"Un rêve d'armageddon" - H.G. Wells

Juste envie de nouvelles. Juste envie de relire du Wells. Juste une petit fois avant la fin du monde. Juste pour le plaisir. 


++ La quatrième de couverture ++

Quelle attitude adopter lorsqu'un homme étrange vous aborde dans un train pour vous raconter le plus terrifiant des rêves ? Nuit après nuit, il vit la fin du monde et sa propre mort...
Faut-il croire cet ami qui vous dévoile le secret qui le hante depuis l'enfance : «la porte dans le mur» ? Franchir cette porte, c'est se retrouver dans un monde merveilleux et mystérieux.
Deux nouvelles fantastiques où rêve et réalité sont étroitement mêlés par l'auteur de La guerre des mondes et La machine à explorer le temps.


+++ Mon avis +++

"La porte dans le mur" est un texte que l'on raccrochera sans mal au fantastique. C'est peut-être pour moi le texte le plus efficace des deux. Mais il faut bien avoué que le titre est bien moins porteur que celui de la deuxième nouvelle. Dans ce texte on suivra le récit d'un homme pris par la mélancolie d'une rencontre d'enfance, celle d'une porte et de ce qu'il trouva derrière : une sorte d'Eden doux et accueillant qui le fera rêver toute sa vie. Dans sa vie, il croisera de multiples fois cette porte, mais à chaque fois pris par une urgence quelconque, il ne la traversera plus. Néanmoins celle-ci continuera à le hanter... Un récit efficace que j'ai eu beaucoup de plaisir à lire.

"Un rêve d'armageddon" est le récit du voyage onirique d'un homme que ses rêves propulsent dans un futur lointain. Dans ce songe d'avenir il trouvera l'amour, une rencontre amoureuse, mais il verra également le monde s'écrouler dans la guerre totale... Celle qui donne l'armageddon de notre titre, la fin du monde nommée sur la quatrième de couverture. Par contre ici, pas de réel fin du monde tel que nous l'attendons aujourd'hui. Ici c'est la fin de son rêve que l'homme vivra, cette vie onirique qui semble avoir pris plus d'importance pour lui que sa propre vie. On sent également dans ce récit, que la guerre a réellement touché Wells, cette guerre qui déchire les hommes et les états. 

Ce qui m'a plu dans ces deux récits, c'est le ton, le rythme et le style de Wells. Je m'attendais à quelque chose de plus lent, plus lourd dans l'écriture. Ce n'est pas le cas. Il faut dire que ma lecture de "L'île du Docteur Moreau" date de ma prime adolescence, difficile de me souvenir des détails stylistique de Wells. Toujours est-il qu'aujourd'hui, cette lecture de nouvelles me donne envie de lire "La machine à explorer le temps" et "La guerre des mondes". Livres à lire un jour ou l'autre donc. 


+++ Mais encore +++


13ème lecture pour le challenge Fins du Monde :
Mes autres chroniques pour se challenge.





Première lecture pour ce challenge qui met en avance les nouvelles et novellas.







+++ Le livre +++
  • Poche: 128 pages
  • Editeur : Folio (6 mai 2004)
  • Collection : Folio 2
"Un rêve d'armageddon" - H.G. Wells "Un rêve d'armageddon" - H.G. Wells Reviewed by Julien le Naufragé on dimanche, décembre 16, 2012 Rating: 5

4 commentaires:

  1. Tiens, ça a l'air sympa ça. Et c'est marrant, ce que tu dis d'Un rêve d'armageddon me fait penser à La clé d'argent de Lovecraft ...
    Et La machine à explorer le temps est un chef d’œuvre, à lire, vraiment. Il me semble que je l'avais dévoré en une fois.

    RépondreSupprimer
  2. Ca me semble pas mal ça ! Et un petit retour aux sources de la littérature de genres ça ne peut pas faire de mal, surtout à ce prix !
    Et quelle couverture ! :D

    RépondreSupprimer
  3. C'est marrant, j'avais beaucoup aimé et je l'ai ressorti, il est sur ma table de chevet depuis 2 jours !!!

    RépondreSupprimer
  4. @ Nomic : Je ne crois pas avoir lu cette nouvelle de Lovecraft. Pourtant je n'ai lu pas mal. Ceci dit, je me replongerais bien dedans pour ce challenge.
    Et j'ai "La machine à explorer le temps" que je lirai peut-être prochainement du coup...

    @ Lorhkan : Ce en met plein la vue comme couverture hein :-D
    Un bon retour ici, j'ai apprécié. En tout cas ça donne envie de plus!

    @Lune : Bonne relecture alors, d'autant que nous croisons nos lectures. ;-)

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.