largement le détour, rien que pour le premier texte qui fait tout de même les 2/3 du livre, sans compter que ce même texte a obtenu le Grand Prix de L’Imaginaire, le Prix Rosny aîné, et le Prix du Lundi. Alors Madame Lainé, rendez-vous aux Imaginales pour que je vous prenne "L'opéra de Shaya" ?

"Marouflages" - Sylvie Lainé "Marouflages" - Sylvie Lainé Reviewed by Julien le Naufragé on lundi, mai 19, 2014 Rating: 5

5 commentaires:

  1. J'ai juste survolé ta chronique vu que je compte le lire bientôt, mais tu peux te jeter sur l'Opéra de Shaya, c'est du très bon :D

    RépondreSupprimer
  2. Ayant été plus que charmé par "L'opéra de Shaya", je ne peux que m'intéresser aux autres écrits de Sylvie Lainé, merci pour cette piqûre de rappel ! ;)

    RépondreSupprimer
  3. Vu que je suis tenté par "Les opéras de Shaya", et qu'en plus vous me poussez vilement vers cet ouvrage, je me reviendrai avec ce livre entre les mains du festival Imaginales ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Ben Sylvie Lainé est punie de challenge ? :D

    RépondreSupprimer
  5. Mea maxima Culpa :-D
    J'ai corrigé cela hier soir déjà. Tu peux le rajouter dans ma participation. Sylvie Lainé est une auteure a mettre en avant!

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.