"American Gothic" - Xavier Mauméjean

Il y avait quelques temps que je voulais revenir à Xavier Mauméjean, d'abord parce que son "Rosée de feu" m'avait laissé un excellent souvenir, ensuite parce qu'à chaque fois que je le rencontre il est toujours très cordial. Et pour dire vrai, son nouveau livre, "American Gothic", s'il n'est pas clairement SFFF, est juste une tuerie. Un livre que j'ai dévoré en deux jours. 


++ La quatrième de couverture ++ 

Jack L. Warner, le puissant patron de la Warner Bros veut damer le pion à son rival Disney. Il décide d’adapter pour le grand écran Ma Mère l’Oie, un recueil de contes, contines, anecdotes et légendes urbaines dont les Américains raffolent, plus populaire que Moby Dick ou Le magicien d’Oz. Mais nous sommes en 1953, à l’heure de la guerre de Corée et de la « chasse aux sorcières », menée par le sénateur McCarthy. Warner ordonne qu’on enquête sur l’auteur de Ma Mère l’Oie, un certain Daryl Leyland. La mission est confiée à l’un des obscurs scénaristes qui attendent leur heure dans les coulisses d’Hollywood : Jack Sawyer. À lui de « nettoyer » la biographie de Leyland, rectifiant tout ce qui heurterait le conformisme moral et politique. Ainsi s’ouvre le dossier Leyland. Par recoupements, l’enquête croise témoignages, fiches, rapports, chansons, poèmes, saynètes… American Gothic voyage à travers les États-Unis et son histoire à la recherche de ce gamin de Chicago et du dessinateur Van Doren, tous deux, initiateurs d’un imaginaire brut. Xavier Mauméjean fait revivre la prodigieuse inventivité d’une jeune nation se forgeant sa propre mythologie. Mais ce monde merveilleux de l’enfance toute-puissante et de la naïveté géante révèle aussi la part sombre du rêve américain. « Si tu ris, tu es un homme » enseigne Ma Mère l’Oie. Si tu souffres, reste optimiste. Mais le Nouveau Monde n’a-t’il pas perdu son innocence ?


+++ Mon avis +++

Je savais que Xavier Mauméjean sortait un nouveau livre, mais c'est l'article de Jean-Claude Vantroyen dans Le Soir m'a convaincu de l'acheter. Ensuite ce sont les Imaginales 2013 qui m'ont permis, une fois de plus, de rencontrer Xavier Mauméjean... Ainsi que Jean-Claude Vantroyen qui était présent au même moment. Heureux hasard donc. Me voilà donc en possession d'un bien bel ouvrage.

Xavier Mauméjean est, pour ceux qui ne le connaîtrait pas, un auteur français de l'imaginaire. Si ce livre ne le laisse pas présager, ces anciennes productions sont nettement plus claires, oscillant dans différents genres de la SFFF. Pourtant, avec "Rosée de feu" on sent que l'auteur commence à maîtriser le ton adéquat à adapter en fonction du sujet. Si pour ce dernier le ton était froid, pour "American Gothic" il est tout autre. Dans ce dernier ouvrage on est en pleine enquête, celle de Jack Sawyer de la Warner, qui doit adapter le "Mother Goose" écrit par Daryl Leyland. Ce dernier est devenu une légende américaine avec cette série de contes américanisés, des histoires teintées de mythologie urbaine et de légendes obscures. Au travers d'American Gothic, on navigue d'un témoignage à l'autre, passant de Jack Sawyer à François Parisot, son traducteur français qui veut adapter son livre, en passant par les gars qui l'ont rencontré, croisé ou travaillé avec lui. Ce récit est un puzzle de rencontres, de notes, de photographies d'instants de ce que fut, ou dut être?, la vie de Daryl Leyland. A nous de tenter de démêler le vrai du faux, car comme tout être devenu légende, la vie de Leyland est entourée d'ombres et de brumes, tout comme est étrange la capacité créatrice de son alter-ego illustrateur Max Van Doren, idiot notoire mais génial dessinateur. Tant de choses circulent sur ces deux là, tout comme circulent tant de copies de leur ouvrage "Mother Goose". "American Gothic" offre un patchwork incroyable et stimulant, sorte de poupée gigogne merveilleusement bien construite, où l'on se plaît à naviguer entre les textes, cherchant à combler les blancs par notre imaginaire propre, participant ainsi à créer notre propre légende autour de Daryl Leyland. Xavier Mauméjean maîtrise à merveille la structure de son récit et il nous offre des textes qui seuls ne seraient pas grand chose mais qui ensemble offrent un tout bien plus intéressant que ses parties. Un récit tellement prenant que l'on se prend à douter de l'existence de Daryl Leyland, se prêtant presque à chercher ce "Mother Goose", s'attendant à le trouver chez son bouquiniste, telle une perle perdue nous attendant. 

Ce roman est également teinté d'une fêlure profonde, celle de Daryl Leyland et de ce qui l'entoure. La souffrance est présente du début à la fin, de manière diffuse mais prégnante. Cette souffrance est également le thème choisit par Xavier Mauméjean pour ce récit de la collection "Tabloïd" de l'éditeur Alma. Au travers des différents témoignages, nous sommes confronté en tant que lecteur à des histoires pas simplement noires mais souvent cruelles, et ceci nous pousse à réfléchir, à se demander si ces difficultés de la vie qui creusent un homme ne sont pas également celles qui le construisent. Les légendes se construisent-elles toutes sur la souffrance ?

Avec ce roman transgenre, à la frontière entre réel et fantastique, Xavier Mauméjean signe sans doute son meilleur ouvrage à ce jour. Il y a la justesse du ton, la qualité de la structure du récit et l'histoire géniale. Ce n'est pas de la SFFF comme on l'entend, mais avec ce livre lorgnant à la frontière des mythes et légendes, il offre un récit particulier, intéressant, captivant et tout simplement énorme. Un roman riche et foisonnant que je n'arrive malheureusement à rendre que très partiellement. A lire.


Autres avis : Lhisbei, Efelle, Cachou.
"American Gothic" - Xavier Mauméjean "American Gothic" - Xavier Mauméjean Reviewed by Julien le Naufragé on samedi, septembre 28, 2013 Rating: 5

4 commentaires:

  1. Mais c'est difficile d'en parler en fait, parce qu'il ne rentre pas dans des cases (et est donc difficilement descriptible), ce qui fait tout son intérêt ^_^.

    Ce livre m'a également permis de découvrir cet éditeur que je ne connaissais absolument pas et que je trouve plutôt intéressant.

    RépondreSupprimer
  2. je plussoie comme on dit vulgairement :)

    RépondreSupprimer
  3. Un auteur que j'ai envie de découvrir depuis quelques mois, reste à savoir par quel roman commencer ! :)

    RépondreSupprimer
  4. @ Raven : A toi de choisir. Plein e bons livres en fait. Du moins dans ce que j'ai lu... ;-)

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.