"Lasser, un privé sur le Nil" - Silvie Miller & Philippe Ward

Découverte de deux auteurs que je n'avais pas encore lu,Sylvie Miller et Philippe Ward, pour un livre au ton résolument humoristique jouant avec les clichés du polar hard boiled. 


++ La quatrième de couverture ++


1935 Le Caire. Jean-philippe Lasser, détective privé de seconde zone, hante le bar de l'hôtel où il a posé ses valises et ses bureaux, en attendant le coup qui rapportera gros. Pour le moment, il ne décroche que des petites affaires, celles que tous ses confrères ont refusées... La dernière en date pourrait bien changer la donne : la déesse Isis en personne vient lui demander de retrouver le très convoité manuscrit de Thot. Or, si l'opportunité peut le rendre plein aux as, elle peut aussi le laisser sur le carreau. Malgré ses réticences, il n'est pas en mesure de refuser dans cette Egypte pharaonique où les dieux marchent parmi les hommes, quand les premiers ordonnent, les seconds obéissent. Délaissant son précieux seize ans d'âge, il se lance dans une succession d'enquêtes rocambolesques qui le verra peut-être devenir le seul, l'unique, détective des dieux !


++ Mon avis ++

Silvie Miller et Philippe Ward n'en sont pas à leur premier essais d'écriture à quatre mains, en témoignent "Noir Duo" (2007) et le "Chant de Montségur" (2001). A part comme auteure, Silvie Miller est également connue comme traductrice et anthologiste. De son côté Philippe Ward compte 14 livres à son actif, écrits seul ou à plusieurs mains. 

"Lasser" est une série qu'ils portent ensemble depuis 2012, date de parution de "Lasser, un privé sur le Nil". Une série  qui continue aujourd'hui avec "Mariage à l'égyptienne" et "Mystère en Atlantide". Dans cette suite d'aventures, nous sommes invité à suivre Lasser, un détective privé, abonné au whisky et aux dettes presque insolvables, que l'on croirait sorti d'un roman de Dashiell Hammett ou Raymond Chandler. Jouant abillement des clichés du genre, nos deux auteurs lancent leur personnage dans un décor plutôt original : celui de notre monde, en 1935, mais avec les dieux des différents panthéons présents sur terre. Imaginez-vous au début du 20ème siècle, en Égypte, dans un monde encore tourné vers le passé mais dirigé par les dieux. Ainsi nous croiseront la route d'Isis, Osiris, Seth et bien d'autres. Bien sur, ces êtres immortels son plutôt égoïstes et perdus dans leurs guerres intestines ! Dans ce jeu divin, qui dépasse le complot politique, Lasser sera chargé  pour l'une ou l'autre  déité d'enquêter soit sur la disparition du manuscrit de Thot ou plus délicatement sur la dissparition du sexe d'Osiris. Partant ainsi rapidement vers le loufoque, on comprend vite que Lasser possède peu de méthode et qu'heureusement pour lui sa fidèle secrétaire Fazimel est là pour l'aider. Bien sur, comme un bon détective hard boiled, Lasser prendra aussi sa paire de claques et se fera rosser plus d'une fois. Heureusement pour lui, il s'en sort  généralement assez bien, évitant de peu les foudres divines. 

"Lasser, un privé sur le Nil" est un bon divertissement sans être un grand livre. Un roman construit comme un suite de nouvelles qui s'emboîtent comme différents épisodes d'une série télé. Peu original sur le fait de jouer des clichés  hard boiled et de l'humour, il le devient plus en insérant des dieux vivant dans le monde de1935. Inévitablement, il m'a fait penser à Glenn Cook et son "Garrett, détective privé". Bref, si le concept est certes peu original, Lasser reste un roman délassant qui détend entre deux ouvrages plus sombres.

"Lasser, un privé sur le Nil" - Silvie Miller & Philippe Ward "Lasser, un privé sur le Nil" - Silvie Miller & Philippe Ward Reviewed by Julien le Naufragé on jeudi, mars 20, 2014 Rating: 5

2 commentaires:

  1. Effectivement c'est pas un grand roman mais on s'amuse beaucoup à le lire. J'attends le tome 3 avec impatience pour ma part ^^

    RépondreSupprimer
  2. C'est juste. On s'amuse à le lire, d'autant que cela ne semble pas avoir d'autres prétentions que cela.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.