"La Trilogie de Wielstadt" de Pierre Pevel - part 2

Cette fois-ci, c'est au tour du deuxième livre inclus dans cette intégrale d'être chroniqué. Il s'agit bien sur des "Masques de Wielstadt". Excellente replongée dans l'univers de Pierre Pevel, auteur que j'avais trop délaissé. Malheur pour moi, car renouer avec sa plume fut un énorme plaisir plutôt addictif !


++ La quatrième de couverture ++

Eté 1623 : la guerre de Trente Ans s'est étendue à tout le Saint Empire romain germanique, lequel connaît certaines des heures les plus tragiques et sanglantes de son histoire. Grâce au dragon qui la protège jalousement, Wielstadt a jusqu'alors échappé aux massacres. Mais l'immense cité est devenue le lieu privilégié des affrontements entre le Bien et le Mal. Aidé de trois terrifiants spadassins surgis des Enfers, un puissant démon à visage humain vient ainsi d'y élire domicile pour accomplir de sinistres desseins. Seul le Chevalier Kantz, un exorciste en armes au passé mystérieux, grand connaisseur de la Kabbale et combattant redoutable, est à même de s'opposer au démon et d'empêcher le pire. Mais, pour cela, il lui faudra d'abord déjouer les intrigues de la Sainte-Vehme et résoudre le mystère d'une prophétie longtemps tenue secrète par les templiers... "

+++ Mon avis +++

Je dois bien avoué que cette lecture date d'il y a deux bons mois. Sans parler du fait que ma lecture de "Les Ombres de Wielstadt" date de 2011. D'ailleurs je ne comprends pas trop pourquoi j'ai laissé traîné autant de temps entre ce tome 1 et le 2. Peut-être celui-ci m'a-t-il plus accroché? Ce qui est certain c'est qu'il m'a convaincu de la plume de Pierre Pevel. Maintenant, je dois bien avoué ma maladive tendance à découper les séries en lecture très espacées... Ceci étant dit, passons au roman.

Pierre Pevel crée une fantasy fortement teintée de roman historique. Ou serait-ce l'inverse? Je vous laisse seul juge. J'apprécie beaucoup cette insertion dans l'histoire européenne, plus précisément le contexte de la guerre de 30 ans. Didactique à souhait, Pierre Pevel nous insuffle dans "Les masques de Wielstadt" une série d'informations historiques savamment distribuées dans le récit sans en alourdir le propos. Il y insuffle quelques explications qu'il partage avec passion et qui jamais un seul instant ne rend la lecture lourde sur des passages inutiles. Bien du contraire, il m'a plutôt donné envie d'aller lire un peu sur cette guerre de 30 ans. Partie sombre de notre histoire qui donne un riche contexte pour un roman.

Outre le contexte, Pierre Pevel crée une citée des plus attrayante pour qui aime la Fantasy. La ville en elle-même est un corps vivant prenant forme en cette dame pourpre. Sans parler du dragon qui protège la cité des guerres qui l’entourent. Et à ce contexte merveilleux, il ajoute une aventure où se mêle politique, religion, bas fonds et coups tordus. Le roman de capes et d'épées vient directement en tête, d'autant plus vite que l'on sait que Pierre Pevel est un grand fan d'Alexandre Dumas. Et là dessus, il donne envie de lire Dumas que je n'ai encore jamais lu. 

Quant au personnage principal, ce sombre Kantz, il est finalement attachant malgré le fait qu'il semble protégé de manière divine et qu'il sort vainqueur de tous ses combats. Il faut bien avouer que Kantz semble être un bretteur hors pair qui n'a rien à envier aux cabrioles hollywoodienne et Pierre Pevel semble apprécié de décrire ces combats au sabre. "Les masques de Wielstadt" nous permet de mieux appréhender le personnage encore, même si c'est dans le tome final de cette trilogie que l'on en découvrira plus sur Kantz.

Ce roman de Pierre Pevel est donc un belle réussite. Digne suite du tome précédent, il continue à développer le personnage sombre qu'est le héros du roman. Le ville et la trame politique générale se développent également de manière assez riche. Mais je me garde de vous en dire plus... Mais les entrelacs sont tellement complexes que je ne me lancerai pas dans une quelconque description. A vous de découvrir cela par vous même...


+++ Mais encore +++

A lire également, mon avis sur "Les Ombres de Wielstadt"

Ce livre fut une lecture partagée avec Spocky et Endea. N'hésitez pas à aller lire leurs avis enthousiastes.

Deuxième lecture pour le Winter Time Travel challenge saison 3.
+++ Le livre +++
  • Poche: 750 pages
  • Editeur : Pocket (14 avril 2011)
  • Collection : Pocket Science-fiction
"La Trilogie de Wielstadt" de Pierre Pevel - part 2 "La Trilogie de Wielstadt" de Pierre Pevel - part 2 Reviewed by Julien le Naufragé on mercredi, février 27, 2013 Rating: 5

4 commentaires:

  1. C'est vrai que parfois on laisse trainer, trainer, trainer une suite, sans vraiment savoir pourquoi alors que le tome précédent nous avait plu !

    Moi j'ai pas pu laisser tant de temps que ça entre les tomes de cette série, parce que je l'aime d'amour !

    RépondreSupprimer
  2. Ah chouette, ton avis :)
    Il est vrai que Kantz semble toujours s'en sortir in extremis grâce à des interventions extérieures. Et les combats sont souvent époustouflants.
    Bon j'espère que tu aimeras la suite et fin, je me remets en mode "j'attends ton avis" ^^

    RépondreSupprimer
  3. C'est fou ça, tout le monde dit du bien des romans de Pierre Pevel, et je n'en ai toujours lu aucun aucun alors que ses deux séries phares "Wieldstadt" et "Les Lames du Cardinal") sont sur ma PAL !
    Il faut vraiment que je m'y mette !

    RépondreSupprimer
  4. @ Olya : Sans raisons. Juste peut-être la gourmandise littéraire de vouloir trop en découvrir en même temps. ;-) Mais tu noteras que le T3 est déjà chroniqué

    @ Endea : La fin est chroniquée et est bien plus sombre. Néanmoins, on aime le héros, malgré sa tendance à gagner "trop facilement" parfois. Mais tout s'explique ensuite en T3 ;-)

    @ Lorhkan : Lis le, c'est un très bon livre. Tu y passeras un très bon moment et la plume de Pierre Pevel est très agréable!

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.