"La flamme chantante" - Clark Ashton Smith

Cela faisait quelques années que je n'avais pas relu du Clark Ashton Smith, mais y replonger y fait un vrai délice. Un auteur de l'époque de H.P. Lovecraft et Robert Howard que nous offre Actes Sud. Un petit instant de plaisir d'une centaine de pages pour un auteur qui mérite bien de sortir de l'oubli. 


++ La quatrième de couverture ++


Ensorcelé, je m'avançai vers ce chant et me mêlai à eux. Captivé par la musique et par le spectacle de cette fontaine de feu, j'accordai aussi peu d'attention à mes excentriques compagnons qu'eux-mêmes ne m'en prêtaient. Et la fontaine s'élevait et s'élevait encore, jusqu' à ce que sa lumière éclairât les membres — et les étranges visages — de statues colossales siégeant sur leurs trônes derrière elle : des héros, des dieux ou des démons des premiers cycles de l'ère aliène, dont le regard de pierre scrutait les visiteurs depuis ce crépuscule d'impénétrable mystère.

+++ Mon avis +++


Actes Sud nous offre ici l'occasion de redécouvrir Clark Ashton Smith. Auteur plutôt oublié chez nous, il reste qu'il fut pour moi un réel plaisir de lecture il y a quelques années, du moins pour les quelques nouvelles grappillées ici ou là. Actes Sud nous offre pour l'occasion une nouvelle traduction de "La flamme chantante". Ce texte, à l'origine publié en 1936 en sa version originale et fut disponible chez nous en 1976 (chez J'ai Lu) et 1985 (chez NéO).

Comme son contemporain H.P Lovecraft, C.A. Smith aime le grandiloquent, l'étrange, le voyage, l'étonnement et l'indicible peur. Au travers d'un texte qui tient tout autant de la poésie en prose que du merveilleux fantastique littéraire, C.A. Smith nous emmène dans une contrée improbable, inimaginable, grâce à sa verve et son style poétique, certes un peu classique et suranné, mais oh combien plaisant.

Techniquement, C.A.Smith coupe son récit en deux partie. La première est un carnet de mémoire ou un carnet de voyage, celui de Gilles Angarth qui nous détaille une découverte phénoménale, incroyable même : celle d'un chemin qui mène vers un autre monde, dans une autre dimension ou sur une autre planète. Angarth nous détaille sa découverte d'une cité incroyable à l'architecture cyclopéenne, un lieu improbable entouré d'une végétation aux couleurs d'une luxuriance incroyable. De cette ville émane un chant hypnotique qui attire tout être proche. Ainsi Angarth se retrouvera comme d'autres, attiré tel un aimant par cette cité. Il y reviendra avec un ami, un témoin qui pourra prouvé qu'il n'est pas fou, que ce qu'il a vécu est bien réel...

Dans la deuxième partie, Philip Hastane  devient notre protagoniste. Il a hérité des notes de Angarth qui souhaitait voir son ami publier ce texte. Cependant, Hastane est piqué au vif et souhaite savoir où Angarth a disparu et ce récit de voyage lui trace la voie à suivre. Intrigué par l'étrangeté du récit, attiré par l'exotisme de ce monde fantastique, Philip Hastane se mettra en route vers ce chemin découvert par Angarth et lui aussi l'empruntera pour voir à quoi ressemble ce monde et sa citée captivante qui attire à elle tout être proche grâce à sa Flamme Chantante.

Le temps d'un voyage en train, ce texte m'a accompagné, porté que j'étais par le phrasé poétique de Clark Ashton Smith. Style d'une autre époque, fantastique d'un autre monde, l'auteur nous emporte ailleurs et avec de vieilles recettes toujours aussi efficaces sur moi, je me laisse emporter ailleurs, loin, dans d'autres temps et d'autres mondes. Un beau texte pour découvrir la qualité de Clark Ashton Smith et son style onirique.

+++ Un extrait +++



"Lentement, faiblement, je compris que les êtres qui m'accompagnaient étaient des pèlerins du Temple de la Flamme. Graduellement, je pris conscience d'une influence, d'une attraction dans l'air, qui devait être celle du chant éthéré émanent du coeur du temple. L'atmosphère était emplie de vibrations douces, caressantes, qui semblaient absorber et lénifier les affres sourdes de l'orage magnétique. Je sentais que nous venions de pénétrer dans une zone préservée de toutes les vicissitudes de l'existence, une sorte de refuge mystique, de havre céleste et sidéral, où mes sens en souffrance étaient à la fois apaisés et exaltés"

(P. 79. C.A.Smith)

"La flamme chantante" - Clark Ashton Smith "La flamme chantante" - Clark Ashton Smith Reviewed by Julien le Naufragé on samedi, décembre 07, 2013 Rating: 5

2 commentaires:

  1. J'ai moi aussi ce livre, mais je ne connais pas du tout cet auteur...

    RépondreSupprimer
  2. @ AcrO : J'avais lu quelques nouvelles ici et là dans des recueils de nouvelles. J'aimais assez bien déjà à ce moment là.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.